Manifeste pour la décolonisation de l'humanité femelle

De
Publié par

Ce livre présente un condensé de la situation actuelle et planétaire d'asservissement de la moitié de l'humanité sexuée femelle par l'autre moitié sexuée mâle. Cette situation est abordée ici sous un angle neuf, celle du processus de fabrication de l'hégémonie de l'humanité mâle. En réalité, les humains sexués sont interdépendants. L'humanité mâle dépend au moins autant de l'humanité femelle que l'inverse. Pourtant elle impose sa suprématie. Par quels moyens ? C'est ce que l'ouvrage décrypte très concrètement.
Publié le : lundi 15 février 2016
Lecture(s) : 9
EAN13 : 9782140001703
Nombre de pages : 162
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Nicole Roelens
Manifeste pour la décolonisation de l’humanité femelle
Tome 5 Comment se fabrique l’hégémonie de l’humanité mâle ?
L O G I Q U E S S O C I A L E S
Manifeste pour la décolonisation de l’humanité femelle Tome 5 Comment se fabrique l’hégémonie de l’humanité mâle
© L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-08307-0 EAN : 9782343083070
Nicole ROELENS
Manifeste pour la décolonisation de l’humanitéfemelle Tome 5 Comment se fabrique l’hégémonie del’humanitémâle?
Note de l’auteure : L’introduction générale au Manifeste pour la décolonisation de l’humanité femelle ainsi que le sommaire global qui figurait en tête des quatre premiers tomes ont été reportés en fin d’ouvrage dans l’annexe 2. Les lectrices et lecteurs des autres tomes pourront ainsi commencer directement la lecture de ce tome 5. Pour celles et ceux qui commencent à lire ce livre sans avoir lu les précédents, il est possible de se reporter d’abord à l’introduction générale qui explicite pourquoi je parle de décolonisation en allant consulter l’annexe 2 ou de le faire à un moment ou un autre de leur lecture.
7
Le
Introduction
besoin de synthétiser les connaissances utiles à la décolonisation
1 Depuis la parution du tome 4 en juin 2014 , je travaille pour formuler une démarche et une méthodologie de décolonisation aussi claire et efficiente que possible car l’objectif de mes travaux, c’est d’outiller davantage la dynamique internationale de décolonisation. J’avais prévu de présenter cette démarche et cette méthodologie dans un cinquième et dernier tome, comme l’indiquait le sommaire global du Manifeste.
Ce dernier tome intituléLa révolution perspicaceconstruit sur la base se des analyses, des observations et des repères accumulés dans les ouvrages précédents sur :
- les finalités de la colonisation,
-les mécanismes de recolonisation perpétuelle et leur traduction opératoire dans tous les registres d’interaction au quotidien, l’évolutivité des mécanismes d’asservissement et les formes contemporaines de reprise de pouvoir par les mâles les plus hégémoniques,
- les fonctions essentielles de la violence colonisatrice
- les dessous savamment inconscients de l’hégémonie des mâles.
En avançant dans la traduction de ces données en termes de propositions d’actions collectives, je me suis rendu compte qu’il fallait éviter deux écueils :
Le premier écueil serait que cette masse d’observations aboutisse à une multitude d’actions possibles sans qu’elles soient suffisamment articulées et mises en perspective dans une stratégie d’ensemble clairement posée.
1 Roelens N.,Manifeste pour la décolonisation de l’humanité femelle, tome 4 : Poussées d’émancipations et violences colonisatrices, Paris, L’Harmattan, 2014.
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.