Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Lire un extrait Achetez pour : 23,99 €

Téléchargement

Format(s) : PDF

avec DRM

Partagez cette publication

Vous aimerez aussi

P
S
Y
C
H
O
S
U
P
Manuel de neuropsychologie
Francis Eustache, Sylvane Faure et Béatrice Desgranges
e 4 édition entièrement revue et actualisée
© Dunod, Paris, 2013 ISBN 9782100578603
Table des matières
E AVANT-PROPOSÀLA4ÉDITION
CHAPITRE1
1. 2. 3.
4. 5. 6.
HISTOIREETDOMAINESDELANEUROPSYCHOLOGIE
Qu’est-ce que la neuropsychologie ? La période préscientifique Broca et la naissance de la neuropsychologie scientifique Localisationnisme et associationnisme
Le courant globaliste ou « anti-localisationniste » Les études de séries de patients et la naissance de la neuropsychologie expérimentale
7. La spécialisation hémisphérique 8. Les modèles anatomo-fonctionnels contemporains 9. La neuropsychologie cognitive 10. Les modèles connexionnistes 11. La neuropsychologie fonctionnelle
CHAPITRE2
1.
2.
LESMÉTHODESDELANEUROPSYCHOLOGIE
Les évaluations psychotriques 1.1 Psychotrie et neuropsychologie 1.2 Intérêts et limites de la psychotrie Les évaluations cognitives et comportementales 2.1 Les dissociations neuropsychologiques 2.2 La dissociation entre mémoire à court terme et mémoire à long terme 2.3 Modèles cognitifs de l’écriture 2.4 La cognition sociale 2.5 La réalité virtuelle 2.6 Les échelles comportementales
IX
1
3 5
6 12 14
18 21 25 30 38 43
47
49 51 53 55 56
57 58 60 64 69
I
V
Manuel de neuropsychologie
3.
4.
5.
6.
Les méthodes dérivées de la psychologie expérimentale 3.1 La chronométrie mentale 3.2 La stimulation en champ perceptif divisé chez le sujet normal 3.3 La méthode de double tâche 3.4 Deux hémisphères, un cerveau : de la stimulation unilarale à la stimulation bilatérale Les méthodes d’imagerie fonctionnelle cérébrale 4.1 Les méthodes électroencéphalographiques et magnétoencéphalographiques 4.2 La tomographie par émission de positons et l’IRM fonctionnelle Les méthodes par stimulation cérébrale 5.1 Les méthodes par stimulation cérébrale directe de surface ou profonde 5.2 Les méthodes dites non invasives Le traitement des données 6.1 Études de cas uniques 6.2 Études de groupes
CHAPITRE3
1. 2.
3.
4.
LESGRANDSSYNDROMESNEUROPSYCHOLOGIQUES
Les contextes de la pratique de la neuropsychologie Les aphasies
2.1 Deux aphasies opposées 2.2 Plusieurs formes cliniques d’aphasies 2.3 Les troubles du langage écrit 2.4 L’examen des troubles aphasiques et de la communication Les acalculies 3.1 Classication et évaluation des troubles du calcul et du traitement des nombres 3.2 L’approche cognitive du calcul et de ses troubles Les apraxies 4.1 Ambiguïtés terminologiques et conceptuelles 4.2 Les formes cliniques d’apraxie
73 74
75 87
89 96
97
102 120
122 125 130 131 138
143
145 147 151 152 162 164 165
165 166 169 169 169
5.
6.
Table des matières
4.3 Les modèles cognitifs de l’organisation gestuelle 4.4 L’examen des apraxies gestuelles Les agnosies 5.1 Les agnosies visuelles 5.2 Les troubles centraux de l’audition L’héminégligence
6.1 L’héminégligence ou négligence spatiale unilatérale 6.2 Les hypothèses concernant le syndrome d’héminégligence 6.3 L’examen de l’héminégligence visuelle 7. Les troubles du transfert inter-hémisphérique 7.1 Le cerveau dédoublé 7.2 Syndromes de déconnexion secondaires à des processus pathologiques spontanés et autres troubles du transfert inter-hémisphérique 7.3 Transfert inter-hémisphérique et cognition 8. Le syndrome frontal 8.1 Lobe frontal et syndrome frontal 8.2 Émergence du syndrome frontal 8.3 Les troubles consécutifs à des lésions préfrontales 8.4 Les modèles des fonctions exécutives 8.5 L’évaluation des syndromes dysexécutifs 9. Les syndromes amnésiques 9.1 Syndromes amnésiques, amnésies et troubles de la mémoire 9.2 Données historiques 9.3 Sémiologie et classication des syndromes amnésiques 9.4 Les capacités préservées dans les syndromes amnésiques 9.5 Des concepts aux théories multisystèmes de la mémoire 9.6 L’examen de la mémoire à long terme 10. La pathologie neuropsychologique des émotions 10.1 Un cadre d’étude encore imprécis 10.2 Émotions : système limbique et néocortex 10.3 Émotions et spécialisation hémisphérique © Dunod – Toute reproduction non autorisée est un délit.
172 173 173 174 186 188
189 195 202 205 205
210 212 214 214 215 216 224 228 231
231 232 233 236 239 246 254 254 256 259
V
1.
Manuel de neuropsychologie
V
I
CHAPITRE4
Cognition 1.1 Mémoire épisodique 1.2 Mémoire de travail 1.3 Mémoire sémantique 1.4 Mémoire perceptive 1.5 Mémoire procédurale 1.6 Liens entre émotions et mémoire 1.7 Langage 1.8 Fonctions exécutives et attention Modèles explicatifs du déclin des performances cognitives dans le vieillissement normal 2.1 L’approche globale 2.2 L’approche neuropsychologique
2.
LANEUROPSYCHOLOGIEDELENFANT
327 327 329
296 297 301 301 301
CHAPITRE5
3.
1. 2.
LANEUROPSYCHOLOGIEDELADULTEÂGÉ
269
Le cadre général de la neuropsychologie de l’enfant Les troubles des grandes fonctions cognitives chez l’enfant 2.1 Le langage 2.2 La mémoire 2.3 L’attention et les fonctions exécutives 2.4 Le calcul 2.5 Les praxies Les syndromes neurodéveloppementaux 3.1 L’épilepsie 3.2 Le trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité 3.3 L’autisme ou les troubles du spectre autistique 3.4 Les pathologies génétiques Spécificités de l’évaluation et de la prise en charge 4.1 L’examen neuropsychologique de l’enfant 4.2 La prise en charge des troubles neuropsychologiques de l’enfant
267
272 272 282 289 291 292 295 295
309 309 317 318 319 319 321 324 326
307
302
4.
1. 2.
3. 4.
5. 6.
CHAPITRE6
3.
Introduction à la neuropsychologie des démences La maladie d’Alzheimer : maladie de la cognition 2.1 La démarche diagnostique 2.2 Les troubles de la mémoire 2.3 Autres troubles cognitifs 2.4 L’hétéronéité de l’expression clinique de la maladie d’Alzheimer L’imagerie cérébrale dans la maladie d’Alzheimer 3.1 Anomalies morphologiques 3.2 Anomalies fonctionnelles 3.3 Discordances des profils d’anomalies morphologiques et fonctionnelles 3.4 Imagerie amyloïde 3.5 Liens entre anomalies cognitives et anomalies cérébrales 3.6 Conclusion sur l’imagerie cérébrale dans la maladie d’Alzheimer Les démences frontotemporales 4.1 La variante frontale de la DFT (vf-DFT) 4.2 La démence sémantique Démences corticales et démences sous-corticales L’examen neuropsychologique des patients déments
367 368 369
360 361 361 364
345
347 350 351 352 357
340
330 333 333 335 335
Variabilité interindividuelle et réserve cognitive Les études d’imagerie cérébrale chez le sujet sain âgé 4.1 Modications cérébrales morphologiques liées à l’âge 4.2 Modications métaboliques liées à l’âge 4.3 Études d’activation chez le sujet sain âgé 4.4 Études de corrélations cognitivo-morphologiques et cognitivo-métaboliques
389
392 393
373 374 375 377 380 383
DÉMENCESETSYNDROMESDÉMENTIELS
VII
CHAPITRE7
RÉÉDUCATIONSNEUROPSYCHOLOGIQUESETPRISESENCHARGEDESPATIENTSETDELEURENTOURAGE
1. Cadre général de la rééducation en neuropsychologie 1.1 Aperçu historique © Dunod – Toute reproduction non autorisée est un délit.
Table des matières
4.
VIII
Manuel de neuropsychologie
2.
3.
4. 5. 6. 7. 8.
1.2 Les grandes approches de la rééducation L’approche cognitive en rééducation 2.1 Les principales étapes 2.2 Les différents objectifs d’une rééducation (ou d’une prise en charge) 2.3 L’évaluation des effets de la rééducation Quelques guides pour la pratique 3.1 Troubles du langage et de la communication 3.2 Troubles de la mémoire 3.3 Troubles de l’attention et des fonctions exécutives 3.4 Pour aller plus loin La prise en charge des démences Vers une neuropsychologie de la vie quotidienne Rééducation et imagerie cérébrale fonctionnelle Entraînement, rééducation et neurostimulation En guise de conclusion
TABLEDESENCADRÉS
BIBLIOGRAPHIE
INDEXDESNOTIONS
394 396 396
399 401 409 409 411 414 415 416 420 422 425 429
433
437
461
e Avant-propos à la 4 édition
La première édition duManuel de neuropsychologiea vu le jour à la ren-trée universitaire de 1996. Notre discipline a connu des changements majeurs depuis cette date. L’évolution institutionnelle, tout particulière-ment à l’Université et dans les hôpitaux, a été spectaculaire. En France, les formations de troisième cycle (alors appelées DEA et DESS) dédiées spéciquement à la neuropsychologie se comptaient sur les doigts d’une main à cette date et cette discipline était encore largement méconnue : elle était très en retrait par rapport à la psychologie cognitive, à la psy-chologie du développement, à la psychologie sociale… Pour beaucoup, elle s’apparentait davantage à la médecine ou à la physiologie qu’à la psychologie. Aujourd’hui, elle est présente, comme les autres, dans les grandes instances de l’Université et la réforme qui institue notamment les masters à visée professionnelle ou de recherche a multiplié des for-mations diplômantes relevant peu ou prou du domaine de la neuro-psychologie. Ce manuel s’adresse en premier lieu à ces étudiants de master de psychologie (première ou deuxième année) qui choisiront, dans leur parcours, des enseignements de neuropsychologie. Il s’adresse également aux étudiants de médecine, d’orthophonie, d’ergotrapie (et d’autres disciplines) et aux professionnels confrontés à des patients atteints de troubles des fonctions cognitives et du comportement consé-cutifs à des atteintes cérébrales et, plus largement, à diverses pathologies neurologiques, psychiatriques ou développementales.
Bien évidemment, l’évolution de la neuropsychologie n’est pas seule-ment institutionnelle : des changements se sont également produits dans ses méthodes, dans ses champs d’investigation, dans ses connais-sances de façon générale et dans ses modèles théoriques, de même que dans son périmètre et ses relations avec d’autres disciplines (la psycho-pathologie, l’épimiologie, la pédagogie, la génétique, etc.). La neuro-psychologie est ainsi amenée à jouer un rôle de plus en plus grand dans la société, dans la « vie quotidienne » de tout citoyen. L’évolution démo-graphique, notamment le vieillissement de la population, et l’incidence accrue des pathologies entraînant des troubles cognitifs, est en partie à la source de cette situation inédite. La neuropsychologie n’est plus seulement présente dans les centres hospitaliers universitaires, dans les centres de rééducation ou dans les consultations de proximité, elle doit aussi aller à la rencontre des personnels, des aidants « naturels » pre-nant en charge des patients atteints d’une maladie du cerveau. Cette nécessité de formation face à des besoins variés (y compris à de nou-
X
Manuel de neuropsychologie
veaux métiers où l’objectif est la prise en charge de patients atteints d’une maladie cérébrale) correspond à un phénomène de société qui n’était pas vraiment identifié il y a une quinzaine d’années.
Les difrentes éditions de ce Manuel, et celle-ci plus encore, ont cher-ché à rendre compte de ces évolutions. Pour ne prendre que quelques exemples, nous accorderons une place accrue à l’utilisation des tech-niques d’imagerie cérébrale et aux approches par neurostimulation et nous en donnerons des illustrations dans des contextes variés. Le chapitre consacré à la neuropsychologie de l’enfant est largement aug-menté, comme les sections consacrées aux états démentiels, à leurs explorations et à la prise en charge des patients et de leurs proches. Les parties consacrées à la rééducation et, de façon plus large, à la prise en charge des patients ont été réactualisées.
Malgré ces évolutions et cette diversication de la neuropsychologie, nous avons souhaité que cette édition augmentée du Manuel reste d’un volume raisonnable, bien adapté à son lectorat et à sa mission : une vision d’ensemble de la discipline qui renvoie, grâce à une bibliogra-phie choisie, soit à des ouvrages de référence sur un thème, soit à des articles originaux qu’il nous semble utile de consulter pour approfon-dir une question. Cette édition du Manuel est aussi plus attractive ; la collaboration avec les services des éditions Dunod a permis de réviser l’ensemble des illustrations.
Nous avons confié la rédaction de certains encadrés à des collabo-rateurs qui sont des spécialistes reconnus du problème traité. Nous les remercions de s’être livrés à ce petit exercice avec enthousiasme et effi-cacité. Ce recours à de nombreux encadrés est une des originalités du Manuel ; il évite une vision trop linéaire d’un sujet et permet d’insister sur de nouvelles avancées.
Nos remerciements vont aussi aux collègues et aux étudiants, avec qui nous échangeons en permanence et qui posent toujours les bonnes questions !
Francis Eustache, Sylvane Faure et Béatrice Desgranges