//img.uscri.be/pth/1b76f4d7cbbdba61831e313e64c0dc85773a11fd
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Médias et élections

De
252 pages
Ce livre étudie les processus de circulation de l'information pendant la période de médiatisation maximale liée à l'élection présidentielle (janvier-mai 2007) et s'articule autour de quatre domaines : activité de communication des acteurs politiques, dynamique de "mise à l'agenda" des thèmes de campagne, production de l'information par les médias, réception de l'information par les publics. L'étude couvre tous les types de médias (presse écrite, radio, TV, internet).
Voir plus Voir moins
Médias
et
élections
La
sous la direction dIsabelle Veyrat-Masson
Médias etélections
campagne présidentielle et sa réception
LHTANARMAT
de 2007
5-7,
rue
de
©
LHN,
RAMATTA
2011
lÉcole-Polytechnique ; 75005
http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-296-56197-7 EAN : 9782296561977
Paris
MÉDIAS ET ÉLECTIONS La campagne présidentielle de 2007 et sa réception
sous la direction de : Isabelle Veyrat-Masson
PRÉSENTATION : Isabelle VEYRAT-MASSON, directrice de recherche CNRS, directrice du Laboratoire Communication et Politique, CNRS Une campagne électorale à suivre : histoire d’une recherche collective I. LES ACTEURS MIS EN SCÈNE Les candidats, le peuple… Amélie DALMAZZO, docteur en Sciences de l’information et de la communication, Université Paris II, IFP-CARISM Figures du leadership, regards des publics : les stratégies d’image des candidats face aux perceptions des publics Virginie JULLIARD, maître de conférences en Sciences de l’information et de la communication, Université de technologie de Compiègne, COSTECH La campagne présidentielle de Ségolène Royal dans la presse et sur le web. La construction du genre en politique Alexandre BORRELL, doctorant au SAVOURS, Laboratoire Savoirs et pouvoirs de l’Antiquité à nos jours, Université d’Orléans, et associé au Laboratoire Communication et Politique Les citoyens ordinaires : supporters, témoins ou inter-locuteurs ? Mettre en scène la proximité avec les Français dans les spots télévisés de la campagne officielle
11 17 19 39
59
7
II. LES VECTEURS : DIVERSITÉ ET CONFORMITÉ. Presse écrite, radio, télévision, Internet Jean-Baptiste LEGAVRE, professeur des universités en Sciences de l’information et de la communication, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines L’épuisement du « jeu » politique ? Constats et limites d’une analyse. La couverture de la présidentielle en presse quotidienne Philippe RIUTORT, chercheur au Laboratoire Communication et Politique, CNRS La campagne « à côté ».20 minuteset le traitement de la présidentielle de 2007 Rémy RIEFFEL, professeur des universités en Sciences de l’information et de la communication, Université Paris II, IFP-CARISM Le traitement de la campagne présidentielle parLe Parisien Geneviève PIÉJUT et Dominique FACKLER, I.N.A. Compter les thèmes : les JT de la campagne Dominique MEHL, directrice de recherche CNRS, Laboratoire Communication et Politique Les journaux télévisés de 20 heures : un même moule, deux modèles Aurélien LE FOULGOC, maître de conférences en Sciences de l’information et de la communication, I.U.T. de Cergy-Pontoise Avant la campagne, lestalk-showsentre information et divertissement (2002-2007) Béatrice DONZELLE, doctorante à l’UVSQ-CHCSC, associée au Laboratoire Communication et Politique LaMatinale : un dosage savant entrede France Inter contraintes et équité
8
83
85 103 115 131 139 153 163
Aurélie AUBERT, maître de conférences en Sciences de l’information et de la communication, Laboratoire Communication et Politique et CEMTI Internet a-t-il permis une couverture alternative de la campagne électorale ? La présidentielle vue par des journalistes « amateurs et citoyens » : le cas d’AgoraVox
III. LES RÉCEPTEURS Glaneurs, férus, indifférents Isabelle VEYRAT-MASSON, directrice de recherche CNRS, directrice du Laboratoire Communication et Politique Ce qu’en disent les électeurs-récepteurs : entre indifférence et expertise Frédéric LAMBERT, professeur des universités en Sciences de l’information et de la communication, Université Paris II, IFP-CARISM Les langues violentes. À propos de l’annonce de la création d’un Ministère de l’immigration et de l’identité nationale par Nicolas Sarkozy le 8 mars 2007 lors de la campagne électorale présidentielle
181
199 201
237