Migration et sida en Amazonie

De
Publié par

Cet ouvrage résulte d'une étude menée en Amazonie entre 2000 et 2002. Elle révèle que les migrations en Amazonie brésilienne et française constituent en elles-mêmes, par tous les facteurs qui les caractérisent : pauvreté, précarité économique et familiale, isolement social, insécurité, vulnérabilité affective, etc. ; un indicateur de risque pour la propagation du virus du sida.


La problématique des interactions entre mobilité spatiale, diffusion de l'épidémie, accès aux systèmes de santé en général et recours thérapeutique fait appel à une réflexion générale où s'articulent les considérations ethnologiques et géographiques dont les analyses se renforcent mutuellement. Deux échelles d'analyse, correspondant à deux démarches méthodologiques, sont appliquées conjointement. Dans cette perspective, l'auteur démontre à partir d'exemples précis que la progression de l'épidémie dans la région amazonienne, au confluent du monde caraïbe et latino-américain, est en grand partie conséquente à la circulation migratoire des dernières années entre l'Amapá et la Guyane française. Elle est également liée à l'attitude des gouvernements locaux qui montrent dès le début des années 80 une certaine hésitation à se concerter ainsi qu'à s'engager dans une véritable politique de lutte intégrée, non discriminatoire (entre les groupes sociaux et au niveau des relations de genre), plus avenante et originale dans le cadre du sida.

Publié le : samedi 1 janvier 2011
Lecture(s) : 62
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782844507235
Nombre de pages : 252
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
MiGrATioN eTSidA eNAMAzoNie FrANçAiSe eTBréSiLieNNe
Introduction
NOtRE DÉmaRchE DE REchERchE EnvIsagE D’assUmER Dans la mÉthODOlOgIE qU’EllE mEt En œUvRE l’IDÉE qUE lEs mIgRatIOns En AmaZOnIE bRÉsIlIEnnE Et fRanÇaIsE cOnstItUERaIEnt En EllEs-mêmEs, DE paR tOUs lEs factEURs qUI lEs caRactÉRIsEnt (pRÉcaRItÉ matÉRIEllE, IsOlEmEnt sOcIal, InsÉcURItÉ, altÉRItÉ cUltU-REllE Et lIngUIstIqUE, vUlnÉRabIlItÉ affEctIvE, sOlItUDE Et affaIblIssEmEnt Dans la malaDIE Etc.), Un InDIcatEUR DE RIsqUE pOUR l’InfEctIOn aUViH, Et cE qU’Il s’agIssE DE mOUvEmEnts DE pERsOnnEs DÉjà cOntamInÉEs OU nOn, lE sachant OU nOn. LE chOIx D’ÉtUDIER En pRIORItÉ cERtaIns flUx Et cERtaIns RÉsEaUx mIgRa-tOIREs Est DIctÉ paR la pOssIblE cORRÉlatIOn – qUE nOUs EnvIsagEOns DE mEttRE à l’ÉpREUvE – EntRE mOUvEmEnts DE pOpUlatIOn Et DIffUsIOn DE l’ÉpIDÉmIE Dans UnE RÉgIOn fROntIèRE paRtIcUlIèREmEnt tOUchÉE paR l’ÉpIDÉmIE En DÉpIt DU sOUs cOmptagE DEs cas EffEctIfs. AffiRmER D’EmblÉE qUE DEs RÉsEaUx Et DEs flUx Ont OccUpÉ Et OccUpEnt EncORE UnE placE cEntRalE Dans la DIffUsIOn DE l’ÉpIDÉmIE, REvIEnt à abORDER la mObIlItÉ cOmmE factEUR pRIvIlÉgIÉ DÉtERmInant la pROpa-gatIOn DU sIDa paR UnE appROchE lOcalIsÉE Dans DIffÉREnts mIcRO-EspacEs afin DE mIEUx REnDRE cOmptE DEs vaRIatIOns qUE pEUt pREnDRE la pRÉvalEncE DE l’In-fEctIOn. CEs flUx Et RÉsEaUx DE DÉplacEmEnt sERaIEnt alORs Un ÉlÉmEnt EssEn-tIEl à la cOmpRÉhEnsIOn DE la DynamIqUE RÉgIOnalE DE l’ÉpIDÉmIE àViH. en mêmE tEmps, lEUR pRIsE En cOmptE pOURRaIt sERvIR DE basE pOUR l’InDIspEnsablE cOORDInatIOn DEs pOlItIqUEs DE pRIsE En chaRgE.
L’ObjEctIf pRIncIpal vIsE à DÉnOUER lE lIEn EntRE mIgRatIOn Et sIDa. il ambI-tIOnnE En pRIORItÉ DE REpÉRER cERtaIns flUx Et cERtaIns RÉsEaUx mIgRatOIREs aInsI qUE lEs stRatÉgIEs DE cOmpORtEmEnts qUI lEs sOUs-tEnDEnt. dE la mObIlItÉ spa-tIalE ÉvOqUÉE sURgIt l’hypOthèsE DE la vUlnÉRabIlItÉ accRUE aU REgaRD DE l’Ex-pOsItIOn aUViH, assORtIE DE la qUEstIOn DEs IntERactIOns sOcIalEs Et cUltUREllEs EntRE habItants DE l’IntÉRIEUR, mIgRants Et pOpUlatIOns URbaInEs. dans Un mOU-vEmEnt cOncOmItant, Il s’agIt D’IDEntIfiER, tOUjOURs paR UnE ÉtUDE cOmpaRatIvE D’EspacEs cIRcOnscRIts Et DE pOpUlatIOns bIEn DÉfinIEs, lEs cOmpORtEmEnts mIgRatOIREs DEs pERsOnnEs qUI sOnt avERtIEs DE lEUR sÉROpOsItIvItÉ Et DE vOIR En qUOI, à tRavERs lE pRIsmE DEs pROgRammEs DE lUttE cOntRE lE sIDa Dans lEs DEUx pays, l’annOncE DU statUt sÉROlOgIqUE InflUE sUR lEs cOnDItIOns DE vIE, lEs pRa-tIqUEs sExUEllEs Et la pRIsE DE DÉcIsIOn à l’ÉgaRD DU sUIvI Et DEs DIvERs REcOURs thÉRapEUtIqUEs EnvIsagEablEs. TROIs DImEnsIOns sOnt EnvIsagÉEs : lE caDRE pOlItIqUE DE la lUttE cOntRE lE sIDa Dans UnE RÉgIOn pÉRIphÉRIqUE Et fROntalIèRE, lEs cOnDItIOns Et lEs mOtIvatIOns qUI cOncOUREnt à la mObIlItÉ spatIalE DEs InDI-vIDUs cOntamInÉs, Enfin l’accEptabIlItÉ DEs stRUctUREs DE santÉ, DE la mÉDIca-tIOn Et lEs qUêtEs DE sOIns altERnatIfs.
1
1
1
2
FrédériCBourdier
La RÉgIOn D’ÉtUDE sE sItUE aU cOnflUEnt DU mOnDE caRaïbE Et latInO-amÉ-RIcaIn. LE chOIx DE qUatRE mIcRORÉgIOns (BElÉm, Macapá, la fROntIèRE oyapOqUE/SaInt-GEORgEs, CayEnnE Et la fORêt gUyanaIsE) sE jUstIfiE paR lE caRactèRE paRtIcUlIER qUE REvêt l’ÉpIDÉmIE D’Un lIEU à l’aUtRE. AInsI cOnstItUÉ, lE caDRE gÉOgRaphIqUE pRÉsEntE Un cOntInUUm hUmaIn qUI tOUt En RElEvant D’Un EnsEmblE sOcIOcUltUREl DIffÉREncIÉ, IllUstRE DEs RÉalItÉs hUmaInEs Et ÉcO-nOmIqUEs sUffisammEnt DIstInctEs pOUR alImEntER Un EffORt DE gÉnÉRalIsatIOn. La pOsItIOn cEntRalE DE la GUyanE fRanÇaIsE EntRE lEs CaRaïbEs Et l’AmÉRIqUE latInE En faIt Un ÉpIcEntRE attRactIf nOn sEUlEmEnt pOUR lEs RaIsOns ÉcOnO-mIqUEs, lEs pREstatIOns sOcIalEs qUE l’On pEUt acqUÉRIR avEc la caRtE DE RÉsI-Dant, maIs ÉgalEmEnt pOUR lEs sOIns DE santÉ gRatUIts pOUR la plUpaRt DEs ÉtRangERs y cOmpRIs cEUx En sItUatIOn IRRÉgUlIèRE.
La pROblÉmatIqUE paRt DU faIt Un pEU pROvOcatEUR qUE sI lE mythE DU bRÉ-sIlIEn avEntURIER Dans lE sang Et vOyagEUR ImpÉnItEnt s’attÉnUE gRaDUEllEmEnt, Il pERsIstE Dans la RÉgIOn amaZOnIEnnE sOUs UnE fORmE REctIfiÉE. dORÉnavant On Est mOIns cOnfROntÉ à l’ImagE DU sEmpItERnElbandeiranteDÉfRIchEUR DE nOUvEaUx EspacEs OU DUtrilhospOsEUR DE fROntIèREs qUI paR sOn passagE cOnstItUE Un pOstE D’avant gaRDE DU pays maIs, plUs cOncRètEmEnt, aU pORtRaIt D’Un hOmmE OU D’UnE fEmmE En qUêtE DE tRavaIl, DE mIEUx-êtRE Et D’Un lIEU pOUR s’ÉtablIR, mêmE s’Il cOnsERvE Un fOnD DE cURIOsItÉ Et DE DÉcOUvERtE. SOn ItInÉRaIRE gÉOgRaphIqUE Est DOUblEmEnt alImEntÉ paR DEs mOtIvatIOns pRagma-tIqUEs aU sEIn DEsqUEllEs s’IntERcalE Un ImagInaIRE vÉhIcUlÉ paR lEs hIstOIREs DE RÉUssItE lEs plUs ImpRObablEs. À cE tItRE, paRmI lEs EnDROIts qUI DRaInEnt Et attIREnt lEs pOpUlatIOns DE sEs RÉgIOns lImItROphEs, lE pEtIt état D’Amapá Et la GUyanE fRanÇaIsE OccUpEnt UnE placE pRIvIlÉgIÉE.
dE qUEllEs IDÉEs paRt-On ? unE hypOthèsE, qUOIqUE RElatIvEmEnt nUancÉE Dans la cOnclUsIOn, avancE qUE la pROgREssIOn DE l’ÉpIDÉmIE Dans cEttE RÉgIOn sERaIt cOnsÉqUEntE à la cIRcUlatIOn mIgRatOIRE actUEllE tanDIs qUE D’aUtREs tIREnt lEURs ORIgInEs Dans Un passÉ RÉcEnt Où DIvERsEs pOpUlatIOns Ont afflUÉ vERs la GUyanE fRanÇaIsE (RÉfUgIÉs haïtIEns Et sURInamaIs, tRavaIllEURs bRÉsI-lIEns Etc.) Et vERs l’Amapá (habItants DEs états DU NORD Et DU NORD-est). CEs mIgRatIOns EffEctUÉEs à DIffÉREnts mOmEnts, qUOIqUE EssEntIEllEmEnt à paRtIR DEs annÉEs sOIxantE-DIx, aURaIEnt gÉnÉRÉ la DIslOcatIOn DEs famIllEs Et DEs cOUplEs Et DOnnÉ lIEU à DEs mIgRatIOns En chaînE Dans DEs sEctEURs D’actIvItÉs DIvERs : cItOns lE cas DEs BRÉsIlIEns Et DEs COlOmbIEns En GUyanE, Où lEs hOmmEs vOnt Dans la cOnstRUctIOn Et l’ORpaIllagE Et lEs fEmmEs Dans lE pEtIt cOmmERcE, lEs EmplOIs DE maIsOn Et, jUsqU’à UnE pÉRIODE RÉcEntE, Dans la pROstItUtIOn. QUElqUEs-UnEs DE cEs tEnDancEs mIgRatOIREs IsOlÉEs pERsIstEnt à l’ImagE DEs chERchEURs D’OR qUI cOntInUEnt à afflUER aUssI bIEn Dans l’Amapá qU’En GUyanE. en DEUxIèmE hypOthèsE, sI la qUêtE thÉRapEUtIqUE DÉpEnD DE l’EfficacItÉ pRÉsUmÉE DU tRaItEmEnt Et DE l’ExIstEncE DE sOIns mÉDIcaUx hUma-nIsÉs, EllE gÉnèRE En REtOUR DEs stRatÉgIEs mIgRatOIREs IntERnEs Et IntERnatIO-nalEs gUIDÉEs paR UnE vOlOntÉ DE REgROUpEmEnt famIlIal OU cOmmUnaUtaIRE Dans la mEsURE Où l’InsERtIOn DE la pERsOnnE Dans sa paREntÉ OU Dans Un gROUpE (RElIgIEUx, assOcIatIf Etc.) lUI cOnfèRE UnE cERtaInE sÉcURItÉ, Un cERtaIn
MiGrATioN eTSidA eNAMAzoNie FrANçAiSe eTBréSiLieNNe
RÉcOnfORt qU’EllE a DU mal à tROUvER En Étant IsOlÉ DEs sIEns.L’aspEct pRÉsUp-pOsÉ DE l’attRaIt DE la FRancE En matIèRE DE santÉ Et DEs RÉpOnsEs OffERtEs paR lE systèmE pUblIc DE sOIns sE DOUblE paR UnE tEnDancE InvERsE DE cERtaIns mIgRants malaDEs DU sIDa qUI DÉcIDEnt DE REtOURnER Dans lEUR pays, pROvIsOI-REmEnt OU DÉfinItIvEmEnt, OccasIOnnEllEmEnt OU RÉgUlIèREmEnt, cOnvaIncUs qU’Ils sOnt DE pOUvOIR y tROUvER DEs systèmEs DE REcOURs altERnatIfs plUs Effi-cacEs, UnE ambIancE plUs cOnvIvIalE, Et sOUcIEUx qU’Ils sOnt DE REtROUvER Un UnIvERs famIlIER, cUltUREl Et symbOlIqUE EnvERs lEqUEl Ils sE sEntEnt pOUssÉs à Un mOmEnt cRUcIal DE lEUR vIE qUI cORREspOnD à Un cERtaIn stagE D’ÉvOlUtIOn DE la malaDIE. POUR lEs BRÉsIlIEns, lEs EnjEUx nE sOnt pas lEs mêmEs qUE pOUR lEs habItants DEs pays nE DIspOsant pas DE la tRIthÉRapIE. LEs pREmIERs bÉnÉfi-cIEnt D’avantagEs sImIlaIREs Dans lEUR pays qU’En GUyanE, mêmE sI cERtaIns mÉDIcamEntsArVRÉcEnts Et cOûtEUx nE sOnt pas DIspOnIblEs aU BRÉsIl, cE qUI RÉDUIt lEs cOmbInaIsOns pOssIblEs. d’Un aUtRE côtÉ, lEs REpRÉsEntants DU gOU-vERnEmEnt fRanÇaIs vEIllEnt à cE qU’Il n’y aIt pas DE DÉbORDEmEnts fROntalIERs, D’Où lE REnfORcEmEnt DEs lOIs, DEs cOntRôlEs Et DEs mEsUREs D’ExtRaDItIOn. CEs DIspOsItIOns cRÉEnt Un clImat D’InsÉcURItÉ chEZ lEs pERsOnnEs sans-papIERs. dans cE cOntExtE, la qUêtE thÉRapEUtIqUE hORs DU pays D’ORIgInE n’En vaUt pas tOUjOURs lE jEU, à mOIns qUE la pERsOnnE nE sOIt InsÉRÉE pRÉalablEmEnt Dans DEs RÉsEaUx lUI cOnfÉRant Un mInImUm DE tRanqUIllItÉ. A mOIns EncORE qU’EllE nE sOIt pERsUaDÉE qU’Il s’agIt D’UnE qUEstIOn DE vIE OU DE mORt.
La pROblÉmatIqUE DEs IntERactIOns EntRE mIgRatIOn, DIffUsIOn DE l’ÉpIDÉ-mIE, accès aUx systèmEs DE santÉ En gÉnÉRal Et REcOURs thÉRapEUtIqUE faIt appEl à UnE RÉflExIOn gÉnÉRalE Où s’aRtIcUlEnt lEs cOnsIDÉRatIOns EthnOlOgIqUEs Et gÉOgRaphIqUEs DOnt lEs analysEs sE REnfORcEnt mUtUEllEmEnt. dEUx ÉchEllEs D’analysE, cORREspOnDant à DEUx DÉmaRchEs mÉthODOlOgIqUEs, sOnt applI-qUÉEs cOnjOIntEmEnt.
A) CEllE DE la gÉOgRaphIE qUI, paR la pROjEctIOn caRtOgRaphIqUE DE DOn-nÉEs DEscRIptIvEs REnD pOssIblE lE REpÉRagE DE stRatÉgIEs mIgRatOIREs, l’ajUstE-mEnt RElatIf DEs InDIvIDUs Dans DEs nOUvEaUx EnvIROnnEmEnts Et,in fine,la RÉcURREncE Et la vaRIabIlItÉ DEs ItInÉRaIREs gÉOgRaphIqUEs DEs pERsOnnEs En qUêtE DE sOIns. unE pREmIèRE phasE DE cEttE DÉmaRchE gÉOgRaphIqUE, qUOIqUE fORtEmEnt RÉcEptIvE à l’analysE cUltUREllE, Est DÉDIÉE à mEttRE En valEUR lEs flUx OU plUs pRÉcIsÉmEnt lEs RÉsEaUx mIgRatOIREs, lEURs cOmpOsItIOns Et lEURs spÉcIficItÉs tOUt En EnvIsagEant lEs caRactÉRIstIqUEs D’InsERtIOn DEs mIgRants pROvEnant D’Un aUtRE pays OU RÉgIOn. L’appROchE spatIalE pERmEt D’EnvIsagER la RElatIOn EntRE mOUvEmEnt DE pOpUlatIOn En gÉnÉRal Et IntEnsItÉ DE l’ÉpIDÉ-mIE. ellE aUtORIsE à mIEUx appRÉhEnDER lE sEns, la DIREctIOn DE l’ÉpIDÉmIE Et lE DEgRÉ DE vUlnÉRabIlItÉ EffEctIf cOmpaRÉ DEs pOpUlatIOns attEIntEs En fOnc-tIOn DE lEUR sItUatIOn plUs OU mOIns pRÉcaIRE DE mIgRant. dans UnE DEUxIèmE phasE, l’analysE gÉOgRaphIqUE facIlItE l’ÉmERgEncE DEs tEnDancEs qUI REflètEnt lEs stRatÉgIEs DE mObIlItÉ spatIalE D’Un pays Où lEs stRUctUREs DE pRIsE En chaRgE sOnt InsUffisantEs vERs Un aUtRE, Dans lEqUEl On EspèRE tROUvER Un accès plUs ÉqUItablE aUx sOIns (mUltIthÉRapIE, pREstatIOns sOcIalEs, sOUtIEn famIlIal,
1
3
1
4
FrédériCBourdier
Etc.). invERsEmEnt lEs EnRacInEmEnts fORts DEs mIgRants Dans lEUR pays D’ORI-gInE gÉnèREnt DEs REtOURs Et cERtaInEs ÉmIgRatIOns nE sOnt DOnc qUE tEmpO-RaIREs. A DÉfaUt DE lEs qUantIfiER, Il s’agIt DE sOUlIgnER cEs sItUatIOns Et DE vOIR En qUOI l’IRRUptIOn D’Un pROblèmE DE santÉ pEUt s’IntÉgRER Dans la DÉcIsIOn DE REvEnIR aU pays.
B) CEllE DE l’anthROpOlOgIE qUI sE RÉalIsE En plUsIEURs ÉtapEs, la pREmIèRE DÉmaRchE Étant DE cOmpaRER Et DE cERnER lEs ItInÉRaIREs, pRatIqUEs Et pERcEp-tIOns DEs pOpUlatIOns lOcalEs RÉcEmmEnt InstallÉEs, DÉRacInÉEs aInsI qUE cEllEs En sItUatIOn DE cOntact RÉgUlIER avEc lE mOnDE URbaIn. La sEcOnDE DÉmaRchE vIsE à mEttRE En pERspEctIvE lE fOnctIOnnEmEnt pOlItIqUE Et sanItaIRE aU sEIn DEsqUEllEs s’aRtIcUlEnt lEs cOmpORtEmEnts DEs pOpUlatIOns mIgRantEs : appROchE RÉtROspEctIvE DEs cOntacts IntEREthnIqUEs Et DEs mOUvEmEnts DE pOpUlatIOns (aRRIvÉEs DEs chERchEURs D’OR, vagUEs DE cOlOnIsatIOn, mObIlIsa-tIOn DEs tRavaIllEURs bRÉsIlIEns lORs Dans lEs annÉEs 70-80 En GUyanE fRan-ÇaIsE), RappORts DE DOmInatIOn Et DE DÉpEnDancE ; fOnctIOnnEmEnt DEs filIèREs, DEs RÉsEaUx mIgRatOIREs Et DEs fORmEs D’ImplantatIOn lOcalE ; stRatÉgIEs DE sURvIE DEs pOpUlatIOns En DÉplacEmEnt ; RElatIOns à la santÉ ; accès aU systèmE DE sOIns Et à la pRÉvEntIOn DE cEs pOpUlatIOns ; ItInÉRaIREs thÉRapEUtIqUEs, sOcIaUx, famIlIaUx Et gÉOgRaphIqUEs DEs pERsOnnEs sE sachant cOntamInÉEs (aRtIcUlatIOn DE DIvERsEs fORmEs DE sOIns), cOmpORtEmEnts sExUEls DEs pER-sOnnEs vIctImEs DUViH; pERcEptIOn DE la cOntamInatIOn, REpRÉsEntatIOns DU RIsqUE EncOURU paR l’aUtRE ; cOmpRÉhEnsIOn DEs pRIORItÉs Et DEs factEURs sUR lEsqUEls REpOsEnt la mObIlItÉ spatIalE Et/OU la REchERchE DE sOIns, c’Est-à-DIRE la qUêtE DE santÉ Dans Un caDRE DE vIE DOnnÉ ; analysE cRItIqUE DU DIscOURs Ins-tItUtIOnnEl ; natURE DEs RElatIOns sOcIalEs EntRE pOpUlatIOns mObIlEs Et actEURs DE santÉ, aInsI qU’avEc cEUx qUI vEIllEnt à l’applIcatIOn DEs pOlItIqUEs mIgRa-tOIREs.
LE systèmE DE santÉ sERa abORDÉ En tant qUE systèmE DE RElatIOns sOcIalEs aInsI qUE cOmmE EspacE DE nÉgOcIatIOn (Et DE pOUvOIR) EntRE lEs actEURs.NOUs EnvIsagEROns lE cOncEpt DE stRatÉgIE mUltIfORmE (mUE paR DIffÉREntEs RaIsOns qUI sE REnfORcEnt) DÉjà UtIlIsÉ Dans nOs REchERchEs pRÉcÉDEntEs En inDE. en cE qUI cOncERnE l’ÉvOcatIOn DEs catÉgORIEs DE pEnsÉE pROpREs à Un gROUpE, Il s’agIt DE tROUvER UnE jUstE mEsURE EntRE, D’UnE paRt, DEs IntERvEntIOns sanI-taIREs qUI nE sE pRÉOccUpEnt pas DEs cOnnaIssancEs Et DEs pRatIqUEs avEc lEs-qUEllEs EllEs RIsqUEnt D’EntRER En cOnflIt OU qU’EllEs pOURRaIEnt, aU cOntRaIRE, cOmplÉtER Et, D’aUtRE paRt, DEs actIOns qUI sOUs pRÉtExtE D’êtRE cUltUREllEmEnt aDaptÉEs Et En phasE avEc DEs REpRÉsEntatIOns tRaDItIOnnEllEs DE la malaDIE nOn sEUlEmEnt nÉglIgEnt lEs fORcEs sOcIalEs Et lEs DynamIqUEs DE changEmEnt maIs En vIEnnEnt à fOURnIR UnE ImagE sOIt IDÉalIsÉE, sOIt ExcEssIvEmEnt DÉpRÉ-cIatRIcE DE cEs cUltUREs. en REpREnant à nOtRE cOmptE cE qUE lE mêmE aUtEUR (VIDal, 2000 : 103) faIt REmaRqUER à pROpOs DE l’AfRIqUE, cOnjOIntEmEnt à cE qUE dOmInIqUE BUchIllEt faIt REmaRqUER à pROpOs DEs pOpUlatIOns InDIgènEs En AmaZOnIE (2000), nOUs EstImOns qU’UnE pOsItIOn mÉDIanE, basÉE sUR l’ÉcOUtE DEs systèmEs DE pEnsÉE Et nOn sUR lEUR sImplE REjEt OU aDOptIOn
MiGrATioN eTSidA eNAMAzoNie FrANçAiSe eTBréSiLieNNe
avEUglE pERmEt DE mEttRE En œUvRE plUs EfficacEmEnt DEs actIOns pRÉvEntIvEs qUI DÉbOUchEnt sUR DEs cOmpORtEmEnts RÉDUIsant lE RIsqUE DE cOntRactER UnE malaDIE OU DE sUIvRE avEc sÉRÉnItÉ sOn DÉROUlEmEnt UnE fOIs IDEntIfiÉE.
1
5
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.