Mobilité et société dispersée

De
Publié par

Nous vivons dans des espaces fragmentés. Cette dispersion est plus ou moins marquée selon les milieux sociaux mais nous avons tous franchi un seuil irréversible : la mobilité est au cœur de nos vies quotidiennes. Nous explorons quatre épreuves de la dispersion : la décohabitation de jeunes qui s'affranchissent du domicile parental ; le voyage de routards traversant le monde ; l'écartèlement des cadres entre les espaces de la famille et de l'entreprise ; l'épreuve du morcellement de soi de populations prisonnières de territoires dont elles ne peuvent sortir.
Publié le : dimanche 15 mai 2016
Lecture(s) : 4
Tags :
EAN13 : 9782140009839
Nombre de pages : 232
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Éric Le Breton
Mobilité et société dispersée
L O G I Q U E S S O C I A L E S
Une approche sociologique
Mobilité et société dispersée
8QH DSSURFKH VRFLRORJLTXH
Logiques sociales Collection dirigée par Bruno Péquignot En réunissant des chercheurs, des praticiens et des essayistes, même si la dominante reste universitaire, la collection « Logiques Sociales » entend favoriser les liens entre la recherche non finalisée et l'action sociale. En laissant toute liberté théorique aux auteurs, elle cherche à promouvoir les recherches qui partent d'un terrain, d'une enquête ou d'une expérience qui augmentent la connaissance empirique des phénomènes sociaux ou qui proposent une innovation méthodologique ou théorique, voire une réévaluation de méthodes ou de systèmes conceptuels classiques. Dernières parutions Lenita PERRIER,Couleur de peau et reconnaissance sociale, L’expérience vécue des afro-brésiliens émigrés à Paris, 2016 Michel BONNET,Mobilités l’ombre d’un père, 2016 Dieudonné KOBANDA NGBENZA,Enfants isolés étrangers, Une vie et un parcours faits d’obstacles, 2016. Marie Zoé MFOUMOU,La professionnalisation des métiers féminins. L’exemple du secrétariat au Gabon, 2016. Thérèse PEREZ-ROUX, Richard ÉTIENNE, Josiane VITALI (dir.), Professionnalisation des métiers du cirque. Des processus de formation et d’insertion aux épreuves identitaires,2016.Virginie DE LUCA BARRUSSE et Mariette LE DEN (Dir),Les politiques de l’éducation à la sexualité en France, Avancées et résistances, 2016. Anne MORELLI et Daniel ZAMORA (coord.),Grève générale, Rêve général, Espoir de transformation sociale, 2016. Najia DOUTABAA-CHARIF,L’altérité comme pratique culturelle, Le cas des visiteurs de l’Institut du Monde Arabe, 2016. Dimitris TRIMITHIOTIS,La configuration des mythes sur l’Europe. La communication politique des discours électoraux, 2016. Nicole ROELENS,Manifeste pour la décolonisation de l’humanité femelle, Comment se fabrique l’hégémonie de l’humanité mâle ? (Tome 5), 2016. Gérard REGNAULT,Les jeunes et le monde du travail. Emploi et vie en entreprise, 2016. Fiorenza GAMBA,Mémoire et immortalité au numérique, l’enjeu de nouveaux rituels de commémoration, 2016 Anthony GLINOER,Le littéraire et le social, Bibliographie générale (1904-2014), 2015.
Eric Le Breton
Mobilité et société dispersée
8QH DSSURFKH VRFLRORJLTXH
Ouvrages du même auteur
/¶XWLOLVDWHXU GHV WUDQVSRUWV FROOHFWLIV XUEDLQV 9R\DJHXU FOLHQW RX FLWDGLQ "L’Harmattan, coll. « Villes et entreprises », 2002.
%RXJHU SRXU V¶HQ VRUWLU 0RELOLWp TXRWLGLHQQH HW LQWpJUDWLRQ VRFLDOH, Armand Colin, coll. « Sociétales », 2005.
'RPLFLOHWUDYDLO /HV VDODULpV j ERXW GH VRXIIOH, Les carnets de l’info, coll. « Modes de ville », 2008.
3RXU XQH FULWLTXH GH OD YLOOH /D VRFLRORJLH XUEDLQH IUDQoDLVH Le sens, Presses universitaires de Rennes, coll. « social », 2012.
© L'HARM ATTAN, 2016 5-7, rue de l'École-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-09327-7 EAN : 9782343093277
Un grand merci à Mireille Apel-Muller et à Hélène-Marie Juteau, à Frédéric de Coninck et à Bruno Le Corre qui ont relu les versions préparatoires de cet ouvrage et m’ont aidé à l’améliorer. Les manques restent les miens. Un grand merci aussi à Isabelle Pharisier.
à Colette et Jean-Pierre.
,1752'8&7,21 *e1e5$/(
« Société liquide » pour Zygmunt Bauman, « société en réseaux » pour Manuel Castells, « société des flux » pour Arjun Appadurai, 1 « société cosmopolite » pour Ulrich Beck et, pour nous, « société dispersée »... Sous ces expressions, une même idée : la société, les sociétés contemporaines seraient transformées par les mobilités et peut-être même régies par elles. Notre monde a longtemps été celui des ancrages, des déplacements lents, des territoires bien dessinés et étanches. Il serait désormais celui des appartenances multiples, des flux instantanés et des frontières évanescentes.
L’idée de société dispersée est fondée sur l’observation d’un changement historique de la forme spatiale de la société, dans une transition de la proximité à la dispersion. Proximité quand les individus vivaient l’essentiel de leur vie dans un espace piéton autour du domicile. Les déplacements lointains n’étaient accessibles qu’aux 2 élites. Les déplacements virtuels n’existaient pas . La majorité des membres de la société vivait sur de courtes distances et participait, de ce fait, à des structures sociales fortement intégrées, de type communautaire, dans lesquelles le voisin était à la fois un parent, un camarade de travail, un ami… Les cultures étaient locales et leur transformation inscrite dans le long terme. Ce tableau est encore celui d’une France des lendemains de la Seconde guerre. La dispersion s’instaure dans le cadre de ce que Wilbur Zelinsky (1971) évoque comme une0RELOLW\ 7UDQVLWLRQ. Une société dispersée est celle dont les membres déploient leurs activités quotidiennes (famille et travail, loisirs et sociabilités) dans des territoires éloignés les uns des autres. Par exemple, une personne est dispersée entre le lieu de sa naissance, les adresses de son parcours résidentiel, ses lieux de formation, ses lieux de travail, de vacances, de loisirs, les lieux de la mobilité virtuelle, mais aussi les lieux des souvenirs, les lieux rêvés,
1 Bauman, 2013 ; Castells, 2001 ; Appadurai, 2001 ; Beck, 2006. 2 Ceux qui permettent d’entrer en relation avec d’autres personnes sans se déplacer physiquement, notamment le téléphone et Internet.
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.