Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 4,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF - EPUB - MOBI

sans DRM

Mourir ? Non merci !

De
0 page

L'immortalité est en nous.

L'évolution nous conduit à en prendre conscience. À l'accepter et à y croire.

Une immortalité naturelle, issue de la connaissance de nous-mêmes et de la connaissance de l'univers.

Voici la thèse soutenue par l'auteur, sous forme d'introspection dans cet ebook.

Elle repose sur l’expérience, et sur l’acceptation d’une catégorie de faits qui peuvent être vérifiés par quiconque à tout moment.

Un voyage dans le champ des possibles d'une vie en conscience.

Éveillé !


Voir plus Voir moins
Cover



Mourir ?

Mourir est-il inéluctable ?

Est-ce véritablement la seule issue naturelle et possible d'une vie ? Ou bien est-il possible d'acquérir naturellement l'immortalité ?

Je précise naturellement, car je ne tiens pas compte dans mon propos, d'une vie qui échapperait à la mort par le truchement de la médecine. Par les techniques révolutionnaires, nécessitants par exemple une intervention extérieure comme celle d'une greffe d'organe provenant d'un tiers ou d'un laboratoire de culture. Et par les prometteuses technologies d'avenir que sont la génétique et les nanotechnologies.

Sans intervention douce ou abrasive extérieure, mais de l'intérieur. Sans aucune déperdition importante de notre potentiel, physique et intellectuel, de notre beauté, de notre vivacité et sérénité d'esprit.

Sans vieillir plus que nécessaire. Atteindre la maturité, atteindre le potentiel optimal de notre corps, de notre esprit, et s'y maintenir, simplement, aisément. Naturellement.

Aujourd'hui, la vie passe si vite, que sitôt dans la force de l'âge, à ce moment ou la sagesse de l'expérience commence à guider nos pas et nos choix, la vie ne propose plus que peu de décennies intellectuelles et encore moins physiques à vivre pour savourer et réussir le voyage de notre vie tel que nous en rêvons et souhaitons.

Si nous avons une âme — ce qui est communément admis, mais pas encore prouvé scientifiquement — elle est selon diverses religions et textes sacrés, une partie du grand tout, une part de l'Éternel. À ce titre, vie après vie, éternellement, nous revenons faire l'expérience de la vie dans la matière, repassant à chaque naissance par la case « j'oublie tout et je recommence », conservant parfois un peu de savoir acquis et maitrisé sous forme de don inné.

La question de notre qualité d'êtres éternels ne serait donc pas de mise, mais bien celle d'une capacité à maintenir en nous la vie. Notre capacité à l'immortalité.

La légende veut que Noé ait vécu 600 ans. Voilà qui permet au moins d'apprécier pleinement plus de rencontres, plus d'expériences, toute la beauté du monde, et soi même.

Cela peut paraitre saugrenu de se poser une telle question tant il est ancré en chacun de nous, dans notre inconscient collectif, dans notre histoire et me semble-t-il dans la nature elle-même, que tout à une fin.

Que tout finit et meurt un jour inévitablement. Que notre vie soit faite de prudence, d'attentions, de respect de notre corps ou bien de prise de risque, de négligences et d'abus en tout genre, nous pensons et croyons que l'issue reste la même, inévitablement, la mort.

Pourtant et curieusement, j'ai en moi l'intuition qu'il y a plus, beaucoup plus. Que notre aptitude à l'immortalité est belle et bien réelle.

Quand ce qui m'a été enseigné, quand l'expérience et l'histoire s'imposent à ma raison pour réfuter cette intuition, celle-ci s'obstine. Elle revient plus forte, plus tenace.

Elle devient conviction, certitude. Spirituellement et intellectuellement, elle tisse sa trame dans mon esprit, dans mon coeur. L'envie de m'interroger sur cette idée folle et totalement utopique devient alors une nécessitée, que je me dois d'appréhender.

Une introspection nécessaire peut être même salutaire, pour que cesse en moi le combat entre raison et intuition, entre les aspirations de mon coeur et les limites qu'imposent les croyances de mon esprit, pour que mon âme s'apaise et trouve la paix.

Alors pourquoi est-ce que je crois que notre immortalité est un fait, qu'il est possible d'acquérir cette capacité, cette aptitude ? Que cela soit possible à partir d'ici et maintenant, de ce corps, de cette conscience, de cette vie.

Pourquoi ai-je dans l'idée qu'il y a quelque part en moi la connaissance, qu'il y a le mode d'emploi pour y parvenir ?

Voyons cela !

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin