Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 20,25 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Murs du silence

De
264 pages
Cet ouvrage fait le récit de trois parcours de femmes chiliennes ayant connu, sous la dictature de Pinochet, la répression, la torture et l'exil. Après de longues années de silence, elles témoignent de ce qu'elles ont subi à cette époque, des séquelles qu'elles constatent toujours aujourd'hui dans leur corps, mais aussi des traces laissées chez leurs enfants et leurs petits-enfants.
Voir plus Voir moins
Edelmira Carrillo Paz Ester Hernandez Cid Teresa Veloso Bermedo
Les murs du silen Récit de trois femmes chilien violence, identité, mém
18/11/13 21:07
LES MURS DU SILENCE Récits de trois femmes chiliennes, violence, identité, mémoire
Edelmira Carrillo Paz, Ester Hernández Cid, Teresa Veloso Bermedo LES MURS DU SILENCE Récits de trois femmes chiliennes, violence, identité, mémoire
© L'Harmattan, 2013 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-00790-8 EAN:9782343007908
Nos récits sont dédiés À ma fille Mayarí Beatriz pour mavoir fait cadeau dun stylo et dun cahier sur lequel jai esquissé mon histoire. À mon époux et compagnon de vie, Juan Schilling pour son soutien constant, pour ses critiques constructives et pour sa tolérance et son amour. À René Martínez Saravia et Chelita del Río Carrillo qui mont élevée et qui ont forgé en moi la personne juste, solidaire et cohérente que je mefforce toujours dêtre. À mes compagnes de route : Teresa et Ester pour ce quelles mont appris, pour les bons et les mauvais moments, les tristesses et les pleurs, les joies et les rires, les accords et désaccords et pour notre histoire partagée. Edelmira Carrillo Paz À ma grand-mère, à ma mère, pour mavoir donné la vie... la motivation et la sensibilité, pour que mon cœur, ma pensée et mon action soient avec les femmes qui ont imprégné mon enfance, mon adolescence, ma jeunesse et ma vie adulte. À mes filles et à mon fils, à mon compagnon qui ont eu la patience à maintes reprises de mécouter parler de ma vie et de la vie dautres personnes. « Si nous ne parlons pas de nos vies, nous sommes en train de la perdre ». Ester Hernández Cid À Marie-Claire Caloz-Tschopp, mon amie dexil et du retour, qui na jamais laissé séteindre notre amitié, que nous cultivons depuis 1978, et qui ma incitée à écrire. À la solidarité suisse qui hier a pris la défense de ma vie, merci de rendre réel un rêve demeuré en suspens pour de nombreuses années et de le partager avec mes camarades Ester et Edelmira. À mes filles et à ma petite-fille, à mon compagnon, qui mont donné les forces pour lutter. À mes parents et à mon frère (qui ne sont plus), qui ne mont jamais posé aucune question et qui mont accueillie avec la même affection après la prison. À ma sœur, ma nièce et mes petits-neveux, qui ont conservé la même discrétion, merci pour la tendresse toujours reçue. Ils mont donné lénergie et ont entretenu et fortifié mon engagement à persévérer. Teresa Veloso Bermedo À Marie-Claire Caloz-Tschopp, Directrice du Collège International de Philosophie de Paris (CIPh), pour son soutien rigoureux, son engagement vital pour ce projet, pour sa gestion en vue dobtenir lappui économique qui rend possible la publication de ce livre aussi bien au Chili quen Europe. Aux femmes et aux hommes qui ont participé aux débats que nous avons mis en place sur la violence de genre et léducation : Sara Kries Saavedra, Alejandra Brito Peña, Soledad Ascencio Cortés, Caroll Schilling Lara, Olimpia Riveros Ravelo, Pablo Varas Fuenzalida, Elizabeth Salazar Sanzana pour leur solidarité, leurs travaux, apports et opinions. Le collectif
SOMMAIRE
REMERCIEMENTS-------------------------------------------------------------------- 9 PROLOGUE--------------------------------------------------------------------------- 11INTRODUCTION-----------21----------------------------------------------------------CHAPITREI-L’ENFANCE---------------------------------------------------------33CHAPITREII-ADOLESCENCE ET CONSCIENCE------------------------------73CHAPITREIII-JEUNESSE,RÉPRESSION ETTORTURE---1--1-3---------------CHAPITREIV-DICTATURE-VIOLENCE DE GENRE----------------------- 125NE PAS OUBLIER LA LONGUE NUIT NOIRE DUCHILI---------------------- 241ANNEXES--------------------------------------------------------------------------- 247TABLE DES MATIÈRES------------------------------------------------------------ 255
7
REMERCIEMENTS
Ce livre est paru en espagnol en février 2012 sous le titre «Los muros del silencio». Le texte des trois femmes chiliennes, confrontées à la dictature du général Pinochet, utilise un langage basé sur des formes et des références propres au Chili. Une traduction littérale du texte initial aurait produit des incompréhensions chez les lecteurs francophones. En prenant garde de respecter au plus près la pensée, le langage des auteurs, la présente version française est le fruit d’un travail profond d’adaptation réalisé par Carlos Gallois et relu par Danielle Othenin-Girard sur la base d’une première traduction réalisée par Mme Javiera Coussieu-Reyes et M. Dario Arce Asenjo. Qu’ils soient tous remerciés chaleureusement pour leur travail. Tant la version en espagnol que la présente en français n’auraient pu voir le jour sans le soutien financier de la Ville de Genève par son Département de la Culture et des Sports, de la Fondation Grüninger, St-Gall (Suisse), de la Fondation Prévention et Santé, Neuchâtel (Suisse), et d’un donateur privé. Nous leur adressons nos plus vifs remerciements.