//img.uscri.be/pth/f646c025d898818c2d8bac6e1dca4e21b1056c51
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 17,25 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Mutation dans les collectivités territoriales

De
230 pages
La France compte 53660 collectivités territoriales, chacune dispose d'un pôle de personnalités élues et d'un pôle d'employés. Cette multitude d'élus et d'agents engendre des fonctionnements complexes entre les différents niveaux de collectivités. Voici traité l'ensemble de leurs problématiques sous leurs aspects politiques, philosophiques, économiques, financiers, psychosociologiques, organisationnels, géopolitiques.
Voir plus Voir moins
Lise Gremont
em
aines
MUTATION DANS LES COLLECTIVITES TERRITORIALES
Questions contemporaines
Mutation dans les collectivités territoriales
Questions contemporaines Collection dirigée par B. Péquignot, D. Rolland et Jean-Paul Chagnollaud Chômage, exclusion, globalisation… Jamais les « questions contemporaines » n’ont été aussi nombreuses et aussi complexes à appréhender. Le pari de la collection « Questions contemporaines » est d’offrir un espace de réflexion et de débat à tous ceux, chercheurs, militants ou praticiens, qui osent penser autrement, exprimer des idées neuves et ouvrir de nouvelles pistes à la réflexion collective. Dernières parutions Hervé PIERRE,Tous prisonniers ? La postmodernité sécuritaire : pourquoi et comment nos libertés se perdent au nom de la sécurité, 2014. Jean-Pierre BOISARD,Travail, on t’aime trop !, 2014. Roger BAILLET,De Gaulle et Machiavel, 2014. Alain JENNY et Hervé MAUROY (dir.),Évolution et Histoire. Les modèles du devenir, 2014. Gilbert ANDRIEU,Etre, paraître, disparaître,2014. Gilbert ANDRIEU,A la rencontre de Dionysos,2014. Angela BARGENDA,La communication visuelle dans le secteur bancaire européenne. L’esthétique de la finance, 2014. LUONG Cân-Liêm,Le réfugié climatique. Un défi politique et sanitaire, 2014. Gilbert CLAVEL,La gouvernance de l’insécurité, 2014. Djilali BENAMRANE,source ou frein au droit publicL’ONU : international ?, 2014. Mario ZUNINO,Quand le JT de TF1 fait son cinéma, 2013. Delphine DELLA GASPERA,L’économie moderne au risque de la psychanalyse, pour un développement plus sain,2013. Jean–Christophe TORRES,Quelle autonomie pour les établissements scolaires ?, Réflexions sur la liberté pédagogique dans les collèges et les lycées,2013.
Lise GREMONT MUTATION DANS LES COLLECTIVITES TERRITORIALESL’Harmattan
Ouvrages du même auteur :
GREMONT Lise, une politique publique d’emploi pour les jeunes, 2001, Paris, L’Harmattan
GREMONT Lise, les stratégies organisationnelles d’une politique publique d’emploi pour les jeunes, 2004, thèse de doctorat, université de Paris Dauphine, éditions universitaires européennes
Préambule
Les collectivités territoriales sont soumises à une révolution sociétale, économique, philosophique, sociale, communicationnelle, environnementale à laquelle ellesn’ont pas été préparées. Cette révolution provoque des chocs de civilisations qui bouleversent notre société.
De plus en plus, les contraintes assaillent les dirigeants de tous ordres dans les entreprises, qu’elles soient privées ou publiques. Les mots les plus employés sont : performance, excellence, restructuration, mutualisation, implication, motivation, 1 optimisation .
Mais sommes-nous plus heureux pour cela ?
Différentes études qu'il convient de rendre compte brièvement ici se sont attachées à répondre à cette question en regard de la situation des divers pays du monde.
Même si l’on souhaite le bien-être pour tous les employés lorsque l’on est dirigeant dans une collectivité, force est de constater qu’entre les souhaits et la réalité, les manager sont quotidiennement confrontés à de nombreux paradoxes.
Par ailleurs, certains chercheurs en économie affirment même que la croissance économique n’ajouterait pas au bonheur.
1 La gazette des communes n°405 du 15 juillet 2010 « Les « maux » de l’idéologie managériale » Michel FEYNIE, docteur en anthropologie et psychologue du travail.
7
David Helpern conseiller de l’ex-Premier ministre britannique Tony Blair avait rédigé une note ministérielle sur « l’objectif politique d’augmentation du bonheur » Il temporisait cependant ses propos en ajoutant « nous avons besoin d’une forte économie. »
Pour autant, on observe que les pays qui accordent le plus d’importance au bonheur s’attachent à l’éducation et à la santé. Ainsi, selon la carte du bonheur établie par des chercheurs de l’université de Leicester en Angleterre, sur 178 pays, le Danemark est numéro 1 mondial devant la Suisse. Le Canada e e occupe la 10 place, les Etats-Unis occupent la 23 place et la e France, la 62 place.
The New Economics Foundationlancé un index de mesure a d’efficacité pour les pays qui assurent à leurs citoyens une vie longue et heureuse. Le Wanuattu arrive ainsi au premier rang, e e tandis que le Canada occupe le 111 rang, la France, le 120 e rang et les Etats-Unis, le 150 rang.
Encore une fois, selon la carte du bonheur établie par Ruut Veenhoven professeur à l’université de Rotterdam, le Costa Rica se classe en première place devant le Danemark, la France e se classe 44 juste devant la Chine.
2 Pour Adrian Whitede l’université de Leicester, auteur de l’indice de satisfaction de vie, cette satisfaction équivautau bonheur. Mais le bonheur est un état d’esprit. Il ne faut pas le confondre avec une pure et simple satisfaction des besoins. Le bonheur d’unepersonne résulte de ses actions, de ses attitudes et non des conditions externes. C’est bien la manière d’interpréter les évènements qui compte.
2WHITE Adrian : psychologue analytique social de l’université de l’université de Leicester a produit une carte du bonheur mondial auprès de 80 000 personnes dans le monde. Le Daily Education Hedline a produit un article sur ce sujet le 26 Aout 2006
8
La satisfaction n’équivaut pas au bonheur. Le bien-être est une notion collective, sociale, tandis que le bonheur est une notion individuelle qui relève de la personne concernée.
Aussi le bien-être peut-il être assuré dans une société par un environnement sain, des emplois disponibles, la stabilité politique, la croissance économique, une véritable démocratie, laliberté d’expression, de religion et d’autres indicateurs qui restent à identifier.
Dans cette optique, le nouvel indice canadien inclura pour mesurer le “mieux-vivre” les sept domaines suivants: niveau de vie, emploi du temps, santé, environnement, éducation, vie 3 communautaire, engagement civique .
En fait, il s’agit plus de mesurer l’efficacité avec laquelle les pays assurent à leurs citoyens la qualité de vie et la satisfaction qui en résulte.
Grâce à ces indicateurs, l’action de politique publique peutêtre évaluée en fonction du bien-être des citoyens et les effets des mesures prises sur leur environnement. À titre d'exemple, le Bhoutan, qui a fait de la croissance du « bonheur national brut » sa priorité avant la croissance du PIB (de 14%), accorde beaucoup d’attention à son taux de scolarisation et à la santé e gratuite. Pour autant, ce petit pays classé à la 6 place dans l’échelle de Leicester annonce neuf critères (dont la stabilité macroéconomique, l’éducation, l’emploi etc...) en somme assez similaire à ceux pris en compte dans les autres pays, mais auxquels vient s'ajouter l’indice de développement humain (IDH).
Pierre Le Roy, énarque français spécialiste des questions agricoles, a conçu un indice du bonheur mondial qui comprend 40 critères dans 4 domaines : la paix et la sécurité, la liberté, la démocratie et les droits de l’homme, la qualité de la vie, l’intelligence, la communication et la culture. Il considère que 3 ROCHE Gabriel,va-t-on mesurer notre bonheur, 24juillet 2007, LeDevoir.com9