Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 2,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB - MOBI

sans DRM

Note sur les tumulus de Bartrès et d'Ossun

De
34 pages

Entre Lourdes, Bartrès, Ossun, Ger et Pontacq s’étend un vaste plateau couvert d’ajoncs et de fougères où l’on voit, dans toutes les directions, s’élever des tumulus de dimensions différentes. Il a 14 kilomètres et demi de longueur du nord au sud, entre le polygone de Ger et le village de Bartrès, et 5 kilomètres 8 hectomètres de largeur entre Ossun et Pontacq. C’est un champ de repos où les anciens habitants de ce pays ont déposé la cendre de leurs morts, selon les rites en usage en leurs temps.

Fruit d’une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.


Voir plus Voir moins
À propos deCollection XIX
Collection XIXest éditée par BnF-Partenariats, filiale de la Bibliothèque nationale de France.
Fruit d’une sélection réalisée au sein des prestigieux fonds de la BnF,Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes class iques et moins classiques de la littérature, mais aussi des livres d’histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou livres pour la jeunesse… Édités dans la meilleure qualité possible, eu égard au caractère patrimonial de ces e fonds publiés au XIX , les ebooks deCollection XIX sont proposés dans le format ePub3 pour rendre ces ouvrages accessibles au plus grand nombre, sur tous les supports de lecture.
Édouard Piette
Note sur les tumulus de Bartrès et d'Ossun
Entre Lourdes, Bartrès, Ossun, Ger et Pontacq s’éte nd un vaste plateau couvert d’ajoncs et de fougères où l’on voit, dans toutes les directions, s’élever des tumulus de dimensions différentes. Il a 14 kilomètres et demi de longueur du nord au sud, entre le polygone de Ger et le village de Bartrès, et 5 kilo mètres 8 hectomètres de largeur entre Ossun et Pontacq. C’est un champ de repos où les an ciens habitants de ce pays ont déposé la cendre de leurs morts, selon les rites en usage en leurs temps. M. Letrône signala le premier cette nécropole. Dès l’année 187 0, il attira sur elle l’attention et fit remarquer l’analogie d’aspect de ses tertres funéra ires avec ceux de la Bretagne. M. Bourbier en publia le plan. Plusieurs personnes, notamment M. Dufourc et et le général de Nansouty, y firent, sans succès, des fouilles, pour en déterminer l’âge. Plus heureux, le colonel Pothier, directeur de l’école d’artillerie de Tarbes, ayant remarqué les tombelles qui s’élèvent dans le champ de tir de Ger, en fit ouvrir plusieurs, en 1879, et y recueillit de nombreux vases, une hache polie et une pointe de la nce en silex. Le compte-rendu de ses découvertes a été publié dans lesMatériaux(VoirMatériaux,t. XII, 1881, p. 209). Depuis longtemps je me proposais de fouiller divers tumulus de ce plateau. Je mis mon projet à exécution pendant l’hiver de 1879 à 18 80. Mais pour no pas troubler les recherches du colonel Pothier qui explorait le nord de la nécropole, je confinai les miennes dans le sud, à l’ouest des bois, sur la lan de de Bartrès et sur la partie méridionale de la lande d’Ossun, limitant vers le nord le champ de mes explorations aux steppes qui s’étendent au-delà de la ferme de Céris. Parmi les tertres funéraires que j’ai fouillés, les uns datent des temps néolithiques, les autres des temps protosidériques. Quelques-uns, pré sentant des caractères ambigus, paraissent appartenir à une époque intermédiaire..
ÉPOQUE NÉOLITHIQUE
Les tombelles néolithiques sont les plus élevées et les plus rares ; elles renferment généralement un dolmen ou une allée couverte. Je n’ en ai rencontré que deux bien 1 caractérisées dans la partie du plateau que j’ai fouillée : le Pouy-Mayou et le Pouy de la Halliade. Pouy, en gasconPouey, en françaisPuy,catalan en Puig,des mots sont formés du même radical, et qui tous signifient émin ence, hauteur. lciPouy a le sens de tertre, butte. Le Pouy mayou. — Le Pouy-Mayou est, comme son nom l’indique, la p lus grande tombelle de toute la lande. Il la domine au loin. S on sommet a 550 mètres d’altitude au-dessus de la mer. Situé dans le territoire de Bartrès, à l’est de la ferme de Céris, il a 45 mètres de diamètre et 3 mètres 60 centimètres de hauteur. Quand j’en ai commencé la fouille, il présentait à l’est une échancrure faite par les paysans qui en avaient enlevé de la terre pour les besoins de leur culture. On m’a rapporté qu’en piochant et en chargeant leurs chars, ils avaient découvert une sépulture contenant des vases et une épée si solide que, pendant longtemps, à la ferme de Céris, on s’en était servi pour piquer des volailles que l ’on rôtissait à son extrémité. Cette grande solidité conservée par cette arme, dans un s ol où le fer s’oxyde et se détruit rapidement,
1PrononcezPou-ie. ma-hiouet nonPou-i mé-ou.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin