Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 21,00 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Nouvelles perspectives sur l'inconscient

De
278 pages
Cet ouvrage confronte entre-autres les deux topiques de Freud : l'Inconscient, Préconscient, Conscient et Ca, Moi, Surmoi. Dans la deuxième topique, le Ca contient des pulsions à l'état brut et le refoulé, mais dans cette nouvelle répartition, une part du Moi est inconsciente. Ce dynamisme inconscient essentiel est étudié dans ses relations avec la pensée, notamment associative. Des cas cliniques sont décrits, y compris celui de la personne de Freud lui-même.
Voir plus Voir moins
NOUVELLES PERSPECTIVES
SUR LINCONSCIENT
Ouvrages publiés par le Groupe Méditerranéen de la Société Psychanalytique de Paris
Les fantasmes originaires , ouvrage collectif sous la direction de H. Sztulman, A. Barbier, J. Caïn, coll. Éducation et Culture, Toulouse, Privat éd., 1983.
Transmission, transfert de pensée, interprétation, ouvrage collectif sous la direction dA. Barbier et de P. Decourt, coll. du Monde Interne, Paris, In Press éd., 1998.
La séparation , ouvrage collectif sous la direction dA. Barbier et de J.-M. Porte, coll. du Monde Interne, Paris, In Press éd., 2003.
Lamour de s oi , ouvrage collectif sous la direction dA. Barbier et de J.-M. Porte, coll. Psychanalyse et Civilisations, Paris, LHarmattan éd., 2006.
Les enjeux de la psychanalyse aujourdhui , ouvrage collectif sous la direction dA. Barbier et M. Boubli, coll. Psychanalyse et civilisations, Paris, LHarmattan éd., 2008.
Ldipe, perspectives actuelles, ouvrage collectif sous la direction dA. Barbier et M. Boubli, coll. Psychanalyse et civilisations, Paris, LHarmattan éd., 2010.
Groupe Méditerranéen de la Société Psychanalytique de Paris
NOUVELLES PERSPECTIVES SUR LINCONSCIENT
Sous la direction de André Barbier et Jean-François Daumark
André BARBIER Michèle BERTRAND Jean-François DAUMARK Pierre DECOURT Gilbert DIATKINE Maurice NETTER Serge PALIN Rémy PUYUELO Denys RIBAS René ROUSSILLON Claude SMADJA
LHarmattan 
© LHarmattan, 2012 5-7, rue de lEcole polytechnique, 75005 Paris
http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-296-96532-4 EAN : 9782296965324
Les auteurs
André BARBIER (Montpellier), psychanalyste, membre de la Société Psychanalytique de Paris. Michèle BERTRAND (Paris), psychanalyste, membre de la Société Psychanalytique de Paris. Jean-François DAUMARK (Aix-en-Provence), psychanalyste, membre de la Société Psychanalytique de Paris. Pierre DECOURT (Montpellier), psychanalyste, membre de la Société Psychanalytique de Paris. Gilbert DIATKINE (Paris), psychanalyste, membre de la Société Psychanalytique de Paris. Maurice NETTER (Aix-en-Provence), psychanalyste, membre de la Société Psychanalytique de Paris. Serge PALIN (Paris), anthropologue, Musée du Quai Branly. Rémy PUYUELO (Toulouse), psychanalyste, membre de la Société Psychanalytique de Paris. Denys RIBAS (Paris), psychanalyste, membre de la Société Psychanalytique de Paris. René ROUSSILLON (Lyon), psychanalyste, membre de la Société Psychanalytique de Paris. Claude SMADJA (Paris), psychanalyste, membre de la Société Psychanalytique de Paris, médecin-chef de lInstitut de Psychosomatique.
Psychanalyse et Civilisations Collection dirigée par Jean Nadal  L'histoire de la découverte de la psychanalyse témoigne que démarche clinique et théorie issues de champs voisins ont concouru, par étayage réciproque à élaborer le concept d'inconscient, à éclairer les rapports entre pathologie et société et à reconsidérer les liens entre le malaise du sujet singulier et celui de la civilisation.  Dans cette perspective, la collection Psychanalyse et Civilisations tend à promouvoir cette ouverture nécessaire pour maintenir en éveil la créativité que Freud y a trouvée pour étayer, repenser et élargir la théorie. Ouverture indispensable aussi pour éviter l'enfermement dans une attitude solipsiste, qui en voulant protéger un territoire et préserver une identité, coupe en réalité la recherche psychanalytique de ses racines les plus profondes. Dernières parutions Louis MOREAU DE BELLAING, Laccès au social, Légitimation V, 2012. Dominique GLOPPE, Idéologie et religion : une passion amoureuse. Mémoires, Histoire, Inconscient , 2011. Vincent MAZERAN et Silvana OLINDO-WEBER, La psychanalyse au travail. Lefficacité en question , 2011. Alain COCHET, Le scriptal. Lacan et linstance de la Lettre , 2011. Nicole BERRY, La « Terre-mère », suivi de Études sur John Cowper Powys et Joseph Conrad , 2011. Claude PIGOTT, Jade et la quête des origines (par deux psychanalystes) 2011. Guy LAVAL, Un crépuscule pour Onfray , 2011. Jean-Michel PORRET, Les modes dorganisation du transfert , 2011. Richard ABIBON, Scène Primitive, 2011. Marie-Noël GODET, De la réglementation du titre de psychothérapeute. La santé mentale, une affaire dÉtat , 2011. M -L DIMON, Psychanalyse et empathie , 2011. . . Roland BRUNNER, Freud et Rome , 2011. Renaud DE PORTZAMPARC, La Folie dArtaud , 2011. Harry STROEKEN, Rêves et rêveries , 2010 Madeleine GUIFFES, Lier, délier, la parole et lécrit , 2010. Prado de OLIVEIRA, Les meilleurs amis de la psychanalyse , 2010. J.-L. SUDRES (dir.), Exclusions et art-thérapie , 2010. Albert LE DORZE, Humanisme et psy : la rupture ?, 2010.
PROLOGUE
Pierre Decourt
« Faute dun meilleur terme et moins équivoque, nous appelons « inconscient » le système qui se révèle à nous par le trait distinctif que les divers processus qui le com-posent sont inconscients 1 . »
L'opposition entre phénomènes conscients et incons-cients est déjà présente au XVII e siècle dans les travaux de philosophes comme Leibniz et continuera d'être déve-loppée au cours du siècle suivant, notamment par Eduard von Hartmann, auteur en 1869 d'une Philosophie des Un-bewusten traduite en Philosophie de l'Inconscient , premiè-re apparition du mot en français. Parallèlement, des psychiatres tels que Pierre Janet de lÉcole de la Salpêtriè-re explorent la nature psychologique et psychopathologi-que de l'Inconscient, mais ne confèrent pas à celui-ci la dimension sexuelle qui spécifie la théorie freudienne. Pour Freud l'Inconscient tout au long de ses développements restera un concept central de la théorie psychanalytique dont il ne cessera de justifier, face à ses détracteurs, lexistence et les spécificités. Aussi le travail de justifica-tion du concept le conduira à le faire évoluer au fil de la clinique, sans quaucun des développements ninvalide les prémisses. Ainsi lévolution du concept dInconscient traversera toute luvre métapsychologique et recouvrira des réalités psychopathologiques fort différentes.                                                                 1 Freud S., S. E., XII , p.206.
Quelle est lactualité du concept dInconscient au-jourdhui à la lumière des nouveaux moyens dexploration de lactivité cérébrale et psychique ? Valident-ils ou inva-lident-ils les fondements de la métapsychologie ? Ces tra-vaux décrivent-ils la même chose lorsque la question de lInconscient est soulevée selon des approches radicale-ment nouvelles ? Que faut-il attendre de ces travaux ? Avant de répondre à ces questionnements parcourons rapidement quelles furent les grandes étapes de la décou-verte et du développement freudien. De quel Inconscient parle-t-on ?
Du défi à la confusion
Le concept dInconscient au sens freudien procède dun changement de paradigme. Au « cogito » soppose une autre logique. Le concept dInconscient est un défi, défi aux théories de la psychologie, défi au réductionnisme positiviste, défi aux tenants des théories qui voudraient, face à la complexité, ne tenir pour vrai que linterprétation la plus simple dun phénomène. La pluralité des usages du concept dInconscient dans la métapsychologie, révèle la complexité de la tâche à en saisir les contenus et la dynamique, car il existe plusieurs Inconscients. On oublie souvent que lenrichissement et la complexification du concept dInconscient sont fondés sur la clinique, sur linterprétation des manifestations symptomatiques révéla-trices du conflit entre la poussée pulsionnelle et le Moi. Cest à partir plus précisément de linterprétation des rêves, des actes manqués et autres actes qualifiés de symp-tomatiques, que se révèle cette autre logique définissant le fonctionnement psychique profond. Celui-ci, toujours en-foui, opère souvent à linsu du sujet, le dépasse, linquiète, le submerge parfois. Lévolution de la technique psycha-nalytique et ses remaniements ont favorisé et favorisent
8
lexploration approfondie de notre vie psychique in-consciente. De cet approfondissement naîtront des chan-gements conceptuels notables, élargissant le champ de compréhension de lactivité de lInconscient. Cest à vouloir élucider lénigme constituée par cette activité inconsciente que Freud mettra en évidence les différents types dInconscient. Pour Freud, « Lhypothèse de linconscient est une hypothèse pleinement légitime 1 dans la mesure où nous ne nous écartons pas du tout de la manière de penser que nous tenons pour correcte ». Ainsi, pour lui, cest sa méthodologie qui garantit la justesse de son élaboration. Le premier type dInconscient nest pas dynamique, il sagit plutôt dun non-conscient, il est le produit de traces inaccessibles qui natteignent pas la Conscience et se déposent en strates pour constituer le Préconscient. Ces traces sont inconscientes au sens descriptif, on y voit là ce que nous développerons plus loin, une illustration de lInconscient cognitif des neurosciences. Ces contenus, sous forme de traces mnésiques, sont maintenus en létat par la censure, ils ne peuvent franchir la barrière de la censure sans faire lobjet dun travail de transformation du Moi afin de devenir disponibles à la Conscience. Insatisfait par ce modèle descriptif qui ne révèle quune partie de lactivité de lInconscient, un autre modèle théorique sera proposé avec lavènement de la deuxième topique. Freud mettra alors en évidence deux autres niveaux de fonctionnement de lInconscient. Le premier au sens dynamique se constitue à partir du mécanisme du refoulement « qui opère sur des représen-tations à la limite des systèmes inconscient et précons-cient » 2 . Mais pour Freud, lactivité de lInconscient ne se
                                                                1 Freud S. (1915), LInconscient, trad. franç. in Métapsychologie , coll. Idées, Paris, Gallimard, 1968, p.70. 2 Freud S., op. cit., p.87.
9
limite pas au processus de refoulement. Il argumente son propos grâce à de nouveaux développements qui illustrent une réelle description dynamique du fonctionnement de cette instance : la représentation refoulée a fait lobjet dun désinvestissement du Préconscient et dun investissement de lInconscient. Aux principes topique et dynamique se rajoute le point de vue économique qui caractérise la présentation « métapsychologique » des processus psychi-ques. Quelles sont les caractéristiques de lactivité de lInconscient ? Il ny a dans ce système ni négation, ni doute, ni degré dans la certitude, « les processus du système sont intemporels ». Résumons nous, propose Freud : « absence de contradiction, processus primaire, intemporalité et substitution à la réalité extérieure de la réalité psychique 1 . » Tantôt substantif employé au sens descriptif, le concept dInconscient connote des contenus absents du champ de la Conscience, tantôt il désigne selon une approche topique des contenus psychiques refoulés qui cherchent à faire retour dans la Conscience sous forme de symptômes ou à travers lagir. Lorsquils traversent la censure, ces contenus napparaissant alors que déformés, ils ont en quelque sorte un statut de compromis entre le désir inconscient émergeant et la réalité à laquelle ils se heurtent. Avec le remaniement promu par la deuxième topique, une autre conception de lInconscient se fait jour, il est « adjectivé » et nest plus désormais une instance définie, mais son champ dexpression sélargit. Lextension des propriétés de lInconscient infiltre le Ça, le Moi et le Surmoi. Les références au concept dInconscient contien-nent dans leurs propres formulations des propriétés propres à la fois aux avancées de la première topique mais aussi senrichissent des ressources dynamiques et écono-                                                                1 Op cit. p 98. .
10