Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 9,15 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Nutrition et communication

160 pages
Publié par :
Ajouté le : 01 janvier 1993
Lecture(s) : 77
EAN13 : 9782296277847
Signaler un abus

NUTRITION ET COMMUNICATION De l'éducation nutritionnelle conventionnelle à la communication sociale en nutrition

L'Harmattan 1993
ISBN: 2-7384-1919-4

Michel ANDRIEN

- Ivan BEGHIN

NUTRITION ET COMMUNICATION De l'éducation nutritionnelle conventionnelle à la communication socïale en nutrition

Editions L'Harmattan 5-7, rue de l'Ecole-Polytechnique 75005 Paris

SOMMAIRE

PREFACE CHAPI1'RE 1
INTRODUCTION LI. 1.2. 1.3. 1.4. 1.5. ECHEC DE L'EDUCATION NUIRITIONNELLE "CONVENTIONNELLE" DES MOTIFS D'OPTIMISME: DE LA RECHERCHE L'INTENTION DE L'OUVRAGE NOTRE PROPOSITION ET SES UMITES PRÉSENTATION DE L'OUVRAGE LES PROORÈS

9 Il
Il Il 12 14 14 15

CHAPI1'RE

2
NUIRITIONNELLE

17
17 17 20 25 27 31

CRITIQUE DE L'ÉDUCATION CONVENTIONNELLE 2.1. 2.2. 2.3. 2.4. 2.5. SITUATION

ERREURS CONCEPTUEll-ES ERREURS STRATEGIQUES ERREURS MÉl1IOOOLOOIQUES BIAIS IDEOLOOIQUES ET DÉTOURNEMENT DE L'ÉDUCATION NUIRITIONNELLE

CHAPI1'RE 3
APPORTS DE LA RECHERCHE ET DU TERRAIN 3.1. UNE MEILLEURE COMPRÉHENSION DES CAUSES ET DES MÉCANISMES DE LA MALNlJfRlTION UNE MEILLEURE DÉTERMINANTS HUMAINE COMPRÉHENSION DES DE LA CONDUITE

3S
35

35

3.2.

39 47 54 57

3.3. 3.4. 3.5.

UNE EXPÉRIENCE ACCRUE EN PÉDAGOOIE DESCENDANTE UNE EXPÉRIENCE ACCRUE EN PÉDAGOOIE ASCENDANTE UNE MEILLEURE COMPRÉHENSION PROCESSUS DE C'DMMUNICATION DES

CHAPITRE 4
CADRE CONCEPTUEL 4.1. 4.2. 4.3. 4.4. 4.5. L'ÉDUCATION NUTRITIONNElLE PRINCIPES D'ACTION L'APPROCHE CAUSALE NUTRITIONNElLE EN ÉDUCATION

63
63 63 66 71 DE LA 79 85 91 91 91 94

L'ANALYSE DES FACTEURS CONDUITE .HUMAlNE SyNTHÈSE 5

CHAPITRE

PLANIFICATION DES INTERVENTIONS 5.1. 5.2. VUE D'ENSEMBLE DE LA DÉMARCHE DE PLANIFICATION LES ÉTAPES DE LA PLANIFICATION

CHAPITRE 6
DISCUSSION 6.1. LA QUESTION FONDAMENTALE DE LA LEGITIMITE DE L'ÉDUCATION NUTRlTIONNEI.l.E, ET SES IMPUCATIONS PRATIQUES GENERALE PROPOSEE 6.3. LES BESOINS DE RECHERCHE 7 VERS DE UNE CONCEPTION LA COMMUNICATION

121
121

121 12..'; 128 135

6.2. DISCUSSION CRITIQUE DE LA STRATEGIE

CHAPITRE

CONCLUSION: "MANAGÉRlALE" SOCIALE

135

BœLI OG RAPHIE ANNEXE
MODÈLE CAUSAL ÉLABORÉ A KAPOLOWE

137 149
149

PREFACE
Cet ouvrage s'adresse aux responsables de la planification, de la mise en oeuvre et de l'évaluation d'activités d'éducation nutritionnelle dans les pays en développement. Certains exercent cette responsabilité au niveau national, d'autres, beaucoup plus nombreux, au niveau local. Nous espérons que les uns comme les autres trouveront ici matière à réflexion. Les pages qui suivent constituent le résultat d'une recherche entreprise dès 1983 et poursuivie depuis lors, à la faveur d'actions de coopération menées dans plusieurs pays en développement. Notre réflexion se fonde d'abord sur l'expérience de deux entités de recherche; le Centre d'enseignement et de recherche en éducation pour la

.

santé de l'Université de Liège, au sein duquel M. AND RIEN effectue ses travaux de recherche; l'Unité de nutrition de l'Institut de médecine tropicale d'Anvers, dirigée par I. BEGHIN. Notre approche de l'éducation nutritionnelle s'est enrichie à la faveur d'échanges, d'expertises et de sessions de formation dont plusieurs ont été réalisées dans le cadre du RENA - Réseau pour l'Education Nutritionnelle en Afrique - depuis sa fondation à Liège en juin 1986, sous l'égide de l'Agence de Coopération Culturelle et Technique. Cet ouvrage est donc l'aboutissement d'une recherche, portant sur près de dix années. C'est un texte théorique et encore provisoire. Volontairement court, ce livre ne couvre pas les aspects techniques de la communication ou de la nutrition. Ceux-ci devront faire l'objet de guides, de manuels et de matériel pédagogique conçus et produits en application de la méthode proposée ici. Un premier guide opérationalise les concepts et les

.

méthodes

proposées

ici (F AO

- 1993). 9

Préface Une recherche aussi longue et complexe a, nécessairement, fait appel aux avis, à l'expérience, à la documentation et aux critiques de très nombreuses personnes, que nous ne pouvons toutes remercier ici. Nous voudrions toutefois exprimer très particulièrement notre gratitude, pour leur contribution, à Sam ANNYS, lsaline GREINDL-LITT, Patrick KOLSTEREN, Dieudonné LECLERCQ, Pierre LEFEVRE, Agnès LEJEUNE, Peggy PARLATO et Véronique TELLIER. Aucun d'entre eux, bien entendu, n'a de responsabilité dans le produit final, qui reste nôtre! Mais tous y ont apporté leur contribution. Nos remerciements s'adressent également à Agnès TITAUX, qui a assuré, avec compétence et dévouement, la dactylographie et la mise en page définitives de cet ouvrage. La réflexion se poursuit. Aussi appelons-nous les hommes et femmes de terrain à nous donner leur avis sur les objectifs, les stratégies et les méthodes de l'éducation nutritionnelle, tels qu'ils sont décrits ici. Nous souhaitons aussi un échange avec les chercheurs en éducation, en communication, en santé publique, en nutrition qui ont choisi l'éducation nutritionnelle comme thème d'investigation. Aux fins d'instaurer une communication dans les deux sens, nous présentons ci-dessous nos coordonnées. Nous serons heureux de recevoir les commentaires ou les appréciations de nos lecteurs.
Les auteurs

Michel ANDRlEN CERES Université de Liège Sart-Tilman Bât. B 32 4000 LIEGE

Ivan BEGHIN Unité de Nutrition Institut de Médecine Tropicale Nationalestraat, 155 2000 ANTWERPEN

10

CHAPITRE

1

INTRODUCTION

1.1. ECHEC DE L'EDUCATION NUTRITIONNELLE "CONVENTIONNELLE"
L'éducation nutritionnelle est, dans l'ensemble, peu efficace. Aux yeux de ceux qui la pratiquent ou l'ont pratiquée durant les décennies passées, l'éducation nutritionnelle apparaît le plus souvent comme une activité insatisfaisante, qui ne contribue que peu ou prou à la solution des problèmes nutritionnels des pays en développement. Elle suscite le scepticisme, voire le rejet, de nombreux responsables de la santé publique de ces pays. Se trouve ainsi mis en cause le "système conventionnel d'éducation nutritionnelle", pour reprendre l'expression forgée par R.e. HORNIK dans la synthèse qu'il a effectuée pour les Nations-Unies (HORNIK-1985). Les nutritionnistes - ce n'est guère surprenant - sont mal à l'aise. Ils savent bien que les comportements sont à la base de très nombreux problèmes nutritionnels, et qu'il serait donc essentiel de modifier ces comportements. Mais une expérience, parfois longue et presque toujours frustrante, les a conduits à un inconfortable scepticisme. Les éducateurs, de leur côté, voient clairement qu'ils ont un rôle à jouer. Mais leurs modèles et leurs méthodes ne s'appliquent pas automatiquement à l'éducation nutritionnelle. De surcroît, le dialogue avec les nutritionnistes est difficile.

11

Introduction

Ce livre est précisément le fruit de la rencontre d'un éducateur et d'un nutritionniste. Il s'efforce de proposer une réponse, au moins partielle, à ce problème très largement perçu, mais pas toujours clairement exprimé.

1.2. DES MOTIFS D'OPTIMISME: LES PROGRÈS DE lA RECHERCHE
Les progrès qu'ont connus les sciences de la nutrition et les sciences humaines durant les dernières décennies permettent, nous semble-t-il, de fonder l'éducation nutritionnelle sur des bases plus solides. La recherche appliquée en nutrition a permis d'analyser la causalité multiple des problèmes nutritionnels. Bien loin du modèle "une cause, un effet", la nutrition d'un individu ou d'un groupe social résulte d'un enchevêtrement de déterminants climatiques, économiques, sociaux, culturels, biologiques, psychologiques, etc. L'analyse approfondie de cette causalité constitue aujourd'hui un préalable à toute intervention nutritionnelle et donc à cette intervention particulière qu'est l'éducation nutritionnelle. Les expériences menées par l'un de nous en Amérique Latine, en Afrique et en Asie l'ont conduit à développer un outil d'analyse des facteurs de l'état nutritionnel (BEGHIN et al.-1988), sur base des propositions formulées par PRADILLA. et al. (1977). Cet outil peut aujourd'hui être utilisé dans le cadre de l'élaboration de projets sur le terrain. D'un autre côté, les sciences humaines nous aident à mieux comprendre l'échec encouru par les éducateurs dans leurs tentatives de modifier les comportements liés à l'alimentation et à la santé. L'approche systémique, proposée par les anthropologues (notamment par PELTO-1981), fait apparaître la signification de ces comportements dans leur contexte social et culturel. Les conduites humaines relatives à la production ou à la consommation 12

Introduction

alimentaire, ou encore à la prise en charge de la santé de l'individu ou de ses proches, ne peuvent plus être considérées comme des éléments isolés, qui pourraient être modifiés sans que le tout, à savoir le contexte culturel de leur émergence, n'en soit affecté. Cette approche systémique de la conduite humaine rend suspecte toute volonté de modification d'un comportement isolé de son contexte. L'objectif de l'éducation nutritionnelle n'en réside pas moins dans la modification de la conduite humaine. L'étude des facteurs individuels qui déterminent cette conduite prend donc une importance considérable. Cette étude relève de la psychologie éducationnelle. Les modèles qu'elle nous propose relativisent la part du savoir et des processus cognitifs dans le processus de décision qui conduit l'individu à modifier sa conduite. Ni l'individu, ni le groupe ne régissent leur conduite d'une façon tout à fait rationnelle: la transmission de connaissances nouvelles suffit rarement à modifier le comportement. L'éducation nutritionnelle doit aussi poursuivre des objectifs sur un plan affectif, des objectifs définis en termes de motivation, d'estime de soi et de valeurs (LECLERCQ-1987). Les progrès opérés dans les sciences de l'éducation et de la communication nous donnent de meilleurs outils pour construire une stratégie efficace. La pédagogie contemporaine part d'une analyse des besoins de la personne en situation d'apprentissage pour définir des objectifs éducatifs opérationnels. Les sciences de la communication nous permettent de mieux choisir les canaux de communication, d'identifier les personnes influentes et de définir le contexte dans lequel le message devait être transmis pour produire l'effet escompté. La recherche scientifique, tant la recherche fondamentale que la recherche appliquée, soutiennent ainsi les efforts de ceux qui veulent bâtir une stratégie éducative efficace dans la prévention des troubles nutritionnels.

13

lntroduction

1.3. L'INTENTION

DE L'OUVRAGE

L'intention initiale de l'ouvrage était de faire le point sur l'éducation nutritionnelle dans les pays en développement, ce qu'elle était, ce qu'elle pourrait devenir. Au moment où les méthodes traditionnelles de l'éducation sanitaire se voyaient supplantées par des approches modernes de la communication, il nous paraissait nécessaire de repenser les stratégies en fonction des buts éducatifs - et non point seulement promotionnels - qu'on assigne à ce type d'intervention. En mettant en commun, dès 1983, nos réflexions, nos expériences et nos lectures, nous ne songions guère à sortir du cadre de l'éducation nutritionnelle conventionnelle, mais plutôt à répondre à ce qui semblait être une mauvaise application de concepts largement acceptés. Dix ans plus tard, nous aboutissons à un double résultat: une proposition conceptuelle et méthodologique cohérente, l'identification de questions de recherche prioritaires.

1.4. NOTRE PROPOSITION ET SES LIMITES
Notre proposition est celle d'une éducation nutritionnelle participative, libératrice et efficace, qui soit satisfaisante au plan technique à la fois pour l'éducateur et le nutritionniste, qui soit acceptable d'un point de vue éthique, c'est-à-dire respectueuse d'une déontologie de l'action sociale. Les questions de recherche sont nombreuses. Au premier plan figure l'évaluation de l'éducation nutritionnelle, pour laquelle il n'existe aujourd'hui ni concept, ni méthode tout à fait satisfaisants. Les autres recherches seront surtout destinées à compléter, amender ou infléchir l'approche de l'éducation nutritionnelle que nous proposons. 14

Introduction

Différentes catégories de lecteurs se plaindront, à juste titre, du traitement superficiel de plusieurs domaines étroitement liés à notre sujet: le rôle et la contribution de l'anthropologie, la nature, l'importance et les modalités de la participation communautaire, la responsabilité particulière de certaines structures, telles que l'école, le service de santé, la radio ou la télévision, etc. En fait, nous avons surtout voulu écrire un livre qui incite à l'action et qui oriente celle-ci. Nous sommes conscients de l'ambiguïté entre des aspirations contradictoires: fonder théoriquement notre approche, rester concret et pratique, et néanmoins proposer un texte relativement court. Notre proposition est imparfaite, nous en sommes conscients. Elle est réaliste, nous le croyons.

1.5. PRÉSENTATION DE L'OUVRAGE
Nous procéderons d'abord à une critique systématique et sévère de l'éducation nutritionnelle conventionnelle, telle qu'elle a été pratiquée jusqu'à une époque récente, ou telle qu'elle l'est encore parfois (Chapitre 2). Cette critique fait apparaître, outre des biais idéologiques, trois grands types d'erreurs: erreurs conceptuelles, erreurs stratégiques, erreurs méthodologiques. Cette remise en cause nous conduira à analyser les apports de la recherche et de l'expérience du terrain, et à poser les fondements de l'éducation nutritionnelle d'aujourd'hui - telle du moins que nous la souhaiterions (Chapitre 3). Les bases conceptuelles de l'éducation nutritionnelle feront l'objet du Chapitre 4. Nous y développerons notre vision d'une éducation globale, participative et libératrice, fondée sur l'approche causale des problèmes, sur une étude préalable de la communication sociale et sur une stratégie multimédia. Le Chapitre 5 sera plus pratique. Comment concevoir et planifier une intervention d'éducation nutritionnelle? Comment la 15

lntroduction

mettre en oeuvre et l'évaluer? La planification de la stratégie sera envisagée dans un cadre multisectoriel et multimédia, au sein duquel le service de santé jouera le plus souvent un rôle moteur, mais non un rôle exclusif. La planification des interventions d'éducation nutritionnelle s'inscrit en effet dans le cadre plus général de la planification du développement. Ces propositions, nous le verrons, semblent raisonnables et acceptables. Mais sont-elles efficaces? Le Chapitre 6 discutera de cette question, en posera d'autres et consacrera une section importante aux besoins de recherche. Nous conclurons (Chapitre 7) en montrant comment notre démarche nous a amenés à élargir le concept d'éducation nutritionnelle pour l'assimiler à une forme de gestion de la communication sociale dans le domaine de la nutrition.

16