OGM, la question politique

De
Publié par

Les organismes génétiquement modifiés (OGM) vont-ils réaliser des miracles pour nourrir la planète, ou aboutir à un désastre ? Scientifiquement la question ne se pose pas ainsi. Qu’en est-il de la brevetabilité ? La coexistence entre les cultures d’OGM et les autres est-elle possible ? Quelle est la place du chercheur dans un tel contexte ? Il n’existe actuellement en France aucune culture transgénique ; il faudrait, entend-on, évaluer davantage les OGM. Cependant, cette recherche est aujourd’hui impossible dans notre pays. Pourquoi un tel paradoxe ? Après plus de quinze ans de polémiques, il n’y a plus de doute : la querelle des OGM est avant tout politique. La science est-elle dévoyée par cette politisation du débat ? L’interférence du politique a-t-elle des effets sur la science ? Quel rôle jouent les médias, et notamment les plus militants ? L’usage de la violence contre des expérimentations scientifiques est-il un moyen d’expression politique acceptable ? Cet ouvrage, rythmé par les tribunes de l’auteur depuis 2007, fait apparaître les points cruciaux soulevés par la problématique OGM depuis ses débuts, dressant un portrait parfois peu flatteur de ses soubassements politiques.
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782706121432
Nombre de pages : 144
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
OGM, la question politique
MARCEL KUNTZ
Marcel Kuntzdocteur d’État, directeur de recherche au CNRS, est un expert reconnu sur la question des OGM.
Les organismes génétiquement modifiés (OGM) vont-ils réaliser des miracles pour nourrir la planète, ou aboutir à un désastre ? Scientifiquement la question ne se pose pas ainsi. Qu’en est-il de la brevetabilité ? La coexistence entre les cultures d’OGM et les autres est-elle possible ? Quelle est la place du chercheur dans un tel contexte ? Il n’existe actuellement en France aucune culture transgénique ; il faudrait, entend-on, évaluer davantage les OGM. Cependant, cette recherche est aujourd’hui impossible dans notre pays. Pourquoi un tel paradoxe ? Après plus de quinze ans de polémiques, il n’y a plus de doute : la querelle des OGM est avant tout politique. La science est-elle dévoyée par cette politisation du débat ? L’interférencedu politique a-t-elle des effets sur la science ? Quel rôle jouent les médias, et notamment les plus militants ? L’usagede la violence contre des expérimentations scientifiquesest-il un moyen d’expression politique acceptable ? Cet ouvrage, rythmé par les tribunes de l’auteurdepuis 2007, fait apparaître les points cruciauxsoulevés par la problématique OGM depuisses débuts, dressant un portrait parfois peu flatteurde ses soubassements politiques.
Presses universitaires de Grenoble - BP 1549 38025 Grenoble cedex 1 ISBN 978-2-7061-2110-4(ebook PDF)
OGM, la questIon polItIque
Le code de a proprîété înteectuee n’autorîsant, aux termes de ’artîce L. 122-5, 2° et 3° a, d’une part, que es « copîes ou reproductîons strîcte-ment réservées à ’usage prîvé du copîste et non destînées à une utîîsatîon coectîve » et, d’autre part, que es anayses et es courtes cîtatîons dans un but d’exempe et d’îustratîon, « toute représentatîon ou reproductîon întégrae ou partîee aîte sans e consentement de ’auteur ou de ses ayants droît ou ayants cause est îîcîte » (art. L. 122-4). Cette représentatîon ou reproductîon, par queque procédé que ce soît, constîtueraît donc une contreaçon sanctîonnée par es artîces L. 335-2 et suîvants du code de a proprîété înteectuee.
© Presses unîversîtaîres de Grenobe, janvîer 2014 5, pace Robert-Scuman BP 1549 – 38025 Grenobe cedex 1 pug@pug.r / www.pug.r
ïSBN 978-2-7061-2110-4(ebook PDF)
L’ouvrage papîer est paru sous a réérence ïSBN 978-2-7061-1857-9
Marcel Kuntz
OGM, la questIon polItIque
Presses unîversîtaîres de Grenoble
Coectîon « Rîen d’împossîbe » Créée et dîrîgée par hîerry Ménîssîer, proesseur de pîosopîe à ’unîversîté Pîerre-Mendès-France (Grenobe 2) ———— Dans un monde en ma d’utopîe où a rélexîon est pus que jamaîs nécessaîre, a coectîon « Rîen d’împossîbe » a ’ambîtîon de ournîr des ééments pour écaîrer e jugement des ecteurs sur des probé-matîques actuees quî recèent es vîrtuaîtés du monde de demaîn. « Rîen d’împossîbe », parce que es questîons es pus varîées peuvent y être posées et es tèmes es pus dîIcîes abordés. Les ouvrages de a coectîon sont des ouvrages engagés, documentés maîs courts, maîs aussî des ouvrages abordabes dont a ecture est aîsée. Des îvres quî ont e parî que ’audace n’înterdît nî a décence, nî a générosîté.
Avantpropos
es organîsmes génétîquement modîiés (OGM) vont-îs réaîser L des mîraces pour nourrîr a panète, ou au contraîre aboutîr à un désastre ? Scîentîiquement a questîon ne se pose pas aînsî. L’évauatîon d’une pante transgénîque s’efectue toujours cas par cas : on dîstînguera ’espèce (mas, coza, etc.), e caractère întroduît (résîstance à des însectes ravageurs, à des vîrus, toérance à un erbîcîde, etc.), es pratîques agrîcoes assocîées (’erbîcîde assocîé à a pante transgénîque a-t-î moîns d’împacts sur ’envîronne-ment que es erbîcîdes utîîsés sur es pantes conventîonnees ? Est-î utîîsé de manîère raîsonnabe ?). Un OGM donné peut procurer des bénéices aux agrîcuteurs, être pus respectueux de ’envîronnement, à un endroît donné, tandîs qu’à un autre endroît, a même varîété de pante peut n’avoîr aucun întérêt. Utîîsé ors des bonnes pratîques agrîcoes, un OGM, comme toute cuture, peut avoîr un împact négatî sur ’envîronnement. Aînsî, a démarce scîentîique dîstîngue toujours es OGM cas par cas. Au contraîre, poser a questîon en bocdesOGM révèe a nature poîtîque du débat. Cette généraîsatîon peut être e aît d’un mîîtantîsme d’opposîtîon, ou e coîx des égîsateurs. Ces dernîers ont en efet coîsî une régementatîon quî cîbe une tecnîque d’obtentîon d’une pante dîte « génétîquement
— 5 —
, OGM LA QUESTION POLITIQUE
modîiée » (a transgénèse) putôt que a dîstînctîon des proprîétés des pantes (par exempe une régementatîon îdentîque pour toutes es varîétés de pantes toérant un erbîcîde, qu’ees soîent transgénîques ou non). Souvent, es journaîstes quî souaîtent sîmpîier e sujet généraîsent aussî sur « es OGM », au grand dam des scîentîiques… Dîstînguer es OGM cas par cas, notamment eurs évauatîons 1 scîentîiques, a été ’objet de mon ouvrage précédent . ïcî, après une întroductîon rappeant queques déinîtîons et présentant un bre état des îeux des cutures d’OGM, et a sîtuatîon européenne (capître 1), je traîte en détaî a questîon poîtîque à partîr de ’actuaîsatîon d’artîces pubîés dans des journaux, magazînes ou 2 sîtes Web de médîas, ou encore sur mon propre bog . Après pus de quînze ans de poémîques, à mes yeux î ne peut y avoîr de doutes, a queree des OGM est avant tout poîtîque. ïdéoogîque dîront certaîns. ï est caîr que des vîsîons du monde opposées s’afrontent. Cea est îustré dans e capître 2 par troîs tèmes axîoogîques embématîques : ques regards sur e transert de gènes réaîsés par ’Homme? Qu’en est-î de a brevetabîîté? La coexîstence entre cutures d’OGM et es autres est-ee possîbe ? Dans ce contexte peu propîce au dîaogue, e capître 3 pose a questîon de a pace du cerceur dans ’agora postmoderne. La scîence est-ee dévoyée par cette poîtîsatîon (capître 4) ? Le capître 5 traîte de ’înterérence de certaîns gouvernements avec ’évauatîon scîentîique des rîsques. ï n’est pas possîbe non pus de aîre abstractîon du rôe des médîas, et notamment des pus mîîtants (capître 6). Nî de ’usage de a vîoence contre des expérîmentatîons scîentîiques (capître 7) comme moyen d’expressîon poîtîque. Enin, nous constaterons au capître 8 que pus de dîx-sept ans de débats n’ont pas apaîsé es tensîons,
1. M. Kuntz, (2006),Les OGM, l’environnement et la santé, Parîs, Édîtîons Ellîpses. 2. www.marcel-kuntz-ogm.fr
— 6 —
Avantpropos
maîs au contraîre ont aboutî à une absence de îberté de coîx pour es agrîcuteurs et à une împossîbîîté de réaîser certaînes recerces en France. Les concusîons tîrées de ce tour d’orîzon, pas pus que es queques recommandatîons à ’usage des décîdeurs ne eront pas paîsîr à tout e monde. Peu împorte, î n’est pas possîbe de dîre es aîts et de paîre à tout e monde…
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi