Origine du nom de famille AMBLARD

De collectif d'auteurs (auteur)
Publié par

AMBLARD

A l’origine — Ce patronyme provient d’un vieux nom de baptême, lui-même issu d’un
nom d’origine germanique, Amalhard, formé de amal, zélé, et de hard, dur et fort. Le
nom Amblard fut porté au cours du Moyen Age par plusieurs évêques, archevêques ou
abbés. Aujourd’hui, on compte en France plus de 4 500 Amblard, présents surtout dans
le Puy-de-Dôme et dans le Lot-et-Garonne.
De nombreux religieux du Moyen Age — L’évêque de Cahors, Amblard, nommé vers
929, aurait, selon Odon de Cluny qui le rapporte dans sa Vie de saint Géraud, assisté le
saint. Amblard, évêque d’Albi en 998, sous le règne de Robert II Le Pieux, n’est connu
que par une unique mention dans la charte de donation de l’église Saint-Pierre de
Cambon, près d’Albi, à la collégiale Saint-Salvi, dans Albi. Amblard, évêque de Digne de
1251 à 1256, se retira ensuite dans un couvent de chartreux où il vécut longtemps dans
la plus parfaite sainteté. Un autre Amblard, archevêque de Lyon vers 957-960, resté dans
les annales pour son faste et sa générosité, était probablement originaire d’Auvergne. A
sa mort, en 978, il légua tous les biens qu’il y possédait à l’abbaye de Cluny. Aux
alentours de l’an 1000, un Amblard fut le premier abbé du monastère fondé à Preuilly,
aujourd’hui Preuilly-sur-Claise, en Indre-et-Loire. Membre de l’ordre de Cluny, Amblard,
prieur du monastère de Solignac, près de Limoges, de 1115 à 1143, restaura son abbaye,
détruite par un incendie. On y découvrit en 1130 la tête de saint Martial. ...
Publié le : vendredi 22 avril 2011
Lecture(s) : 246
EAN13 : 9782820688071
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant