//img.uscri.be/pth/a27fcc50c40c9ce0d042ee466178940f3c767126
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Origine du nom de famille ANDRÉ

De
2 pages
A N D R É

A l’origine — André est l’un des dérivés du bas-latin Andreus, nom d’un des douze
apôtres, Andreas (littéralement : viril) transmis du grec par le latin. Ce nom a donné
naissance en France à de nombreuses variantes et est lui-même très porté : on compte
aujourd’hui plus de 65 000 André, groupés autour des grandes métropoles. En Belgique,
on recense actuellement 4 400 personnes de ce nom de famille.
Les parentés inattendues — Une Elisabeth André, née en 1836, appartient à la famille
de François Léotard, ministre et député du Var, et de l’acteur Philippe Léotard. Un Joseph
André, né en Belgique en 1877, est le beau-père de l’écrivain Georges Simenon.
Députés, ministres et sénateurs — Citons : Adrien, député de la Vienne et sénateur
sous la IVème République ; René, né en 1942, député de la Manche ; le magistrat Jean-
François André (1767-1848), député du Bas-Rhin ; Edouard-François (1833-1894), député
du Gard comme son père César-Ernest (1803-1864) ; Antoine d’André, député de la
noblesse de Provence aux états généraux en 1789 et à la Constituante, directeur de la
police en 1814 ; Charles-Michel André (1755-1800), député de l’Orne ; Georges André-
Fribourg, député de l’Ain de 1919 à 1936 ; Olry André-Hesse, député de la Charente-
Inférieure, ministre des Colonies en 1925 puis des Travaux publics en 1926 ; Louis-Alfred
André (1827-1896), député de la Seine en 1871 ; le général Louis André (1838-1913),
ministre de la Guerre de 1901 à 1904 ; le sénateur et général ...
Voir plus Voir moins