//img.uscri.be/pth/eff0ff48320bc699b29f0ae059115ef0eeaf9b0e
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Origine du nom de famille ANDRIEU

De
2 pages
ANDRIEU

A l’origine — Andrieu est l’un des dérivés du bas-latin Andreus, nom d’un des douze
apôtres, Andreas (littéralement : viril) transmis du grec par le latin. Près de 14 000
personnes portent aujourd’hui ce nom en France, principalement dans le sud du pays.
Le saviez-vous ? — Une Antoinette Andrieu, habitant Curières dans l’Aveyron au
XVIIIème siècle, est l’ancêtre du ministre et homme de lettres Alain Peyrefitte.
Avocats et députés — Chez les Andrieu, métiers de loi et carrières politiques sont
souvent allés de pair. Citons : l’avocat Andrieu, seigneur de Maucreux, échevin à Paris de
1752 à 1754 ; l’avocat Pierre Andrieu (1735-1809), député de la sénéchaussée de Riom
aux états généraux de 1789 ; son petit-neveu, le député du Puy-de-Dôme Mathieu-
Maurice Andrieu (1813-1887) ; l’avocat Hermose Andrieu (1804-1875), qui acheva sa
carrière comme conseiller à la cour de la ville de Riom ; Charles Andrieu, procureur au
parlement de Rouen au XVIIIème siècle dont les notes contribuèrent à l’établissement de
la Coutume de Normandie ; etc.
Médecins des dents, médecins des corps — Citons entre autres : le médecin
Edmond Andrieu, natif d’Ecouen (1833-1889) spécialiste des maladies dentaires ; le
docteur en médecine Andrieu, célèbre pour avoir guéri, au XVIIIème siècle, près de
10 000 malades vénériens ; le médecin d’Agen Alain-Ferdinand Andrieu, mort en
1857 ; etc.
Un héros des stades — Pierre Andrieu, né à Périgueux, en 1901, est la plus grande
figure du rugby périgourdin. ...
Voir plus Voir moins
A
NDRIEU
A l’origine —
Andrieu est l’un des dérivés du bas-latin Andreus, nom d’un des douze
apôtres, Andreas (littéralement : viril) transmis du grec par le latin. Près de 14 000
personnes portent aujourd’hui ce nom en France, principalement dans le sud du pays.
Le saviez-vous ? —
Une Antoinette Andrieu, habitant Curières dans l’Aveyron au
XVIIIème siècle, est l’ancêtre du ministre et homme de lettres Alain Peyrefitte.
Avocats et députés —
Chez les Andrieu, métiers de loi et carrières politiques sont
souvent allés de pair. Citons : l’avocat Andrieu, seigneur de Maucreux, échevin à Paris de
1752 à 1754 ; l’avocat Pierre Andrieu (1735-1809), député de la sénéchaussée de Riom
aux états généraux de 1789 ; son petit-neveu, le député du Puy-de-Dôme Mathieu-
Maurice Andrieu (1813-1887) ; l’avocat Hermose Andrieu (1804-1875), qui acheva sa
carrière comme conseiller à la cour de la ville de Riom ; Charles Andrieu, procureur au
parlement de Rouen au XVIIIème siècle dont les notes contribuèrent à l’établissement de
la Coutume de Normandie ; etc.
Médecins des dents, médecins des corps —
Citons entre autres : le médecin
Edmond Andrieu, natif d’Ecouen (1833-1889) spécialiste des maladies dentaires ; le
docteur en médecine Andrieu, célèbre pour avoir guéri, au XVIIIème siècle, près de
10 000 malades vénériens ; le médecin d’Agen Alain-Ferdinand Andrieu, mort en
1857 ; etc.
Un héros des stades —
Pierre Andrieu, né à Périgueux, en 1901, est la plus grande
figure du rugby périgourdin. Il fit d’excellentes éudes à l’école professionnelle de sa ville
natale, sanctionnées par un diplôme d’ingénieur de l’équipement ce qui lui permit de
poursuivre une belle carrière, en Dordogne, au sein des Ponts et Chaussées. Tout jeune,
il entra au club des Coquelicots de Périgueux, fut fait capitaine dès 1916 et en 1918, il fit
sa rentrée dans l’équipe première du Club athlétique périgourdin. Une malencontreuse
blessure au genou ayant interrompu sa carrière sportive, il se consacra entièrement à
l’entrainement des générations montantes. Au total, il offrit cinquante-trois ans de sa vie
au rugby et forma plusieurs internationaux. Un beau score ! Il présida aussi le CA de
rugby de Périgueux. Il est décédé en 1987.
Les Andrieu dans l’histoire —
Citons aussi : le chevalier d’Andrieu, sieur de
Guitrancourt, né à la fin du XVIème, célèbre par ses crimes et par le nombre de ses duels
(il tua 72 hommes !) ; l’agriculteur Augustin-Marie Andrieu (1738-1829), introducteur en
France de nouvelles races de moutons ; le graveur Bertrand Andrieu (1761-1822), auteur
d’une médaille à succès sur La Prise de la Bastille et graveur du billet de 1 000 F de
1817 ; le troubadour Denis Andrieu, lauréat en 1460 du prix du “Gai savoir” ; le chanteur
bordelais François-Marie Andrieu (1801-1875) qui chanta dans Deux nuits à la demande
de son compositeur, Bœldieu ; le linguiste normand Jean-Benoit (1808-1864), qui
préconisait l’enseignement généralisé du latin auprès des jeunes filles ; son fils Jules
Andrieu (1838-1884), élu aux élections communales de Paris dans le Ier arrondissement ;
Jean-Pierre Andrieu (1821-1892), peintre originaire de Haute-Garonne, élève d’Eugène
Delacroix, qui participa à la restauration de l’église Saint-Sulpice à Paris ; Jules Andrieu
(1835-1895) qui eut l’idée de se faire payer des livres en échange de la rédaction par ses
soins de notices bibliographiques, lesquelles aboutirent sur la publication de la
Bibliographie générale de l’Agenais ; Louis Andrieu, natif d’Amiens, recteur de l’université
de Paris à partir de 1852 ; etc.
Autres noms de même signification :
Andral (740, Lot), Andreau (650, Maine-et-
Loire), Andreotti (600, Bouches-du-Rhône), Andrevon (280, Isère), Andrey (820, Doubs),
Andrez (200, Doubs), Andrieux (10 900, Haute-Vienne), Andrillon (200, Gironde),