//img.uscri.be/pth/d5f3d8a292a1a26261fe73fbdb0ce76a33fade05
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Origine du nom de famille BACON

De
2 pages
BACON

A l’origine — L’ancêtre initial était charcutier, l’ancien français “ bacon ” désignant une
viande de porc salée. Les porteurs du nom sont actuellement près de 2 700 en France.
Leurs trois premiers départements d’implantation sont le Calvados, le Pas-de-Calais et le
Morbihan. Le nom est également largement porté outre-Manche.
Un leader autonomiste — Jean-Jacques Bacon de la Chevalerie (1731-1815) entra aux
mousquetaires du roi en 1744. Il s’illustra lors de la bataille de Zuremberg et fut promu
lieutenant-colonel (1760) avant d’être affecté à Saint-Domingue. Sur l’île, il intégra la
classe des grands propriétaires fonciers (les Grands Blancs) qui rallia la Révolution. Bacon
de la Chevalerie prit alors la tête d’un mouvement autonomiste contrôlé par ses amis
aristocrates. Il fut nommé président de l’assemblée générale de la partie française de
Saint-Domingue et général de la milice de l’île. Favorable à l’affranchissement des
esclaves noirs, il ne put s’opposer à la reprise en main assurée par la garnison restée
fidèle à Paris. Rentré en France et malgré l’appui de la Société des amis des noirs, il fut
emprisonné par les révolutionnaires durant près de deux ans (1792-1794). Il sombra
ensuite dans l’oubli jusqu’à la Restauration. Les Bourbons lui accordèrent le titre
honorifique de maréchal de camp quelques semaines avant sa mort.
Une famille d’espions — Pierre-Jean-Jacques Bacon-T acon (1738-1817) naquit dans
une famille modeste, mais sut s’élever par un mélange ...
Voir plus Voir moins