//img.uscri.be/pth/11571af282f5773b3ead90d7533c8943be8f2fb9
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Origine du nom de famille BASTIEN

De
2 pages
BASTIEN

A l’origine — Le patronyme Bastien dérive tout simplement du nom de baptême
Sébastien, lui-même issu du grec sebastos, signifiant “honoré”. Aujourd’hui, on compte
10 400 Bastien en France. Ils sont surtout implantés dans les Vosges, en Meurthe-et-
Moselle et dans le Pas-de-Calais.
L’attentat contre de Gaulle — Né à Lunéville en 1927, Jean Bastien-Thiry était
ingénieur militaire et réalisait une brillante carrière. Mais, opposé à la politique algérienne
du président de la République, il organisa contre le général de Gaulle un attentat au
Petit-Clamart, en 1962. Arrêté, condamné à mort, il fut fusillé à Montrouge le 11 mars
1963.
Le portraitiste de Sarah Bernhardt— Le peintre Jules Bastien-Lepage, né en 1848 à
Damvilliers dans la Meuse, reçut au départ une formation scientifique. Devenu
fonctionnaire pour se payer des études artistiques, il connut le succès dès 1874. Son
tableau Les Foins, exposé au Salon en 1878, et son portrait de profil de la cantatrice
Sarah Bernhardt furent particulièrement remarqués. Le prince de Galles lui commanda
son propre portrait et il réalisa celui de Juliette Drouet. Malheureusement, sa carrière fut
de courte durée car il est mort jeune, en 1874 à Paris.
Pour tous les petits Lorrains — René Bastien, originaire de Moselle, n’a eu de cesse
d’essayer de faire partager aux enfants son amour de la Lorraine. S’il a commencé sa
carrière d’écrivain par quelques romans ou nouvelles, comme Le dernier angelus (1994),
et par des ouvrages ...
Voir plus Voir moins
B
ASTIEN
A l’origine —
Le patronyme Bastien dérive tout simplement du nom de baptême
Sébastien, lui-même issu du grec sebastos, signifiant “honoré”. Aujourd’hui, on compte
10 400 Bastien en France. Ils sont surtout implantés dans les Vosges, en Meurthe-et-
Moselle et dans le Pas-de-Calais.
L’attentat contre de Gaulle —
Né à Lunéville en 1927, Jean Bastien-Thiry était
ingénieur militaire et réalisait une brillante carrière. Mais, opposé à la politique algérienne
du président de la République, il organisa contre le général de Gaulle un attentat au
Petit-Clamart, en 1962. Arrêté, condamné à mort, il fut fusillé à Montrouge le 11 mars
1963.
Le portraitiste de Sarah Bernhardt—
Le peintre Jules Bastien-Lepage, né en 1848 à
Damvilliers dans la Meuse, reçut au départ une formation scientifique. Devenu
fonctionnaire pour se payer des études artistiques, il connut le succès dès 1874. Son
tableau Les Foins, exposé au Salon en 1878, et son portrait de profil de la cantatrice
Sarah Bernhardt furent particulièrement remarqués. Le prince de Galles lui commanda
son propre portrait et il réalisa celui de Juliette Drouet. Malheureusement, sa carrière fut
de courte durée car il est mort jeune, en 1874 à Paris.
Pour tous les petits Lorrains —
René Bastien, originaire de Moselle, n’a eu de cesse
d’essayer de faire partager aux enfants son amour de la Lorraine. S’il a commencé sa
carrière d’écrivain par quelques romans ou nouvelles, comme Le dernier angelus (1994),
et par des ouvrages historiques destinés aux adultes, comme une Histoire de la Lorraine
(1992), il s’est vite consacré à la littérature de jeunesse : auteur en 1997 d’un ouvrage
sur les Contes et légendes de Lorraine, il a ensuite raconté aux enfants La Préhistoire en
Lorraine (1999), La Lorraine gallo-romaine (2000), puis La Lorraine à l’époque médiévale
(2001), avec des dessins humoristiques à l’appui. Il est aussi à l’origine de l’histoire de
Clément le petit Lorrain (2001), petit garçon qui vivait près de Metz au XIXème siècle.
La passion des phobies —
Le psychologue et psychanalyste Claude Bastien est
spécialisé en traitement des phobies : après un ouvrage sur La psychanalyse objective en
1979, il a contribué en 1984 à la publication d’un Précis de phobologie en deux volumes,
qui explique comment comprendre les phobies, puis comment s’en débarasser. Il s’est
ensuite consacré à des questions de théorie de la connaissance et a publié, entre autres,
un ouvrage sur les Schèmes et stratégies de l’activité cognitive de l’enfant (1987) et une
analyse de La connaissance de l’enfant à l’adulte : organisation et mise en œuvre (1997).
Pour la promotion de la Lorraine —
Le photographe Daniel Bastien a mis son art au
service de sa région. A la demande la commission régionale de Lorraine, il a participé à la
réalisation d’inventaires de ses monuments et de ses richesses artistiques. Il a immortalisé
entre autres Le château de Marbeaumont : Bar-le-Duc en 1998, la Villa Majorelle et la
Maison Bergeret, toutes deux situées à Nancy, ainsi que l’Architecture 1900 de cette
même ville, en 1999.
Les Bastien dans l’histoire —
Mentionnons encore : N. Bastien, commandant dans les
troupes du duc de Lorraine, mort en 1707 à Failly ; le peintre de genre et de portraits
Ernest Bastien, né à Metz en 1831, mort à Auteuil en 1918, élève de Flandrin ; le docteur
Bastien de Remiremont qui, dans les années 1960, préconisait de manger régulièrement
de petites quantités de champignons vénéneux pour s’accoutumer au poison et pouvoir y
résister ; Alain Bastien-Thiry, qui créa en 1993, dans le pays de Badonviller, une grande
fresque historique lorraine, interprétée par les habitants du secteur, L’opéra de Lune ;
l’écrivain Pierre Bastien, à l’origine de plusieurs romans, comme Les de Laminière (2001)
ou Clotilde (2002), et auteur en 2002 d’un recueil de nouvelles sur la vie affective et ses
problèmes, intitulé Bizarreries du