//img.uscri.be/pth/33edd067930adc1d7f9013790f3d409908b191d5
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Origine du nom de famille BOCQUET

De
2 pages
BOCQUET

A l’origine— Ce patronyme vient du mot bouc. Il rappelle ainsi que l’ancêtre initial…
avait une odeur forte ou qu’il était connu comme coureur de jupons, ou bien, plus
simplement, qu’il était boucher, celui-ci vendant au départ de la viande de bouc. Plus de
12 000 personnes portent aujourd’hui ce nom en France. Leur département de plus forte
implantation est celui du Pas-de-Calais, suivi du Nord.
Le goût de la politique — De nombreux porteurs de ce nom se sont mêlés de
politique. Né à Neuve-Chapelle (Pas-de-Calais) en 1888, membre du MRP , Emile Bocquet
fut élu député du Nord aux deux Assemblées constituantes (1945-1946) et à l’Assemblée
nationale (1946 et 1951). Fils de mineur né à Marquillies (Nord) en 1946, Alain Bocquet
adhéra quant à lui au Parti communiste français en 1964 et se retrouva très vite
secrétaire de la fédération du Nord des jeunesses communistes. Membre du comité
fédéral du Nord en 1967, secrétaire fédéral (1970) puis membre suppléant du Comité
central (1976), Alain Bocquet est membre du bureau politique à partir de 1990. Il occupe
de nombreux mandats locaux : adjoint au maire de Lille pour les affaires sociales (1977-
1981), conseiller municipal de Lille (1981-1983), de Valenciennes (1983-1989), membre
du conseil régional du Nord-Pas-de-Calais (1977-1986 et à partir de 1992), maire de
Saint-Amand-les-Eaux (à partir de 1995). En 1993, il est nommé président du groupe
communiste à l’Assemblée nationale. Son frère Eric Bocquet est maire de leur ...
Voir plus Voir moins
B
OCQUET
A l’origine—
Ce patronyme vient du mot bouc. Il rappelle ainsi que l’ancêtre initial…
avait une odeur forte ou qu’il était connu comme coureur de jupons, ou bien, plus
simplement, qu’il était boucher, celui-ci vendant au départ de la viande de bouc. Plus de
12 000 personnes portent aujourd’hui ce nom en France. Leur département de plus forte
implantation est celui du Pas-de-Calais, suivi du Nord.
Le goût de la politique —
De nombreux porteurs de ce nom se sont mêlés de
politique. Né à Neuve-Chapelle (Pas-de-Calais) en 1888, membre du MRP, Emile Bocquet
fut élu député du Nord aux deux Assemblées constituantes (1945-1946) et à l’Assemblée
nationale (1946 et 1951). Fils de mineur né à Marquillies (Nord) en 1946, Alain Bocquet
adhéra quant à lui au Parti communiste français en 1964 et se retrouva très vite
secrétaire de la fédération du Nord des jeunesses communistes. Membre du comité
fédéral du Nord en 1967, secrétaire fédéral (1970) puis membre suppléant du Comité
central (1976), Alain Bocquet est membre du bureau politique à partir de 1990. Il occupe
de nombreux mandats locaux : adjoint au maire de Lille pour les affaires sociales (1977-
1981), conseiller municipal de Lille (1981-1983), de Valenciennes (1983-1989), membre
du conseil régional du Nord-Pas-de-Calais (1977-1986 et à partir de 1992), maire de
Saint-Amand-les-Eaux (à partir de 1995). En 1993, il est nommé président du groupe
communiste à l’Assemblée nationale. Son frère Eric Bocquet est maire de leur commune
natale, Marquillies. Jean-Claude Bocquet, conseiller agricole, candidat dans la 17ème
circonscription du Nord, fut en 1973 candidat de l’Union pour la majorité présidentielle de
soutien au président de la République.
Les bourgeois de Mons —
Jehan Bocquet (1510-1559) et son fils Charles (1543-ap.
1598) sont connus pour avoir rédigé une sorte de livre de raison littéraire, le Livre de
Ballades, où est consigné tout ce qui se récitait ou se racontait lors des assemblées et des
concours de Mons. Le contenu se révèle d’un grand intérêt littéraire et surtout historique.
A leur insu, les Bocquet révèlent en effet l’esprit public d’une époque.
Des parentés inattendues —
Saviez-vous qu’Eugénie Bocquet, née à Lille en 1819 et
décédée à Tourcoing en 1899, est l’arrière-grand-mère de Mgr Lefebvre ? Et qu’une
Simone Bocquet, épouse d’un avocat à la cour de cassation, est la belle-mère d’un fils
d’Hubert Beuve-Méry, directeur du Monde ?
Les Bocquet dans l’histoire —
Parmi les plus illustres porteurs de ce patronyme,
mentionnons encore : le graveur Nicolas Bocquet, actif à Rome et à Paris à la fin du
XVIIème siècle ; le peintre Nicolas-François Bocquet, qui travailla pour Louis XIV ; le
livrettiste Bocquet de Liancourt, auteur de Myrtil et Lycoris joué devant le roi à
Fontainebleau en 1777 ; le littérateur meldois Eugène Bocquet-Liancourt ; le peintre
bordelais Louis Bocquet, sociétaire des Artistes français, mention honorable en 1888 et à
l’Exposition universelle de 1889 ; le portraitiste Léonce Bocquet, né à Lille, exposé au
Salon des Artistes français entre 1921 et 1932 ; le peintre rémois Paul Bocquet (1868-
1947), qui fréquenta l’atelier de Puvis de Chavannes et co-fonda l’Union champenoise des
arts décoratifs ; Louis Bocquet, né à Salomé (Nord) en 1901, secrétaire de la cellule du
Parti communiste de sa ville natale, mort en déportation en Allemagne ; le peintre Gaston
Bocquet-Verrier originaire de Frévent (Pas-de-Calais), élève de Gustave Moreau ; le
musicien Roland Bocquet, qui a composé, entre autres, la musique du film La Balance
(1982) ; l’acteur contemporain François Bocquet ; Jacques Bocquet, administrateur de
sociétés, qui fut président de la chambre régionale de commerce et d’industrie de Haute-
Normandie et membre du Conseil économique et social ; le professeur en médecine et
universitaire Jean-Pierre Bocquet ; etc.
Autres noms de même signification :
Bochet (2 200, Savoie), Bocquart (60, Nord),
Bocquel (1 000, Loire-Atlantique), Boquel (400, Meurthe-et-Moselle), Boquet (4 000,
Seine-Maritime),