//img.uscri.be/pth/6d24875ccae3ded8fb50cff49f3c43c3ba0cf839
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Origine du nom de famille CARLE

De
2 pages
CARLE

A l’origine — Carle est tout simplement une variante locale du nom de baptême Charles.
Les Carle sont près de 4 200 aujourd’hui en France. Leurs trois premiers départements
d’implantation sont les Bouches-du-Rhône, la Savoie et l’Oise.
Un traître multicarte — Pierre Carle (1655-1719), né à Valleraugue (Gard), a combattu
la France avec acharnement pour le compte de plusieurs pays ennemis. Ayant quitté la
France après la révocation de l’Edit de Nantes, il devint ingénieur militaire à la solde de
Guillaume d’Orange, stathouder de Hollande. Il l’accompagna en Angleterre en 1688,
combattit à la bataille de la Boyne, puis combattit la France, en particulier au siège de
Namur. Il se fit naturaliser anglais et fut pensionné par le roi d’Angleterre en 1693. Il
passa ensuite au service du Portugal, combattit en Espagne comme colonel et fut nommé
maréchal de camp et ingénieur en chef de l’armée portugaise. La paix revenue, il
s’occupa d’agriculture en Angleterre jusqu’à sa mort.Un poète bordelais à la cour —
Intime des poètes de la Renaissance, Lancelot de Carle (1508-1568) se livra à la
versification latine et française. Il fit la traduction des Amours de Théagène et de
Chariclée.Un bijoutier-orfèvre révolutionnaire — Installé place Dauphiné à Paris, Raphaël
Carle, électeur en 1789, prit part à la Révolution. Commandant du bataillon du quai des
Orfèvres, ce bourgeois réactionnaire fayettiste fut attaqué par les journaux patriotes. En
1790, il procéda à l’arrestation de ...
Voir plus Voir moins
C
ARLE
A l’origine —
Carle est tout simplement une variante locale du nom de baptême Charles.
Les Carle sont près de 4 200 aujourd’hui en France. Leurs trois premiers départements
d’implantation sont les Bouches-du-Rhône, la Savoie et l’Oise.
Un traître multicarte —
Pierre Carle (1655-1719), né à Valleraugue (Gard), a combattu
la France avec acharnement pour le compte de plusieurs pays ennemis. Ayant quitté la
France après la révocation de l’Edit de Nantes, il devint ingénieur militaire à la solde de
Guillaume d’Orange, stathouder de Hollande. Il l’accompagna en Angleterre en 1688,
combattit à la bataille de la Boyne, puis combattit la France, en particulier au siège de
Namur. Il se fit naturaliser anglais et fut pensionné par le roi d’Angleterre en 1693. Il
passa ensuite au service du Portugal, combattit en Espagne comme colonel et fut nommé
maréchal de camp et ingénieur en chef de l’armée portugaise. La paix revenue, il
s’occupa d’agriculture en Angleterre jusqu’à sa mort.Un poète bordelais à la cour —
Intime des poètes de la Renaissance, Lancelot de Carle (1508-1568) se livra à la
versification latine et française. Il fit la traduction des Amours de Théagène et de
Chariclée.Un bijoutier-orfèvre révolutionnaire — Installé place Dauphiné à Paris, Raphaël
Carle, électeur en 1789, prit part à la Révolution. Commandant du bataillon du quai des
Orfèvres, ce bourgeois réactionnaire fayettiste fut attaqué par les journaux patriotes. En
1790, il procéda à l’arrestation de Marat, mais ne parvint pas à capturer le journaliste.
Comme chef de bataillon dans la gendarmerie de Paris, il tenta en vain d’empêcher
l’envahissement des Tuileries et participa à la chute de la monarchie. Exclu de
l’Assemblée, deux des gendarmes placés sous son ordre le tuèrent sur la place
Vendôme.Des médecins illustres — Antonio Carle (1854-1924), chirurgien italien, disposait
d’une réputation dans la chirurgie de l’estomac et des voies biliaires, ainsi que dans la
neurochirurgie. L’hydrologiste français Pierre Paulin Carle (1849-1919) fit ses études de
médecine à Bordeaux et de pharmacie à Paris. Agrégé en 1880, professeur de chimie à
Bordeaux en 1886, d’hydrologie et de minéralogie en 1898, il s’intéressait au quinquina,
au kola, aux vins et aux eaux de vie.Le saviez-vous ? — Les Jacques, paysans révoltés lors
de la Jacquerie, épisode marquant de la guerre de Cent Ans, se donnaient pour chef un
ancien soldat, nommé Guillaume Carle ou Karl.Des passionnés de culture ! — Evoquons
notamment : Frankie Carle (1903-2001), compositeur, chef d’orchestre et pianiste
américain, connu sous Francis Nunzio Carlone ; Roger Carle, peintre abstrait né en Savoie
en 1907 ; Eric Carle, écrivain pour la jeunesse, illustrateur et designer anglais né en
1929 ; Brigitte Carle, metteur en scène et scénariste française née en 1953, qui dirige la
Compagnie Artem depuis 1992 ; Pontus Carle, peintre suédois né en 1955, connu en
France et aux Etats-Unis ; Cynthia Carle, actrice et chanteuse américaine née en 1962.Le
constructeur de l’Olympia — La mythique salle de music-hall parisienne inaugurée en
1893 fut construite par l’architecte Léon Carle.
Politique et journalisme au début de la IIIème république —
Gaston Carle, né à
Laon en 1843, collabora au journal Le Peuple de Jules Vallès, ce qui lui valut plusieurs
mois de prison. En 1872, il fut chargé par Thiers des relations avec la presse étrangère,
puis collabora aux journaux L’évènement et le Courrier de France. Il fut brièvement sous-
préfet à Lectoure en 1877, puis fonda Le Petit Breton à Rennes. Il devint ensuite
secrétaire de rédaction au Temps, maire d’Eaubonne et conseiller municipal de Paris en
1886. Il abandonna ses mandats en 1887 pour devenir préfet du Cher, puis du Vaucluse
jusqu’en 1896.
Dans la vie publique —
Plusieurs porteurs du nom sont devenus maires de leur
commune : Louis Carle, maire de Montclus (Gard) en 1965 ; Lucien Carle, élu maire de
Surcamps (Somme) en 2001 ; Jean-Claude Carle, élu maire de Ceillac (Hautes-Alpes) en
2001 ; Bernard Carle, élu maire de Rambucourt (Meuse) en 2001 ; Michel Carle, élu
maire de Castellane (Alpes-de-Haute-Provence) en 2001 ; etc.
Les Carle dans l’histoire —
Citons aussi : Pierre Carle (1822-1881), né à Montat (Lot),
professeur de lettres et disciple du communiste Cabet, qui milita pour le rapprochement
des religions et publia Essai sur les moyens de rapprocher toutes les croyances et de
parvenir à l’unité (1860) ; le réalisateur canadien Gilles Carle, né en 1929, à qui l’on doit
entre autres films : Les mâles (1970), Fantastica (1980), Les Plouffes (1982) ; le peintre
Roger Carle, né à Lanslebourg (Savoie) en 1907, qui exposa des toiles abstraites à partir