//img.uscri.be/pth/48f5025b6c680eda84cefef5ea4ecf6201bcf1d2
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Origine du nom de famille CARRON

De
2 pages
CARRON

A l’origine — Carron semble dériver du mot char ; il a pu désigner un fabricant de
chariot, c’est-à-dire un charron. On compte actuellement en France près de 4 500
Carron, leur principal département d’implantation étant la Savoie.
Il n’eut d’yeux que pour son métier — Charles-Joseph-François Carron du Villards
(Annecy, 1800 – Rio-de-Janeiro, 1860) fut reçu docteur de l’université de Turin et
pratiqua dans sa ville natale sous le titre de chirurgien-oculiste du roi de Sardaigne, puis
à Paris en 1832. Doté d’une solide réputation, il appartenait à l’Académie des sciences de
Turin, à la Société de médecine de Paris et à l’Académie impériale de Rio-de-Janeiro. Il
partit cependant pour le Brésil, où il fut nommé inspecteur général honoraire du corps de
chirurgie militaire, ce qui faisait de lui un général. Il publia divers ouvrages, dont un
Guide pratique pour l’étude et le traitement des maladies des yeux (1838) et le résultat
de ses Recherches médico-chirurgicales sur l’opération de la cataracte (1837).
Coin d’atelier — Le peintre Léon-François-Louis Carron naquit à Lyon en 1844. Entré à
l’Ecole des beaux-arts de cette ville en 1860, il en sortit pour vivre de son art à Genève
d’abord, puis à Paris où il se fixa définitivement en 1882. Son œuvre se compose d’huiles
et d’aquarelles, représentant des paysages, des natures mortes et des scènes de genre
de l’histoire de France ou de la vie quotidienne : Intérieur de cuisine (1872) ; Vaches à
l’abreuvoir (1878) ; ...
Voir plus Voir moins