//img.uscri.be/pth/6e4acb108842d4db32b0e0994c04e77d54dffba8
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Origine du nom de famille CASSINI

De
2 pages
CASSINI

A l’origine — Nom d’origine italienne, Cassini évoque un lieu d’origine ou peut rappeller
également l’arbre caractéristique du terrain initial : le chêne. En France, les Cassini sont
environ 550 aujourd’hui, principalement dans les Bouches-du-Rhône et le Var.
Une famille de géographes — Cassini ? Pour certains, le nom évoque des cartes
anciennes. Pour d’autres une famille de géographes. Pour d’autres encore, l’Italie. C’est
un peu tout cela à la fois… car les Cassini sont des géographes d’origine italienne qui ont
mis la France en carte du XVIIème siècle à la Révolution. Originaire d’Italie, l’astronome
Jean-Dominique, dit Cassini Ier, fut appelé en France par Colbert en 1669 pour organiser
l’Observatoire de Paris. Il fit avancer la connaissance du système solaire et étudia les
satellites de Jupiter et la rotation de cette planète sur elle-même. Il découvrit en 1684
quatre satellites de Saturne. Le petit-fils de Jean-Dominique, César-François Cassini de
Thury, né en 1714, alla trouver le roi de France en Belgique et en Flandre afin de lever la
carte des pays occupés. Voyant les divers plans de bataille et de retranchements, le roi
dit “ Je veux que la carte de mon royaume soit levée de même, je vous en charge ”.
César-François entreprit donc la plus grande carte de France, la Carte de Cassini, à
l’échelle 1/86 400. Cette carte fut terminée par son fils Jean-Dominique, qui succéda à
son père à l’Observatoire en 1784. Pendant la Révolution, une bande armée ...
Voir plus Voir moins
C
ASSINI
A l’origine —
Nom d’origine italienne, Cassini évoque un lieu d’origine ou peut rappeller
également l’arbre caractéristique du terrain initial : le chêne. En France, les Cassini sont
environ 550 aujourd’hui, principalement dans les Bouches-du-Rhône et le Var.
Une famille de géographes —
Cassini ? Pour certains, le nom évoque des cartes
anciennes. Pour d’autres une famille de géographes. Pour d’autres encore, l’Italie. C’est
un peu tout cela à la fois… car les Cassini sont des géographes d’origine italienne qui ont
mis la France en carte du XVIIème siècle à la Révolution. Originaire d’Italie, l’astronome
Jean-Dominique, dit Cassini Ier, fut appelé en France par Colbert en 1669 pour organiser
l’Observatoire de Paris. Il fit avancer la connaissance du système solaire et étudia les
satellites de Jupiter et la rotation de cette planète sur elle-même. Il découvrit en 1684
quatre satellites de Saturne. Le petit-fils de Jean-Dominique, César-François Cassini de
Thury, né en 1714, alla trouver le roi de France en Belgique et en Flandre afin de lever la
carte des pays occupés. Voyant les divers plans de bataille et de retranchements, le roi
dit “ Je veux que la carte de mon royaume soit levée de même, je vous en charge ”.
César-François entreprit donc la plus grande carte de France, la Carte de Cassini, à
l’échelle 1/86 400. Cette carte fut terminée par son fils Jean-Dominique, qui succéda à
son père à l’Observatoire en 1784. Pendant la Révolution, une bande armée prétendit
avoir trouvé à l’Observatoire des poudres et des farines. Elle démolit plusieurs
instruments, prenant les lunettes et les télescopes pour des canons braqués sur le
peuple. Par la suite Jean-Dominique participa activement à la division du pays en
départements.
L’ancêtre : Jean-Dominique Cassini —
Né en 1625 dans le comté de Nice, Jean-
Dominique Cassini avait été choisi, après de brillantes études à Gênes, pour occuper la
chaire d’astronomie de l’université de Bologne. Il y étudia l’orbite d’une comète en 1652,
traça une nouvelle méridienne plus exacte, étudia les taches et les satellites de Jupiter,
dont il donna les tables de rotation, et fut aussi chargé de travaux d’architecture et
d’urbanisme. Colbert cherchait alors à attirer en France les savants étrangers les plus
brillants. Cassini, qu’il avait appelé, obtint du pape une autorisation temporaire de sortie.
Mais il se plut en France, s’y maria et accepta en 1673 des lettres de naturalité de Louis
XIV. Il s’installa à l’Observatoire à Paris et découvrit quatre nouveaux satellites de
Saturne. Aveugle en 1710, il mourut deux ans plus tard.
La Terre est-elle ronde ou ovale ? —
Son fils Jacques (1667-1756), reçu dès 1667 à
l’Académie des sciences, voyagea en Europe et se lia avec tous les savants de son temps,
Newton entre autres. Il étudia l’astronomie mais aussi l’électricité, le baromètre, les armes
à feu… Quand il publia en 1718 un ouvrage sur La grandeur et figure de la Terre, ses
résultats firent l’objet de vives polémiques (il avançait notamment que la Terre n’était pas
ronde mais ovale, plus haute que large). Aussi Louis XV lui confia-t-il l’exécution de
nouvelles mesures. Son intégrité lui avait valu aussi le poste de magistrat à la Chambre
de justice.
Mettre la France en cartes —
Fils de Jacques, César-François Cassini (1714-1784)
entra comme son père à l’Académie des sciences. Passionné d’astronomie, de géométrie
et de géodésie, il fut chargé en 1739 de reprendre les mesures de la méridienne de
France. En 1747, accompagnant le roi lors de la campagne de Fontenoy pour lever les
plans des régions occupées, il fournit un travail d’une qualité telle que le roi s’exclama :
“ Je veux que la carte de mon royaume soit levée de même, je vous en charge ” ! Cassini
établit la carte à l’échelle d’une ligne pour cent toises (soit 1 : 86 400), qui allait plus tard
servir de modèle à la carte d’état major. Le gouvernement finança le projet jusqu’en
1756, puis Cassini dut créer une compagnie finançant les travaux par la vente des cartes.
Avec au total 182 “ feuilles ”, cette entreprise de cartographie est la plus vaste jamais
réalisée jusqu’alors : les