//img.uscri.be/pth/516fe7b711eb1beba8e50028bb5a215c096fb34f
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Origine du nom de famille CHARLIER

De
2 pages
CHARLIER

A l’origine — Le patronyme Charlier a désigné un charron, c’est-à-dire celui qui
fabriquait et réparait autrefois les chariots et charrettes. Plus de 6 300 personnes portent
actuellement le nom de Charlier en France, et plus de 6 100 personnes en Belgique.
Le père de Blueberry — Jean-Michel Charlier, né à Liège en 1924 reste connu comme
un important scénariste de bandes dessinées. Moins connu que ses héros, il inspira de
nombreuses générations de dessinateurs et ne cessa de convaincre de nouveaux
admirateurs. Les revues Spirou et Pilote lui ont permis d’exprimer sa soif d’aventures :
c’est là qu’ont débuté, animées par les dessins de Victor Hubinon, les péripéties du jeune
Buck Danny, capitaine à l’US Air Force (1947), la terreur barbare que l’impitoyable pirate
Barbe Rouge fit régner sur l’océan (1959), mais aussi les aventures du lieutenant
Blueberry (1963), héros réticent à la discipline et prêt à tout pour la réussite de ses
missions. Jean-Michel Charlier est mort à Saint-Cloud en 1989. Un vétérinaire donne som
nom à une ferrure — Pierre Charlier (1815-1893) aurait pu exercer le métier de maréchal-
ferrand comme son père mais il lui préféra celle de vétérinaire, une carrière centrée
néanmoins sur les chevaux et, plus accessoirement, sur les vaches. A partir de 1849, il
usa d’instruments fort complexes qu’il avait créés pour procéder à la castration des
vaches et des juments. Des instruments efficaces, puisque 4 % seulement des bêtes qu’il
avait traitées ...
Voir plus Voir moins
C
HARLIER
A l’origine —
Le patronyme Charlier a désigné un charron, c’est-à-dire celui qui
fabriquait et réparait autrefois les chariots et charrettes. Plus de 6 300 personnes portent
actuellement le nom de Charlier en France, et plus de 6 100 personnes en Belgique.
Le père de Blueberry —
Jean-Michel Charlier, né à Liège en 1924 reste connu comme
un important scénariste de bandes dessinées. Moins connu que ses héros, il inspira de
nombreuses générations de dessinateurs et ne cessa de convaincre de nouveaux
admirateurs. Les revues Spirou et Pilote lui ont permis d’exprimer sa soif d’aventures :
c’est là qu’ont débuté, animées par les dessins de Victor Hubinon, les péripéties du jeune
Buck Danny, capitaine à l’US Air Force (1947), la terreur barbare que l’impitoyable pirate
Barbe Rouge fit régner sur l’océan (1959), mais aussi les aventures du lieutenant
Blueberry (1963), héros réticent à la discipline et prêt à tout pour la réussite de ses
missions. Jean-Michel Charlier est mort à Saint-Cloud en 1989. Un vétérinaire donne som
nom à une ferrure — Pierre Charlier (1815-1893) aurait pu exercer le métier de maréchal-
ferrand comme son père mais il lui préféra celle de vétérinaire, une carrière centrée
néanmoins sur les chevaux et, plus accessoirement, sur les vaches. A partir de 1849, il
usa d’instruments fort complexes qu’il avait créés pour procéder à la castration des
vaches et des juments. Des instruments efficaces, puisque 4 % seulement des bêtes qu’il
avait traitées périrent ! Il publia deux ouvrages sur la médecine du cheval intitulés De
l’hydroémie anhémique ou cachexie aqueuse du cheval et Instructions aux cultivateurs
sur les coliques du cheval et les météorisations du ruminant. A partir de 1855, il créa
deux établissements de maréchalerie. Il inventa la ferrure périplantaire, qui prit le nom
de ferrure Charlier.
Deux artistes belges majeurs —
Jacques Charlier, né à Liège en 1939, est une figure
majeure de l’art en Belgique après les années 1960. Il a développé une réflexion ironique
et poétique sur les mécanismes du marché et des institutions artistiques. George Charlier
(1854-1928), statuaire et élève de l’Académie des beaux-arts de Bruxelles, étudia
également à Paris. Le réalisme qui caractérise son œuvre n’est ni naturaliste ni
symbolique, mais plutôt philosophique et expressif.
Aux débuts des tramways électriques
— L’ingénieur et industriel Charles Charlier
(1858-1930), diplômé de l’Ecole polytechnique de l’université de Bruxelles, va rapidement
se spécialiser dans l’électrification de des réseaux de tramways : après la Russie et
Belgrade, il s’attaqua à l’extension des différents réseaux, belges notamment.
Un homme politique très violent
— L’avocat Louis-Joseph Charlier, né à Châlons-sur-
Marne en 1754, fut élu représentant à l’Assemblée législative en 1791. Son caractère très
virulent le poussa à intervenir constamment dans les discussions et à s’insurger contre les
prêtres, les séminaires et les émigrés. Siégeant à la Montagne, il vota la mort de Louis
XVI en 1793, prit position contre les Girondins et attaqua Robespierre. Mis en accusation
pour avoir fait, à tort, condamner son collègue Perrin, il ne parvint pas à se défendre.
Frappé d’aliénation mentale, il se suicida en 1797.
Les Charlier dans l’histoire
— Citons également : Dom Henri Charlier (1644-1727),
prieur de Saint-Lucien de Beauvais ; Jacques Charlier (1720-1790), miniaturiste et élève
de Boucher ; le publiciste politique Pierre Charlier (1757-1807) ; le colonel et saint-cyrien
Gabriel-Vincent Charlier (1804-1859) ; Charles-Timothée Charlier (1861-1935), préfet
maritime de Rochefort ; l’homme politique Louis-Victor Charlier, qui collabora à différents
journaux comme le Journal des débats, la Biographie universelle et L’Univers pittoresque ;
Joseph-Paul Charlier, exégète dominicain né en 1929 ; Joseph Charlier, né à Liège en
1934, diplômé de l’Ecole royale militaire, chef d’état major général à partir de 1988 et
chef de la Maison militaire royale à Bruxelles ; l’écrivain et philologue Gustave Charlier
(1885-1959), qui publia des essais sur la littérature française et sur les lettres françaises