//img.uscri.be/pth/5d6d0077c307413a83166bde3e2c37b6dc57fe0e
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Origine du nom de famille CHOPIN

De
2 pages
CHOPIN

A l’origine — Chopin ? Le mot désignait en ancien français un coup violent. Comme
patronyme, il a surnommé un homme agressif. Les Chopin sont près de 8 500 aujourd’hui
en France. Leurs trois premiers départements d’implantation sont le Pas-de-Calais, la
Vendée et le Nord.
Au tableau d’honneur de la Grande Guerre — De nombreux Chopin ont combattu
durant la Première Guerre mondiale, au péril de leur vie. Parmi eux, mentionnons, à titre
d’exemple, le lieutenant Henri Chopin du 119ème régiment d’infanterie, qui reçut cette
citation à l’ordre de l’armée : “ Officier d’une bravoure exceptionnelle, a entraîné ses
hommes à l’assaut à trois reprises en quarante-huit heures ; arrêté aux fils de fer de la
tranchée ennemie, s’est dépensé sans compter pour ramener les blessés dans nos
lignes ”.
Le fameux virtuose — Le compositeur Frédéric Chopin (1810-1849) naquit à Zelazowa
Wola. Son père, originaire de Nancy, professeur de français dans des écoles publiques
polonaises, épousa en 1806 une Polonaise. Il désirait que son fils se destinât à la
musique, car il y montrait, très jeune, des aptitudes hors du commun. Ainsi, Chopin
étudia sous la direction du pianiste tchèque Adalbert Zywny puis avec Joseph Elsner,
alors célèbre à Varsovie. Après avoir composé deux Concertos pour pianos, il quitta
Varsovie pour la capitale autrichienne. Mais l’insurrection polonaise de 1831 l’empêcha de
rentrer en Pologne. Il gagna Paris et se rallia aux mouvements musicaux et ...
Voir plus Voir moins
C
HOPIN
A l’origine
— Chopin ? Le mot désignait en ancien français un coup violent. Comme
patronyme, il a surnommé un homme agressif. Les Chopin sont près de 8 500 aujourd’hui
en France. Leurs trois premiers départements d’implantation sont le Pas-de-Calais, la
Vendée et le Nord.
Au tableau d’honneur de la Grande Guerre —
De nombreux Chopin ont combattu
durant la Première Guerre mondiale, au péril de leur vie. Parmi eux, mentionnons, à titre
d’exemple, le lieutenant Henri Chopin du 119ème régiment d’infanterie, qui reçut cette
citation à l’ordre de l’armée : “ Officier d’une bravoure exceptionnelle, a entraîné ses
hommes à l’assaut à trois reprises en quarante-huit heures ; arrêté aux fils de fer de la
tranchée ennemie, s’est dépensé sans compter pour ramener les blessés dans nos
lignes ”.
Le fameux virtuose —
Le compositeur Frédéric Chopin (1810-1849) naquit à Zelazowa
Wola. Son père, originaire de Nancy, professeur de français dans des écoles publiques
polonaises, épousa en 1806 une Polonaise. Il désirait que son fils se destinât à la
musique, car il y montrait, très jeune, des aptitudes hors du commun. Ainsi, Chopin
étudia sous la direction du pianiste tchèque Adalbert Zywny puis avec Joseph Elsner,
alors célèbre à Varsovie. Après avoir composé deux Concertos pour pianos, il quitta
Varsovie pour la capitale autrichienne. Mais l’insurrection polonaise de 1831 l’empêcha de
rentrer en Pologne. Il gagna Paris et se rallia aux mouvements musicaux et littéraires
romantiques. Son amitié pour le prince Radziwill lui permit de fréquenter l’aristocratie
française. Il put ainsi vivre comme concertiste et professeur. Il comptait parmi ses
admirateurs Liszt et Schumann. Il composa Nocturnes, Préludes, Etudes, Impromptus,
Mazurkas, Valses et Polonaises... mais aussi trois sonates pour piano dont la fameuse
Sonate funèbre (1839). Déçu en amour par Maria Wodzinska, qui laissait en suspens ses
demandes en mariage, il rencontra George Sand en 1836 et fut son amant pendant dix
ans. À Paris, il fréquentait le peintre Delacroix et, sous l’influence de ses amis artistes, il
créa de nombreux morceaux. Malade, il entama une tournée de concerts en Angleterre
en 1848 avant de s’éteindre de la tuberculose l’année suivante.
Voir plutôt qu’entendre —
Dans l’art, d’autres Chopin se sont illustrés en peinture
plutôt qu’en musique. Le peintre contemporain Henri Chopin a exposé des travaux
d’expression plastique liés à des mouvances poétiques, tentant de réaliser des “ poèmes
visuels ”. Le peintre de paysages Pierre Chopin exposa au Salon des artistes indépendants
en 1924 et 1930. Enfin, l’artiste peintre Suzanne-Frédérique Chopin réalisa un Portrait de
l’artiste, exposé au Salon des Artistes français en 1932.
Un soir en Acadie —
La romancière Kate Chopin (1851-1904) naquit à Saint-Louis du
Missouri. Son père, d’origine irlandaise, disparut alors qu’elle avait six ans et c’est sa
mère, une créole issue de l’aristocratie française, qui se chargea de son éducation. A
vingt ans, elle épousa Oscar Chopin, issu aussi d’une riche famille créole. Elle vécut
d’heureuses années à la Nouvelle-Orléans, avec six enfants. Mais, à cause de déboires
financiers de son mari, elle dut le suivre au nord-ouest de la Louisiane parmi les Cajuns,
pauvres créoles qui lui inspirèrent Les Gens des Bayoux (1894) et Un soir en Acadie
(1897). Veuve en 1882, elle finit par vendre la plantation familiale pour retourner à Saint-
Louis auprès de sa mère. Kate connut une période prolifique en matière de création
artistique : Coupable (1890) et L’Eveil (1899) lui valurent la réputation d’un écrivain à
scandale.
Un actif sénateur de Saône-et-Loire —
Né en 1869 en Saône-et-Loire, Emile Chopin
s’établit dans le commerce des vins. En 1910, il se fit élire conseiller municipal et maire de
sa commune puis, en 1911, conseiller d’arrondissement de Bourbon-Lancy. Ami du
ministre Sarrien, il lui succéda au conseil général en 1919 avant d’entrer au Sénat, en
1925, réélu en 1927. Il s’occupa du développement des institutions de crédit agricole
dans sa région, de l’extension du réseau d’énergie électrique et des