//img.uscri.be/pth/e492845e7de5eb86333ec311d4c94cc34189974c
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Origine du nom de famille COLLARD

De
2 pages
COLLARD

A l’origine — Le patronyme Collard est l’un des nombreux diminutifs du nom de
baptême Nicolas. Près de 6 900 Collard vivent aujourd’hui en France, essentiellement sur
l’Est. Le département le plus peuplé en porteurs du nom Collard est celui de la Marne. Ils
sont plus de 4 700 à porter ce nom aujourd’hui en Belgique.
Les Collard en politique — Plusieurs Collard se mirent au service de l’Etat, comme :
l’avocat vosgien Pierre-Joseph Collard de Belloys (1752-1843), élu au Conseil des Cinq-
Cents en l’an V puis au Sénat en l’An VIII, puis membre des Etats provinciaux du grand
duché de Luxembourg de 1816 à 1822 ; Jean-Hermann-Joseph Collard, né à
Neufchâteau en 1755, sous-préfet de Neufchâteau élu sénateur de 1811 à 1815 ; etc.
Une famille d’artistes angevins — Le premier membre connu de cette famille est
Simon Collard, peintre employé par la ville d’Angers pour décorer la ville avant l’entrée du
roi Charles IX. L’un de ses descendants, Antoine Collard, restaura en 1614 les verrières de
l’hôtel-Dieu d’Angers et de l’hôtel de ville. Il fut chargé de la peinture des bannières et
étendards prévus à l’occasion de la visite du roi Louis XIII. Il mourut en 1650. L’un de ses
fils, Jacques Collard (1618-1670) fut à son tour maître-peintre de la ville d’Angers. Un
autre Collard, Martin, sans doute un parent, fut associé comme maître-peintre et vitrier à
certains des travaux entrepris par Antoine Collard.
Les Royer-Collard — Descendant de Collard, Pierre-Paul Royer Collard est ...
Voir plus Voir moins
C
OLLARD
A l’origine
— Le patronyme Collard est l’un des nombreux diminutifs du nom de
baptême Nicolas. Près de 6 900 Collard vivent aujourd’hui en France, essentiellement sur
l’Est. Le département le plus peuplé en porteurs du nom Collard est celui de la Marne. Ils
sont plus de 4 700 à porter ce nom aujourd’hui en Belgique.
Les Collard en politique —
Plusieurs Collard se mirent au service de l’Etat, comme :
l’avocat vosgien Pierre-Joseph Collard de Belloys (1752-1843), élu au Conseil des Cinq-
Cents en l’an V puis au Sénat en l’An VIII, puis membre des Etats provinciaux du grand
duché de Luxembourg de 1816 à 1822 ; Jean-Hermann-Joseph Collard, né à
Neufchâteau en 1755, sous-préfet de Neufchâteau élu sénateur de 1811 à 1815 ; etc.
Une famille d’artistes angevins
— Le premier membre connu de cette famille est
Simon Collard, peintre employé par la ville d’Angers pour décorer la ville avant l’entrée du
roi Charles IX. L’un de ses descendants, Antoine Collard, restaura en 1614 les verrières de
l’hôtel-Dieu d’Angers et de l’hôtel de ville. Il fut chargé de la peinture des bannières et
étendards prévus à l’occasion de la visite du roi Louis XIII. Il mourut en 1650. L’un de ses
fils, Jacques Collard (1618-1670) fut à son tour maître-peintre de la ville d’Angers. Un
autre Collard, Martin, sans doute un parent, fut associé comme maître-peintre et vitrier à
certains des travaux entrepris par Antoine Collard.
Les Royer-Collard —
Descendant de Collard, Pierre-Paul Royer Collard est né en 1763 à
Sompuis en Champagne. Homme politique, il fit partie de la Commune de Paris puis fut
élu député au Conseil des Cinq-Cents. De 1797 à 1803, partisan d’une monarchie
constitutionnelle, il fit partie d’un conseil secret royaliste. Il développa une philosophie
spiritualiste qui influença Victor Cousin. Il mourut à Châteauvieux en 1845.Son frère,
Antoine-Athanase Royer-Collard (1768-1825) fonda la bibliothèque médicale et dirigea
l’asile d’aliénés de Charenton.
D’éminents hommes politiques —
Quelques porteurs du nom ont joué un rôle
politique important. Léo Collard (1902-1981), était un homme politique socialiste, qui a
marqué son époque. Membre du Parti ouvrier belge, il fut élu conseiller communal en
1932 ; échevin en 1947, il devint bourgmestre de Mons de 1953 à 1974. Il occupa
parallèlement les fonctions de député, puis de ministre de l’Instruction publique au
moment de la Guerre scolaire. Enfin, il fut président du Parti socialiste de 1959 à 1971.
Quant à Charles Collard, né à Louvain en 1882, il était substitut du procureur général de
Bruxelles en 1923. Docteur en droit, il fréquenta les universités de Louvain, Berlin, Bonn,
Leiden, Rome et Zurich. Il a été le promoteur de la création des tribunaux spéciaux pour
enfants en Belgique.
Les Collard dans l’histoire —
Citons aussi : le bénédictin François Collard (1579-1635),
fils d’un conseiller du duc de Lorraine, prieur de Saint-Airy, auteur de nombreux guides
spirituels, mort en odeur de sainteté ; François de Collard (1662-1720), fils d’un colon de
la Martinique originaire de l’Aisne, lieutenant de milice à la Martinique et qui prit part à
toutes les guerres coloniales ; le prêtre janséniste Paul Collard (1698-1775), qui participa
à la fondation des Nouvelles ecclésiastiques et créa dans son pays natal, avec l’appui de
Bossuet, une communauté janséniste ; Gustave Collard, né en 1836 à Vertus dans la
Marne, qui dirigea des recherches archéologiques dans le Gers et y découvrit de
nombreuses villas gallo-romaines ; Marie-Anne-Herminie Collard, peintre de portraits, de
sujets religieux et de genre, qui exposa au Salon à partir de 1855 ; Eugène Collard, né à
Liège en 1915, prêtre aumônier des œuvres de communication du diocèse de Tournai qui
relança en 1946 l’hebdomadaire paroissial Dimanche, qu’il diffusa jusqu’en France et qui
tire aujourd’hui à près de 450 000 exemplaires ; Auguste Collard, né en 1881,
bibliothécaire à partir de 1904 de l’Observatoire royal et de l’Institut royal météorologique
de Belgique ; François Collard (1852-1927), professeur à l’université de