//img.uscri.be/pth/2a0d6938b0267239dc3435a9c10dee244756b64f
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Origine du nom de famille CROUZET

De
2 pages
CROUZET

A l’origine — Crouzet est un nom de lieu fréquent dans le Midi. Le patronyme peut ainsi
désigner ceux qui vivaient dans un hameau de ce nom ou bien qui habitaient à la croisée
de deux chemins ou dans un creux. Plus de 6 800 Crouzet sont actuellement recensés en
France.
Un chantre de Napoléon — Fils de fermiers né dans l’Oise, Pierre Crouzet (1753-1811)
garda des troupeaux jusqu’à douze ans, puis fit des études littéraires dans plusieurs
collèges parisiens grâce à l’aide de religieux de sa famille. À la Révolution, il fut
emprisonné en 1793 à Sainte-Pélagie puis se mit au service des autorités et du pouvoir
après les événements du 9 thermidor. Il reçut la direction de petites écoles puis professa
à Liancourt et Compiègne. Poète dès le plus jeune âge, il révéla ses talents au prytanée
de l’école de Saint-Cyr. Inspiré par Napoléon et ses conquêtes, Pierre Crouzet composa
de véritables louanges poétiques à la gloire de l’empereur qui lui décerna la Légion
d’honneur en 1803.
Une parenté inattendue — Les ascendants de Gaston Deferre, homme politique et
ministre né en 1910 à Marsillargues (Hérault), sont majoritairement originaires du Gard
ou de la Lozère. Sa grand-mère portait le nom de Marie-Antoinette Crouzet (1853-1940).
Elle était la fille de Félix Crouzet (1824-1850), ingénieur civil né à Tornac dans le Gard.
Un nom de sculpteurs — Crouzet est le nom porté par une dynastie de sculpteurs de la
ville du Puy-en-Velay en Haute-Loire aux XVIIème et XVIIIème siècles. ...
Voir plus Voir moins
C
ROUZET
A l’origine —
Crouzet est un nom de lieu fréquent dans le Midi. Le patronyme peut ainsi
désigner ceux qui vivaient dans un hameau de ce nom ou bien qui habitaient à la croisée
de deux chemins ou dans un creux. Plus de 6 800 Crouzet sont actuellement recensés en
France.
Un chantre de Napoléon —
Fils de fermiers né dans l’Oise, Pierre Crouzet (1753-1811)
garda des troupeaux jusqu’à douze ans, puis fit des études littéraires dans plusieurs
collèges parisiens grâce à l’aide de religieux de sa famille. À la Révolution, il fut
emprisonné en 1793 à Sainte-Pélagie puis se mit au service des autorités et du pouvoir
après les événements du 9 thermidor. Il reçut la direction de petites écoles puis professa
à Liancourt et Compiègne. Poète dès le plus jeune âge, il révéla ses talents au prytanée
de l’école de Saint-Cyr. Inspiré par Napoléon et ses conquêtes, Pierre Crouzet composa
de véritables louanges poétiques à la gloire de l’empereur qui lui décerna la Légion
d’honneur en 1803.
Une parenté inattendue —
Les ascendants de Gaston Deferre, homme politique et
ministre né en 1910 à Marsillargues (Hérault), sont majoritairement originaires du Gard
ou de la Lozère. Sa grand-mère portait le nom de Marie-Antoinette Crouzet (1853-1940).
Elle était la fille de Félix Crouzet (1824-1850), ingénieur civil né à Tornac dans le Gard.
Un nom de sculpteurs —
Crouzet est le nom porté par une dynastie de sculpteurs de la
ville du Puy-en-Velay en Haute-Loire aux XVIIème et XVIIIème siècles. Gabriel Crouzet
l’Ancien était actif dans les années 1635-1669 ; son fils, Claude Crouzet est mentionné
comme sculpteur au Puy vers 1660 ; Antoine Crouzet (1676-1742), frère de Gabriel,
réalisa l’autel dédié à saint Ignace et saint Régis du collège des jésuites d’Aubenas en
Ardèche ; issu d’une autre famille, Pierre Crouzet fut également sculpteur au Puy en
1721 ; Jean-Claude-Camille Crouzet (1812-1870) quitta le Puy-en-Velay pour l’Ecole des
beaux-arts de Paris en 1835. Ses œuvres profanes et religieuses sont conservées au
musée de sa ville natale. Seul le sculpteur Jean-Baptiste-Louis-Symphorien Crouzet (1825-
1886) n’est pas originaire de Haute-Loire : né à Charnay-lès-Mâcon, il reçut les leçons de
Rude, présenta ses premières oeuvres au salon de 1847 et s’illustra dans l’art du portrait.
Un classique rénovateur —
Originaire de l’Hérault, Paul Crouzet (1873-1952) contribua
largement à la modernisation des méthodes d’enseignement. Professeur à Toulouse, puis
directeur de La Grande Revue à Paris en 1913, il parvint aux fonctions d’inspecteur
général de l’Instruction publique en 1936. Ses quarante manuels de grammaire
française, grecque ou latine ont marqué par leur pédagogie faisant primer la logique et la
réflexion sur la mémoire. Sa méthode influença l’enseignement secondaire pendant plus
de cinquante ans.
Les Crouzet dans l’histoire —
Parmi les autres personnages notables, citons aussi :
l’évangélisateur Jacques Crouzet (1849-1933), né à Lansargues dans l’Hérault, vicaire
apostolique et prêtre lazariste qui parcouru l’Abyssinie, Madagascar, le Liban, la Syrie,
l’Erythrée, le Brésil, le Paraguay et l’Argentin ; François Crouzet, né en 1922 dans la
Vienne, agrégé d’histoire et docteur es lettres, professeur dans différents lycées de
France, membre de la section française du conseil franco-britannique, auteur d’ouvrages
d’économie ; Philippe Crouzet, né en 1956 à Neuilly-sur-Seine, membre et maître des
requêtes du Conseil d’Etat, directeur général de la division vitrage et bâtiment Europe
depuis 1996 à la société Saint-Gobain ; le journaliste et critique littéraire François Crouzet,
né en 1931, qui travailla pour Dimanche Matin (1955), devint reporter à l’Aurore (1957),
rédacteur en chef du Figaro en 1983 puis rédacteur en chef de France Soir (1976) et
critique littéraire au Figaro magazine et à Spectacle du monde ; etc.
Autres noms de même signification :
Crouzat (982, Lot), Crouzatier (94, Hérault),
Crouzeix (205, Puy-de-Dôme)...© Archives & Culture. Reproduction et