//img.uscri.be/pth/5a05bdf668a79db98742ad8817f92325b4268e47
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Origine du nom de famille DENIS

De
2 pages
DENIS
A l’origine — Ce patronyme dérive tout simplement du nom de baptême. On compte
actuellement plus de 49 000 Denis en France, ce qui en fait un nom de famille très
fréquent. Il y a un peu plus de 7 000 personnes qui portent aujourd’hui ce nom de
famille en Belgique.
Le saviez-vous ? — L’homme de lettres Jean-Edern Hallier a pour tante une certaine
Madeleine Denis, née en 1902, fille du négociant Albert Denis. Marie-Louise Mignot
épouse Denis (1712-1790) était la fille de Marie-Catherine Arouet, sœur aînée de Voltaire
et devint la maîtresse de ce dernier lorsqu’elle fut veuve.
Les Denis et la Révolution— Très nombreux sont les Denis guillotinés sous la Terreur,
morts en 1794 : Pierre Denis (1751-1794), graveur en bois à Lyon le fut pour avoir
défendu la ville contre les républicains ; furent exécutés comme “brigands de Vendée” :
Louis et Charles Denis, habitant à Vodegans, et Jean Denis, domicilié à Niort ; Jacques
Denis, menuisier, fut condamné comme “munitionnaire des brigands de la Vendée” ;
Jean Denis jeune, originaire de Gironde, fut déporté pour quatre ans ; Jean Denis,
tisserand dans la Loire condamné par contumace comme fabricant de faux assignats ;
Antoine Denis, boulanger à Toulouse, exécuté comme “falsificateur de pain” ; etc.
Quand la sociologie mène à la politique… — Le sociologue Hector Denis (1842-
1913), docteur en droit et en sciences naturelles, devint membre de la Chambre des
Représentants. Professeur puis recteur de l’université de Bruxelles, il ...
Voir plus Voir moins
D
ENIS
A l’origine
— Ce patronyme dérive tout simplement du nom de baptême. On compte
actuellement plus de 49 000 Denis en France, ce qui en fait un nom de famille très
fréquent. Il y a un peu plus de 7 000 personnes qui portent aujourd’hui ce nom de
famille en Belgique.
Le saviez-vous ? —
L’homme de lettres Jean-Edern Hallier a pour tante une certaine
Madeleine Denis, née en 1902, fille du négociant Albert Denis. Marie-Louise Mignot
épouse Denis (1712-1790) était la fille de Marie-Catherine Arouet, sœur aînée de Voltaire
et devint la maîtresse de ce dernier lorsqu’elle fut veuve.
Les Denis et la Révolution—
Très nombreux sont les Denis guillotinés sous la Terreur,
morts en 1794 : Pierre Denis (1751-1794), graveur en bois à Lyon le fut pour avoir
défendu la ville contre les républicains ; furent exécutés comme “brigands de Vendée” :
Louis et Charles Denis, habitant à Vodegans, et Jean Denis, domicilié à Niort ; Jacques
Denis, menuisier, fut condamné comme “munitionnaire des brigands de la Vendée” ;
Jean Denis jeune, originaire de Gironde, fut déporté pour quatre ans ; Jean Denis,
tisserand dans la Loire condamné par contumace comme fabricant de faux assignats ;
Antoine Denis, boulanger à Toulouse, exécuté comme “falsificateur de pain” ; etc.
Quand la sociologie mène à la politique… —
Le sociologue Hector Denis (1842-
1913), docteur en droit et en sciences naturelles, devint membre de la Chambre des
Représentants. Professeur puis recteur de l’université de Bruxelles, il démissionna à la
suite de la suspension d’Elisée Reclus. Il avait adhéré au mouvement socialiste belge. Ses
ouvrages sont essentiellement tournés vers l’économie et la société industrielle.
Un général fidèle —
L’officier Henri Denis (1877-1957) fut appelé en 1917 au poste de
commissaire militaire des chemins de fer de campagne et resta le spécialiste des
questions de transport au sein de l’état-major de l’armée jusqu’en 1927. En 1936, on lui
attribua le ministère de la Défense nationale, poste qu’il conserva jusqu’en mai 1940. Il
motorisa le corps de cavalerie et mobilisa en 1938 et 1939. Le 19 juin 1940, il interdit tout
acte hostile envers les forces allemandes et s’efforça de négocier le rapatriement des
forces belges. Bien que resté loyal envers le roi Léopold III, il démissionna en 1940 et se
retira dans le sud de la France.
Saint Denis —
Sacré évêque de Paris au Ier siècle par le pape Saint Clément, saint
Denis aurait été décapité avec ses compagnons sur la butte Montmartre. Sainte
Geneviève fit construire en 475, sur le tombeau du saint, une basilique qui devint la
sépulture des rois de France à Saint-Denis.
Et la Mère Denis ? —
La lavandière Jeanne Le Calvé (1893-1990) fit les beaux jours de
la marque de machine à laver Vedette, en tant qu’actrice publicitaire sous le pseudonyme
de Mère Denis.
Les Denis dans l’histoire —
Citons aussi : le médecin Prosper-Sylvain Denis (1799-
1863), connu pour ses recherches sur le sang et l’albumine ; le peintre de paysages
Simon Denis, dit De Schele le Louche (1755-1812), élève d’Antonissen, installé en Italie
dès 1786 et nommé premier peintre du roi de Naples, qui le fit chevalier ; l’avocat et
député de Toul Prosper-Victor-Paul-Albert Denis (1866-1931), originaire des Vosges, petit-
fils de Prosper-Sylvain Denis (1799-1863), médecin connu pour ses recherches sur le
sang et l’albumine ; l’avocat et député des Landes Théodore Denis (1858-1908), maire de
Dax ; Alphonse-Amaranthe-Dugommier Denis (1794-1876), député d’Hyères et écrivain ;
Claude Denis (vers 1722-1782), originaire du Cher, serrurier-ferronnier comme son père
François Denis ; Claude-François Denis (1762-1853), prêtre, franc-maçon, libraire-éditeur,
maire de Commercy, revenu à la condition laïque et marié ; son père Claude-Gérard
Denis (1728-1794), chirurgien du roi Stanislas ; le professeur d’histoire Ernest Denis
(1849-1921), natif de Nîmes ; l’abbé Etienne Denis