//img.uscri.be/pth/926710b8bd7e9a31bcbc9ee974e5ba52936ad4fb
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Origine du nom de famille DUMONT

De
2 pages
DUMONT

A l’origine — Ce patronyme désignait celui qui habitait une maison sur les hauteurs.
Deux principaux foyers d’implantation co-existent autour du Nord-Pas-de-Calais et autour
de la région lyonnaise et de la Bourgogne. Au total, plus de 47 000 Dumont vivent
aujourd’hui en France, 8 200 en Belgique.
Les sculpteurs Dumont — Des générations de sculpteurs de ce nom exercèrent leur
art à Paris et en Lorraine. Parmi eux : Pierre Dumont (vers 1660-1737), sculpteur
ordinaire du roi et du duc d’Orléans, qui travailla à l’ornementation de la chapelle royale
du château de Versailles ; son fils, François Dumont (1687-1726), premier sculpteur du
duc de Lorraine puis du duc de Condé ; Edme Dumont (1720-1775), son fils, qui fut
adopté par l’Académie royale de peinture et de sculpture à la mort de son père, puis en
fut élu membre une fois ses talents de sculpteur confirmés...
Un découvreur de terres nouvelles — Le navigateur Jules-Sébastien-César Dumont
d’Urville (1790-1841) effectua des campagnes hydrographiques en mer Egée et en mer
Noire en 1819 et 1820. Deux ans plus tard, il entreprit d’effectuer un tour du monde par
mer avec Duperrey. De 1826 à 1829, sur l’Astrolabe, il profita d’un long périple en
Océanie pour mener des études hydrographiques (sur les îles Viti, Loyalty, Nouvelle-
Bretagne, Nouvelle-Guinée, Nouvelle-Zélande...) avant d’être envoyé à Vanikoro retrouver
l’épave du navire de La Pérouse. Enfin, de 1837 à 1840, il explora avec Jacquinot les
régions antarctiques ...
Voir plus Voir moins
D
UMONT
A l’origine —
Ce patronyme désignait celui qui habitait une maison sur les hauteurs.
Deux principaux foyers d’implantation co-existent autour du Nord-Pas-de-Calais et autour
de la région lyonnaise et de la Bourgogne. Au total, plus de 47 000 Dumont vivent
aujourd’hui en France, 8 200 en Belgique.
Les sculpteurs Dumont —
Des générations de sculpteurs de ce nom exercèrent leur
art à Paris et en Lorraine. Parmi eux : Pierre Dumont (vers 1660-1737), sculpteur
ordinaire du roi et du duc d’Orléans, qui travailla à l’ornementation de la chapelle royale
du château de Versailles ; son fils, François Dumont (1687-1726), premier sculpteur du
duc de Lorraine puis du duc de Condé ; Edme Dumont (1720-1775), son fils, qui fut
adopté par l’Académie royale de peinture et de sculpture à la mort de son père, puis en
fut élu membre une fois ses talents de sculpteur confirmés...
Un découvreur de terres nouvelles —
Le navigateur Jules-Sébastien-César Dumont
d’Urville (1790-1841) effectua des campagnes hydrographiques en mer Egée et en mer
Noire en 1819 et 1820. Deux ans plus tard, il entreprit d’effectuer un tour du monde par
mer avec Duperrey. De 1826 à 1829, sur l’Astrolabe, il profita d’un long périple en
Océanie pour mener des études hydrographiques (sur les îles Viti, Loyalty, Nouvelle-
Bretagne, Nouvelle-Guinée, Nouvelle-Zélande...) avant d’être envoyé à Vanikoro retrouver
l’épave du navire de La Pérouse. Enfin, de 1837 à 1840, il explora avec Jacquinot les
régions antarctiques et découvrit de nombreuses terres nouvelles (terres Louis-Philippe,
Joinville, Terre-Adélie...). Il périt dans une catastrophe de chemin de fer sur la ligne
Paris-Versailles.
Des démographes réputés —
Plusieurs Dumont se sont penchés sur l’étude de la
population. Citons notamment le démographe Arsène-Jean-Louis Dumont (1849-1902),
qui se suicida pour n’avoir pu obtenir une chaire à l’Ecole d’anthropologie, et l’économiste
Gérard-François Dumont, né en 1948, auteur de plusieurs ouvrages sur la démographie
et les problèmes financiers.
Jusqu’à la présidence de la République —
De nombreux Dumont se sont assis sur les
bancs de l’Assemblée ou du Sénat, comme : Jean Dumont, né en 1930, sénateur des
Deux-Sèvres ; Jean-Louis Dumont, né en 1944, député à plusieurs reprises de la Meuse ;
André Dumont (1764-1838), député qui vota la mort de Louis XVI, sous-préfet
d’Abbeville, nommé préfet du Pas-de-Calais par Napoléon durant les Cent-Jours... Citons
aussi l’universitaire et agronome René Dumont, né en 1904, qui fut candidat à la
présidence de la République.
D’éminents architectes —
Le liégeois Albert Dumont (1853-1920) créa en 1895 la plage
de la Panne mais son œuvre maîtresse reste l’hôtel de ville de Saint-Gilles, à Bruxelles.
Son fils Alexis, né en 1877 à Bruxelles, est à l’origine de nombreuses constructions
publiques et privées dont l’université libre de Bruxelles et l’université des arts et métiers à
Bruxelles. D’origine allemande, Joseph Dumont (1811-1859) est quant à lui l’auteur des
plans de l’église de Bouillon et de l’église Saint-Boniface, à Ixelles. Il fit également des
plans pour les prisons cellulaires de Bruxelles, Liège et Louvain.
L’historien de la Belgique —
Le baron Georges-Henri Dumont, né en 1920, était
conservateur des musée royaux d’art et d’histoire, chef de cabinet de 1965 à 1973 du
Ministre de la culture française, secrétaire général de la Commission belge de l’UNESCO.
Historien spécialisé dans l’histoire nationale, il est l’auteur de nombreux ouvrages :
Histoire des belges, La Dynastie belge, Histoire de la Belgique, Histoire de Bruxelles…
Plusieurs de ses ouvrages ont été traduits en anglais et en allemand.
Un membre des Gardes wallonnes —
Jean-Bonaventure Dumont, comte de Gages
(1682-1753), était le fils d’un conseiller à la cour souveraine de Hainaut. Au
déclenchement de la guerre de succession d’Espagne, il s’engagea comme sous-
lieutenant dans le célèbre régiment