//img.uscri.be/pth/7c2455a464964f2fe0e0f7429791d4d102e77500
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Origine du nom de famille DURAND

De
2 pages
DURAND

A l’origine — Le patronyme Durand peut venir d’un ancien nom de baptême mais peut
aussi avoir attribué à quelqu’un d’endurant, d’obstiné, de travailleur. On dénombre plus
de 110 000 porteurs du nom Durand en France aujourd’hui. Etait-ce un nom
principalement porté par des marins ? La répartition du nom suit les côtes atlantique et
méditerranéenne, la vallée de la Loire et ...
Voir plus Voir moins
D
URAND
A l’origine
— Le patronyme Durand peut venir d’un ancien nom de baptême mais peut
aussi avoir attribué à quelqu’un d’endurant, d’obstiné, de travailleur. On dénombre plus
de 110 000 porteurs du nom Durand en France aujourd’hui. Etait-ce un nom
principalement porté par des marins ? La répartition du nom suit les côtes atlantique et
méditerranéenne, la vallée de la Loire et celle du Rhône.
Guillotinés sous la Révolution —
De très nombreux Durand furent guillotinés sous la
Terreur en 1794, dont plusieurs Lyonnais ayant pris part au siège de Lyon du côté des
“Blancs”. Parmi eux, mentionnons particulièrement : Claude Durand (1754-1794),
ferblantier-pompier à Lyon ; Gilles Durand (1761-1794), architecte à Lyon ; Jean-Baptiste
Durand (1768-1794), armurier de Saint-Etienne ; J.-B. Charles Durand (1766-1794),
principal commis au magasin des troupes à Franciade ; Jean-Claude Durand (1731-1794),
fabricant de soie à Lyon ; Jean-Joseph Durand (1761-1794), président du comité
révolutionnaire de Montpellier ; Jean-Raphaël Durand (1743-1794), négociant à Lyon ;
Marguerite Durand (1768-1794), “ex-religieuse de Bordeaux”, condamnée comme
“receleuse de prêtres réfractaires” ; etc.
Emprisonnée pour sa foi —
La plus célèbre des prisonnières pour sa foi protestante est
Marie Durand, sœur du pasteur Pierre Durand. Elle fut emprisonnée en 1730 à l’âge de
quinze ans, parce que son frère avait béni son mariage au Désert. Elle resta trente-huit
ans enfermée dans la tour de Constance à Aigues-Mortes. On raconte que c’est elle qui y
aurait gravé sur la pierre l’inscription “ résister ” que l’on montre aujourd’hui aux
visiteurs.
Un géographe alpiniste —
Adrien Durand (1787-1835), ingénieur géographe, fit
plusieurs ascensions exceptionnelles dont celles du Pelvoux (4 300 m), de la Barre des
Ecrins, du Pic de Bure, ou du Mourrefroid, à une époque où l’alpinisme n’était encore
qu’à ses timides débuts.
Les Durand dans l’Eglise —
De nombreux Durand furent des hommes d’église, comme
un dénommé Durand, mort en 1231, fut évêque de Chalon en 1216 ; un autre Durand
fut évêque de Clermont en 1076 ou 1077 et mourut en 1095 ; Albert Durand (1850-1926)
fut chanoine titulaire de l’Institut Notre-Dame à Nîmes ; Lucie Durand (1798-1872), en
religion Marie de Saint François, fonda le couvent des capucines à Aix-en-Provence ;
Lucien-Didier Durand (1852-1905), fut chanoine honoraire à Dijon et vicaire de la
cathédrale Saint-Etienne de Toulouse ; etc.
Les Durand dans l’histoire —
Parmi les autres porteurs du nom ayant pu faire parler
d’eux au fil des siècles, citons : Adrien Durand (1842-1915), natif de Langres, juge et
auteur de divers articles d’histoire locale ; André Durand (1807-1867), dessinateur et
lithographe
originaire
de
Seine-Maritime
;
Ludovic-Eugène
Durand
(1832-1905),
sculpteur, élève de Toussaint et de Bonnat ; Louis-Léopold Durand (1832-1907),
imprimeur, rédacteur en chef du Journal de Fécamp ; le présentateur de télévision
Guillaume Durand, né en 1952 ; l’universitaire Gilbert Durand, né en 1921, auteur de
nombreux ouvrages sur l’anthropologie culturelle et sociale ; le médecin Adrien Durand,
né en 1927 à Mende, conseiller général puis régional, député de Lozère (1981-1993),
maire de Châteauneuf-de-Randon à partir de 1962 ; l’historien Yves Durand, né en 1932,
auteur notamment de plusieurs ouvrages sur le XVIIIème siècle ; l’avocat Georges
Durand, né en 1943 à Bourg-de-Péage, député de la Drôme ; etc.
Autres noms de même signification :
Duran (3 320, Haute-Garonne), Durandeau
(660, Gironde), Durandet (870, Charente-Maritime), Durandin (90, Saône-et-Loire),
Duranson (130, Rhône), Durant (2 610, Nord), Durante (940, Alpes-Maritimes), Durantel
(180, Allier), Durantet (820, Loire), Durantin (220,