//img.uscri.be/pth/77f60f6fc85c8ff1638ddb528257f821d7880ce8
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Origine du nom de famille DUTERTRE

De
2 pages
DUTERTRE

A l’origine — Dutertre ou Tertre sont à l’origine des noms de lieu qui désignaient une
colline. Par extension, le nom Dutertre a été donné à ceux qui y vivaient ou qui en étaient
originaires. On recense actuellement près de 5 700 personnes portant ce nom en France.
Elles résident principalement dans la Sarthe, dans le Pas-de-Calais et le Maine-et-Loire.
L’ami du shah — Le père capucin Jacques Dutertre, né au Mans en 1613, s’attira
l’amitié de l’empereur perse, le shah d’Iran, au point de devenir l’un des interprètes
officiels de la cour. Il occupa également le poste de supérieur de couvent d’Ispahan et
publia un ouvrage sur l’Etat de la Perse en 1600.
Son courage avant sa vie — Louis Dutertre (1807-1845), entré à Saint-Cyr en 1824,
connut un sort tragique. Il participa aux campagnes menées contre Abd el Kader en
Algérie. Il fut capturé par les rebelles qui le missionnèrent auprès de la garnison de Sidi-
Brahim afin d’obtenir sa réddition. Mais Louis Dutertre appela les soldats français à
poursuivre le combat et fut aussitôt abbatu et décapité par ses gardes!
Des militaires terre, air, mer — Plusieurs autres Dutertre se sont illustrés, au fil des
siècles, sur différents champs de bataille. Jean-Baptiste Dutertre, né en 1730, devint
capitaine (1748), général de brigade (1780) et maréchal de camp (1781) dans les armées
du roi. Jean-François Dutertre (1787-1840) s’engagea en 1775 et devint lieutenant en
1780. Mais il démissionna en 1784 pour rentrer dans les ...
Voir plus Voir moins
D
UTERTRE
A l’origine —
Dutertre ou Tertre sont à l’origine des noms de lieu qui désignaient une
colline. Par extension, le nom Dutertre a été donné à ceux qui y vivaient ou qui en étaient
originaires. On recense actuellement près de 5 700 personnes portant ce nom en France.
Elles résident principalement dans la Sarthe, dans le Pas-de-Calais et le Maine-et-Loire.
L’ami du shah —
Le père capucin Jacques Dutertre, né au Mans en 1613, s’attira
l’amitié de l’empereur perse, le shah d’Iran, au point de devenir l’un des interprètes
officiels de la cour. Il occupa également le poste de supérieur de couvent d’Ispahan et
publia un ouvrage sur l’Etat de la Perse en 1600.
Son courage avant sa vie —
Louis Dutertre (1807-1845), entré à Saint-Cyr en 1824,
connut un sort tragique. Il participa aux campagnes menées contre Abd el Kader en
Algérie. Il fut capturé par les rebelles qui le missionnèrent auprès de la garnison de Sidi-
Brahim afin d’obtenir sa réddition. Mais Louis Dutertre appela les soldats français à
poursuivre le combat et fut aussitôt abbatu et décapité par ses gardes!
Des militaires terre, air, mer —
Plusieurs autres Dutertre se sont illustrés, au fil des
siècles, sur différents champs de bataille. Jean-Baptiste Dutertre, né en 1730, devint
capitaine (1748), général de brigade (1780) et maréchal de camp (1781) dans les armées
du roi. Jean-François Dutertre (1787-1840) s’engagea en 1775 et devint lieutenant en
1780. Mais il démissionna en 1784 pour rentrer dans les ordres ! Hostile à la Révolution, il
refusa la constitution civile du clergé (1791) et rejoignit l’armée des princes (1796) dont il
devint l’un des aumôniers. Jean-Marie Dutertre (1768-1811) était quant à lui un célèbre
corsaire qui écuma le golfe de Bengale, traquant les navires britanniques et hollandais.
Les Anglais le capturèrent à deux reprises mais ne parvinrent pas à freiner ses activités
de flibustiers. Libéré en 1804, il trouva la mort, sept ans plus tard, en se noyant après
être tombé du pont du vaisseau britannique qu’il venait de capturer ! Alexandre Dutertre
(1774-1851) quitta la France en 1791 et rejoignit l’armée des princes qui luttait contre la
Révolution. Il servit par la suite dans l’armée hollandaise jusqu’à son retour en France en
1802. Il devint lieutenant-colonel (1814) puis colonel (1815) de gendarmerie. Il rallia Louis
XVIII lors de son retour d’exil et suivit le monarque en Belgique durant les Cent Jours.
Cette fidélité lui valut son élection à la députation du Pas-de-Calais (1824) et sa promotion
au grade de maréchal de camp (1825). Charles Dutertre, né en 1875, s’engagea dans la
marine et devint lieutenant de vaisseau puis commandant de sous-marin. As de l’aviation,
il effectua la première liaison aérienne entre la France et la Corse. Il fonda la base
aérienne de Saint-Raphaël. Pendant la Première Guerre mondiale, il combattit les
Allemands au sein des escadrilles de chasse françaises. Son avion abattu en 1916, il resta
en captivité jusqu’en 1918. Durant le conflit, il perdit trois frères, morts sur le front.
Un escroc invétéré —
François Dutertre fut, tout au long de sa vie, un indécrottable
escroc ! Né en 1760, il s’engagea dans l’armée en 1790. Il rallia le camp révolutionnaire
et devint capitaine (1793) et adjudant général (1793). Blessé au cours d’un combat, il
bénéficia d’une retraite anticipée.mais cela le fit sombrer dans la délinquance. Il organisa
un trafic de détournement de matières premières (1796) et racketta les prisonniers.
Confondu par la police, il fut incarcéré durant trois années (1797-1800). Après sa
libération, il n’en poursuivit pas moins ses méfaits. Accusé d’escroquerie, il dut s’enfuir du
pays pour échapper aux pandores impériaux mais il fut capturé en 1812. La Restauration
l’amnistia mais, ne tirant aucune leçon de ses déboires, il persévéra et fut à nouveau
condamné à dix ans de prison en 1823 pour… escroquerie !
Les Dutertre dans l’histoire —
Parmi les Dutertre qui se sont illustrés dans l’histoire,
citons également : le père dominicain et historien Jacques Dutertre (1910-1687), qui
effectua des voyages d’étude aux