//img.uscri.be/pth/5e0c1708883d0a7938b9259b8f39d582b7d877b5
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Origine du nom de famille ELLENA

De
2 pages
ELLENA

A l’origine — Ce nom de famille évoque le nom de baptême de l’ancêtre initial. Les
porteurs du patronyme Ellena sont aujourd’hui un peu plus de 800 en France. Leurs deux
premiers départements d’implantation sont les Alpes-Maritimes et le Var.
Pour un parfumeur, quel enseigne !— C’est dans la ville des parfums par excellence,
Grasse, qu’est né Jean-Claude Ellena en 1947. Fils d’un père parfumeur et rompu aux
secrets des alambics depuis son enfance, il s’engagea dans la même profession que son
père et ne cesse de créer pour les grands de la couture (Eau de Laura Ashley (1993), In
Love again d’Yves Saint Laurent (1998), Un Jardin en Méditerranée de Hermès (2003)…)
mais aussi pour des sociétés plus petites, comme L’Artisan parfumeur ou Frédéric Malle,
chez qui il a signé la trilogie Angéliques sous la pluie, Cologne Bigarade et L’Eau d’hiver. A
partir de 2004, il devint le directeur de la création des parfums Hermès.
Souriez, vous êtes photographié !— Véronique Ellena, née en 1966, vit et travaille
comme photographe à Paris. Elle a déjà exposé dans plusieurs lieux importants en
Europe et ses œuvres figurent dans des collections publiques : celles du musée de la
Photographie à Charleroi en Belgique, de la Caisse des dépôts et consignations ainsi que
du Fonds national d’art contemporain en France.
Les Ellena dans l’histoire— Mentionnons encore : la sociologue Laurence Ellena,
maître de conférences à l’université de Poitiers ; l’auteur Adolphe Ellena, qui publia ...
Voir plus Voir moins
E
LLENA
A l’origine —
Ce nom de famille évoque le nom de baptême de l’ancêtre initial. Les
porteurs du patronyme Ellena sont aujourd’hui un peu plus de 800 en France. Leurs deux
premiers départements d’implantation sont les Alpes-Maritimes et le Var.
Pour un parfumeur, quel enseigne !—
C’est dans la ville des parfums par excellence,
Grasse, qu’est né Jean-Claude Ellena en 1947. Fils d’un père parfumeur et rompu aux
secrets des alambics depuis son enfance, il s’engagea dans la même profession que son
père et ne cesse de créer pour les grands de la couture (Eau de Laura Ashley (1993), In
Love again d’Yves Saint Laurent (1998), Un Jardin en Méditerranée de Hermès (2003)…)
mais aussi pour des sociétés plus petites, comme L’Artisan parfumeur ou Frédéric Malle,
chez qui il a signé la trilogie Angéliques sous la pluie, Cologne Bigarade et L’Eau d’hiver. A
partir de 2004, il devint le directeur de la création des parfums Hermès.
Souriez, vous êtes photographié !—
Véronique Ellena, née en 1966, vit et travaille
comme photographe à Paris. Elle a déjà exposé dans plusieurs lieux importants en
Europe et ses œuvres figurent dans des collections publiques : celles du musée de la
Photographie à Charleroi en Belgique, de la Caisse des dépôts et consignations ainsi que
du Fonds national d’art contemporain en France.
Les Ellena dans l’histoire—
Mentionnons encore : la sociologue Laurence Ellena,
maître de conférences à l’université de Poitiers ; l’auteur Adolphe Ellena, qui publia en
1848 un drame en vers en trois actes intitulé L’Orgueil perd les filles ; Bérénice Ellena qui
fut l’auteur en 2003 d’un ouvrage intitulé Au fil de l’Inde : la route des arts
textiles ; etc. ELOY
A l’origine —
Eloy provient du nom de baptême, popularisé par saint Eloi, évêque de
Noyon au VIIème siècle. Les Eloy sont près de 4 050 aujourd’hui en France. Leurs trois
premiers départements d’implantation sont la Somme, le Pas-de-Calais et Paris.
Un médecin féru d’histoire —
Originaire de Mons, Nicolas-François-Joseph Eloy (1714-
1755) étudia la médecine à Louvain et à Paris avant d’exercer dans sa ville. En 1754, il fut
le médecin de la duchesse de Lorraine. Il est l’auteur d’un Historique de la médecine
ancienne et moderne (1775).
Le premier archiviste de la Meurthe —
Natif de Nancy, François Eloy (1748-1814)
devint scribe au greffe de la Chambre des comptes de Lorraine à l’âge de dix-huit ans.
Commis greffier en 1774 et huissier audiencier des comptes en 1780, il se chargea de
procéder à la destruction des titres féodaux après la suppression de la Chambre des
comptes de Lorraine en 1791. Il s’ingénia à conserver tout ce qui pouvait avec un intérêt
historique. Premier archiviste de la Meurthe, il veilla à ce que son fonds ne soit pas
démembré en faveur des autres départements ayant fait jadis partie de la province.
Un compositeur de musique —
Né en 1938 à Mont-Saint-Aignan, Jean-Claude Eloy a
étudié au Conservatoire supérieur de musique de Paris, où il obtint les premiers prix de
pianos, de musique de chambre, de contrepoint et d’ondes Martenot. Il travailla la
composition dans la classe de Darius Milhaud et suivit les cours d’été de Darmstadt. A
l’Académie de musique de Bâle, il fut l’élève de Pierre Boulez. De cette époque, datent
une vingtaine de partitions et pièces pour voix, piano et groupes de chambres. Ses
œuvres ont été présentées dans le monde et dirigées par les plus grands. Menant avec
brio une carrière internationale, il a reçu plusieurs distinctions, dont le prix de la Biennale
de Paris en 1963. Il fut fait chevalier dans l’Ordre des arts et lettres en 1983.
Un homme de théâtre antillais —
Comédien, auteur, metteur en scène et réalisateur
né vers 1950, Luc Saint-Éloy occupe la fonction de Directeur