//img.uscri.be/pth/1d285c2ea952a5fdc2ccd1b04578f83c0406e88a
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Origine du nom de famille erb

De
2 pages
erb

A l’origine— Le patronyme Erb vient du nom de personne d’origine germanique Erbo où
l’élément erb- se rattache au vieux haut allemand arbi, devenu erbi après inflexion
vocalique, qui signifie héritage. Les Erb sont près de 1 700 en France, particulièment
implantés dans le Bas-Rhin, en Meurthe-et-Moselle, et sur Paris.
La triste fin d’un gentilhomme — En 1369, Jean Erb, gentilhomme strasbourgeois,
reçut de l’empereur Charles IV le droit de racheter les villages de Graffen-Staden, Illkirch
et Illwickersheim. Entré en conflit avec Strasbourg, il fut condamné au bannissement
pour dix ans. Rendu fou de rage par ce jugement, Jean Erb forma alliance avec Burckard
de Renetrange et créa une petite armée de cinquante-six chevaliers-brigands. La troupe
s’empara du château de Herrlisheim et y établit son repaire. Parcourant chemins et
forêts, les brigands pillaient et maltraitaient tout noble ou bourgeois de Strasbourg de
rencontre. Pour venir à bout des exactions des bandits, une expédition punitive fut
lancée. Le siège de leur château les contraignit à la reddition ; Erb et ses hommes furent
alors mis à mort.
Un réformateur — Le réformateur Mathias Erb (1494-1571) était en 1531 aumônier des
troupes bernoises. En 1538, il partit comme surintendant ecclésiastique à Riquewihr.
Dans cette fonction qu’il occupa durant vingt-quatre ans, il abolit la messe, fit détruire les
autels et toutes les représentations des saints et les crucifix. A la promulgation de
l’Interim d’Augsbourg, ...
Voir plus Voir moins