//img.uscri.be/pth/af591757cd21822b61edb11ae099cdd9eeac5aa6
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Origine du nom de famille FLOCH OU FLOC?H

De
2 pages
FLOCH OU FLOC’H

A l’origine — Floch (ou Floc’h) est un nom breton signifiant jeune garçon, page, écuyer.
C’est un patronyme particulièrement répandu en Basse-Bretagne. Les porteurs de ce nom
sont environ 18 400 en France aujourd’hui.
Une pépinière pour les vocations — Sous l’Ancien Régime, ce sont des régiments
entiers de Floc’h que l’on retrouve dans les ordres ! Citons ...
Voir plus Voir moins
F
LOCH OU FLOC’H
LOCH OU FLOC’H
A l’origine —
Floch (ou Floc’h) est un nom breton signifiant jeune garçon, page, écuyer.
C’est un patronyme particulièrement répandu en Basse-Bretagne. Les porteurs de ce nom
sont environ 18 400 en France aujourd’hui.
Une pépinière pour les vocations —
Sous l’Ancien Régime, ce sont des régiments
entiers de Floc’h que l’on retrouve dans les ordres ! Citons entre autres : Jaouen Floc’h,
prêtre à Morlaix en 1566 ; N. Floc’h, chanoine de Léon de 1677 à 1696 ; Alexandre Floc’h,
recteur de Lothey, mort en 1671 ; Claude Floc’h, recteur de Trefœscat, mort en 1696 ;
Gabriel Floc’h, recteur de Guisseny, mort en 1686 ; Jean Floc’h, sacriste du chapitre de
Léon en 1686 et chapelain à Plouvorn en 1695 ; Guillaume Floc’h, vicaire de Mescloaguen
en 1680 ; François Floc’h, vicaire à Lampol-Plouarzel, mort en 1690 ; Bertrand Floc’h, né
à Taulé, prêtre en 1768 ; Yves Floc’h, prêtre à Saint-Vougan en 1749 ; Olivier Floc’h, né à
Roscoff, prêtre en 1773 et recteur de Brest en 1787 ; N. Floc’h, recteur de Sizun en
1778 ; un autre, recteur de Saint-Pabu puis de Ploudalmezeau, mort en 1785 ; Toussaint-
Yves Floc’h, né à Lesneven, recteur de Languengar en 1772 ; Pierre Floc’h, né à Sibiril,
prêtre en 1772, curé de Saint-Servais ; Jacques-Marie Floc’h, né à Lannilis, prêtre en
1733 et recteur de Trébou en 1803 ; René-Vincent Floc’h, né à Neuillac, prêtre à
Quimperlé en 1783 ; Jean Floc’h, prêtre en 1789, curé de Saint-Frégan, vicaire à Lannilis
pendant la Révolution, puis vicaire de Saint-Frégan ; René-Alexandre Floc’h, vicaire à
Lesneven en 1806 ; Jacques Floc’h, recteur de Treflevenez en 1806, Alain Floc’h, prêtre à
Crozon en 1790, déporté en 1792 ; un Floch, curé de Lothey et un Floch, curé de l’île
Tudy, morts pendant la Révolution ; un curé et un prêtre de Guiclan, insermentés en
1791, déportés en Angleterre en 1792 ; etc.
Des prêtres artistes ou intellectuels —
Parmi ces prêtres, plusieurs ont exercé une
activité artistique ou enseignèrent leur savoir. Christophe et Jean Floch, respectivement
recteur de Drenec et sous-curé de Kernilis, étaient maître ès-arts du Léon avant 1618. N.
Floch, chanoine promoteur de Léon en 1629, fut docteur en théologie de la Faculté de
Paris. Jean-Marie Floch, vicaire à l’île de Batz, à Esquibien et à Plonéour-Lanvern, recteur
de Gouesnac’h, de Goulien, de la Martyre et de Locunolé en 1897, était membre de la
Société archéologique du Finistère ; on possède de lui des notes historiques sur
l’exploration d’un four à poterie en Gouenasc’h et sur la découverte d’une ancienne
sépulture à Saint-Evarzec.
Le saviez-vous ? —
On peut lire sur le portail de l’église de Landivisiau le nom de J-M
Floc’h, inscrit en caractères gothiques, ainsi que la date de 1590.
Les Floch ou Floc’h dans l’histoire —
Citons aussi : Guillaume Floc’h, commandant
d’hommes d’armes ou d’arbalétriers en 1387 ; Olivier Floc’h, messager de Quimper en
1596 ; Guillaume Floc’h, condamné à mort pour sa participation aux émeutes de 1675 ;
Louis Floch, né à Lesneven en 1767, reçu chirurgien major de la marine de Brest en
1793 ; Louis Floch, agriculteur lauréat du Concours régional de Vannes en 1898 ;
l’enseigne de vaisseau Louis-Marie-Julien Floch, né à Lorient en 1876 ; le médecin Hervé-
Alexandre Floch, né en 1908 à Brest, chef de service du laboratoire de biologie de
l’hôpital de Morlaix et professeur de microbiologie à l’UER dentaire de Brest ; Jacques
Floch, né en 1938 à Bihorel, élu député socialiste de la Loire-Atlantique en 1981, en 1988
et 1993 ; etc.
Autres noms de même signification :
Flochlay (820, Finistère), Flochmoan (40, Côtes-
d’Armor et Ardennes), Flohic (1 970, Côtes-d’Armor et Morbihan), Réfloch (200,
Finistère)...© Archives & Culture. Reproduction et diffusion interdites. Usage privé
seulement.