//img.uscri.be/pth/dec6b2e2b0976f609b50e477b2db8fc575ee769a
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Origine du nom de famille FLORES

De
2 pages
FLORES

A l’origine — Nom que l’on retrouve aujourd’hui en Aquitaine mais qui est
principalement d’origine portugaise, Flores peut évoquer aussi bien les fleurs (donc peut-
être un producteur ou un vendeur de fleurs) qu’un nom de baptême chrétien, similaire à
Flour ou Flore et porté par l’ancêtre initial. Les porteurs du nom de famille Florès (ou
Flores) sont près de 4 500 aujourd’hui en France. Leurs trois premiers départements
d’implantation sont la Haute-Garonne, Paris et les Hautes-Pyrénées, mais on trouve aussi
le nom largement porté en Espagne.
Le président de la République d’Equateur — Le militaire vénézuélien et homme
d’état équatorien Juan José Flores naquit à Puerto Cabello au Vénézuela en 1800. Sous
Bolivar, il servit pendant la guerre d’Indépendance. Proclamant l’autonomie de l’Equateur
lors du démembrement de la Grande-Colombie en 1830, il prit la tête de la République de
ce nouvel Etat de 1830 à 1834 et de 1839 à 1845. Contre les libéraux dirigés par Vicente
Rocafuerte, président de 1835 à 1838, il se rallia aux conservateurs. En 1843, il fit
adopter une constitution appelée “ charte de l’esclavage ”. En 1845, déchu de ses
fonctions, il implora l’Espagne de le faire revenir au pouvoir et déclencha une guerre
civile remportée par les libéraux. En 1861, il permit à son gendre, Garcia Moreno,
d’accéder à la présidence. Il mourut à bord du Smark, dans le port de Santa Rosa, en
1864.
Un anarchiste mexicain — Né en 1873 à San Antonio Eloxochitian, ...
Voir plus Voir moins
F
LORES
A
l’origine
Nom que l’on retrouve aujourd’hui en Aquitaine mais qui est
principalement d’origine portugaise, Flores peut évoquer aussi bien les fleurs (donc peut-
être un producteur ou un vendeur de fleurs) qu’un nom de baptême chrétien, similaire à
Flour ou Flore et porté par l’ancêtre initial. Les porteurs du nom de famille Florès (ou
Flores) sont près de 4 500 aujourd’hui en France. Leurs trois premiers départements
d’implantation sont la Haute-Garonne, Paris et les Hautes-Pyrénées, mais on trouve aussi
le nom largement porté en Espagne.
Le président de la République d’Equateur —
Le militaire vénézuélien et homme
d’état équatorien Juan José Flores naquit à Puerto Cabello au Vénézuela en 1800. Sous
Bolivar, il servit pendant la guerre d’Indépendance. Proclamant l’autonomie de l’Equateur
lors du démembrement de la Grande-Colombie en 1830, il prit la tête de la République de
ce nouvel Etat de 1830 à 1834 et de 1839 à 1845. Contre les libéraux dirigés par Vicente
Rocafuerte, président de 1835 à 1838, il se rallia aux conservateurs. En 1843, il fit
adopter une constitution appelée “ charte de l’esclavage ”. En 1845, déchu de ses
fonctions, il implora l’Espagne de le faire revenir au pouvoir et déclencha une guerre
civile remportée par les libéraux. En 1861, il permit à son gendre, Garcia Moreno,
d’accéder à la présidence. Il mourut à bord du Smark, dans le port de Santa Rosa, en
1864.
Un anarchiste mexicain —
Né en 1873 à San Antonio Eloxochitian, l’anarchiste
mexicain Ricardo Flores Magon fonda en 1900 le journal Regeneracion avec Enrique et
Jesus, ses frères, contre la dictature de Porfirio Diaz. Devant s’exiler aux Etats-Unis, il y fit
paraître, en 1904, un Manifeste du parti libéral. Vers 1908, il se rallia aux communistes
anarchistes et anima, en 1911, un soulèvement libertaire en Basse-Californie, qui se solda
par un cuisant échec. Il finit sa vie en prison dans le Kansas, où il mourut en 1922.
Peintures et costumes de théâtre —
Le peintre et graveur Pedro Flores naquit à
Murcia en Espagne en 1897. Il avait un atelier à Paris, tout en s’intéressant et en
participant à la vie artistique de son pays. Il est l’auteur d’illustrations comme celle de
Don Juan de Molière, des maquettes et des costumes de théâtre, notamment pour La
Savetière prodigieuse de Garcia Lorca au théâtre Edouard-VII à Paris, Le Tricorne de
Falla à l’Opéra-Comique ou Le Chevalier errant de Jacques Ibert à l’Opéra. Il mourut à
Paris en 1967.
Artistes en tous genres… —
D’autres Flores se sont aussi illustrés dans les arts. Le
sculpteur Reinaldos de Flores réalisa vers 1595 une Vierge placée depuis au-dessus d’une
des portes de l’Alcazar royal à Séville. Le peintre du XVIème siècle Frutos Flores travaillait
pour la cathédrale de Tolède, en Espagne. Le peintre Gonzalo de Flores est mentionné à
Séville entre 1518 et 1544. Le sculpteur du XVIème siècle Antonio Flores vivait à Cuenca,
érigea deux autels dans la chapelle Albornoz et orna l’encadrement de fer forgé de la
grille de cette chapelle d’un fin travail de ciselure, composé de têtes d’anges, de trophées
d’armes et d’ossements de morts. Le peintre Antoine Flores, de l’école flamande, mourut
en 1550. Le peintre Alonso de Flores travaillait à Séville vers 1642. Le peintre Felipe Flores
étudia à l’Académie de Valence au XIXème siècle. Le peintre de genre José Joaquin
Flores, né à Damiel en Espagne, exposa à la Nationale des beaux-arts de Madrid en
1866. Mort en 1918, le dessinateur humoriste, illustrateur et peintre de portraits Ricardo
Flores a fait parler de lui en collaborant, avec un regard humoristique et satirique, à
L’Assiette au beurre et au Rire. Signalons qu’il a illustré La Chanson des gueux de Jean
Richepin, et réalisé quelques portraits mondains. Né en 1929, le peintre équatorien Luis
Molinari Flores se forma aux arts à Buenos Aires, Paris et New York. Son style abstrait
géométrique est caractérisé par un chromatisme violent. Enfin, le peintre de compositions
murales abstraites Leopoldo Flores Valdez, né en 1935 au Mexique, diplômé des Beaux-
Arts de Mexico, remporta dans son pays le premier prix national d’art plastique.©
Archives & Culture. Reproduction et diffusion interdites. Usage privé