//img.uscri.be/pth/3eaf3acf55959c99923871c1f64a54afcf508b93
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Origine du nom de famille Guillaume

De
2 pages
Guillaume
A l’origine — Le patronyme Guillaume provient du nom de baptême, lui-même issu d’un
nom de personne d’origine germanique Willhelm (de wille-, la volonté, et de -helm, le
casque). On compte actuellement plus de 33 000 Guillaume en France et près de 4 200
personnes en Belgique.
Un célèbre marchand d’art — Habitant à Montmartre, au cœur de la vie artistique
parisienne, Paul Guillaume (1891-1934) débuta très jeune — il n’avait que dix-sept ans —
son activité de collectionneur et de marchand d’art. En 1911, il fit la connaissance
d’Apollinaire puis celle, deux ans plus tard, de Modigliani dont il devint le marchand. En
1918, il lança sa revue Les Arts à Paris et présenta dans sa galerie une exposition
regroupant des œuvres de Derain, Matisse, Picasso, Modigliani, Utrillo… En 1923, il
rencontra le mécène américain Barnes, créateur en Pennsylvanie de la Fondation qui
porte son nom. Une longue collaboration commença : tous les tableaux entrés dans la
Fondation jusqu’en 1934 furent vendus par Guillaume. A sa mort, Guillaume laissa l’une
des plus prestigieuses collections de l’Art français, désormais conservée à l’Orangerie des
Tuileries.
Des légions de généraux — De nombreux Guillaume accédèrent à ce grade, dont : le
général Frédéric-François Guillaume de Vaudoncourt (1772-1845), qui participa aux
campagnes de l’armée d’Italie, servit en Russie et prit une part active aux événements de
juillet 1830 ; le général Maurice-Joseph Guillaume (1886-1961), attaché au cabinet ...
Voir plus Voir moins