//img.uscri.be/pth/5e173dab2e22acd2d4c1db05ae79d6f427d96ad1
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Origine du nom de famille HÉNAULT

De
2 pages
H É N A U L T

A l’origine — Hénault vient d’un ancien nom de baptême d’origine germanique,
Haginwald, de hagin-, enclos, et -waldan, gouverner. Les Hénault sont plus de 3 800
aujourd’hui en France. Leurs deux premiers départements d’implantation sont le Loir-et-
Cher et Paris.
Prix d’éloquence — Charles Hénault (1685-1770), né à Paris, devint conseiller au
Parlement de Paris en 1705. Fréquentant les milieux littéraires, il écrivait des poèmes et
chansons et reçut le prix d’éloquence de l’Académie française en 1707 pour son essai :
Qu’il ne peut y avoir de véritable bonheur pour l’homme que dans la pratique des vertus
chrétiennes. Il écrivit et fit jouer plusieurs pièces de théâtre au succès mitigé, ce qui ne
l’empêcha pas d’entrer à l’Académie française en 1723. Il publia en 1744 un Abrégé
chronologique de l’histoire de France jusqu’à la mort de Louis XIV qui connut un grand
succès et fut réédité huit fois de son vivant. Cet homme très en vue, amant de la
maréchale d’Estrées et de madame du Deffand eu ses entrées à la chambre du roi Louis
XV à partir de 1756 et fut nommé surintendant de la maison de la dauphine Marie-
Antoinette en 1768.
Plumes, pinceaux, burins... — De nombreux porteurs du nom ont consacré leur vie à
l’art sous toutes ses formes. On peut citer : une famille de « tailleurs d’images » lyonnais
vers 1500 ; Antoine Hénault, né en 1810, peintre de portraits et de fleurs, qui exposa à
Lyon et Paris ; le peintre et lithographe Louis-Casimir Hénault, né en ...
Voir plus Voir moins
H
ÉNAULT
ÉNAULT
A l’origine —
Hénault vient d’un ancien nom de baptême d’origine germanique,
Haginwald, de hagin-, enclos, et -waldan, gouverner. Les Hénault sont plus de 3 800
aujourd’hui en France. Leurs deux premiers départements d’implantation sont le Loir-et-
Cher et Paris.
Prix d’éloquence —
Charles Hénault (1685-1770), né à Paris, devint conseiller au
Parlement de Paris en 1705. Fréquentant les milieux littéraires, il écrivait des poèmes et
chansons et reçut le prix d’éloquence de l’Académie française en 1707 pour son essai :
Qu’il ne peut y avoir de véritable bonheur pour l’homme que dans la pratique des vertus
chrétiennes. Il écrivit et fit jouer plusieurs pièces de théâtre au succès mitigé, ce qui ne
l’empêcha pas d’entrer à l’Académie française en 1723. Il publia en 1744 un Abrégé
chronologique de l’histoire de France jusqu’à la mort de Louis XIV qui connut un grand
succès et fut réédité huit fois de son vivant. Cet homme très en vue, amant de la
maréchale d’Estrées et de madame du Deffand eu ses entrées à la chambre du roi Louis
XV à partir de 1756 et fut nommé surintendant de la maison de la dauphine Marie-
Antoinette en 1768.
Plumes, pinceaux, burins... —
De nombreux porteurs du nom ont consacré leur vie à
l’art sous toutes ses formes. On peut citer : une famille de « tailleurs d’images » lyonnais
vers 1500 ; Antoine Hénault, né en 1810, peintre de portraits et de fleurs, qui exposa à
Lyon et Paris ; le peintre et lithographe Louis-Casimir Hénault, né en 1836 à Rouen,
Stéphanie Séron, épouse Hénault, qui exposa ses peintures au Salon de 1844 à 1857 ; le
pastelliste Charles Hénault, qui exposa au Salon à partir de 1879 ; Claire Hénault, qui
grave à l’eau forte et burin des paysages et des scènes fantastiques ; etc.
Deux frères dans la Grande Guerre —
Parmi les Hénault qui ont combattu dans la
guerre 1914-1918, citons à titre d’exemple Paul Hénault, capitaine au 91ème RI, et son
frère Louis-Paul Hénault, sous-lieutenant au 32ème RI. Mort pour la France, Paul a reçu
cette citation à titre posthume : « Energie et courage incomparables, le 26 septembre
1914, a tenu tête à un ennemi très supérieur ; a reçu une balle dans son képi et un coup
de baïonnette dans sa capote. Soumis dans les tranchées à un bombardement intense de
grosses pièces, a fait preuve du plus beau sang-froid. A maintenu son unité malgré ses
pertes, et a été tué dans l’accomplissement de sa mission ». Louis-Paul a reçu la citation
suivante : « A entraîné avec vigueur sa compagnie dans une contre-attaque à la
baïonnette pour reprendre une tranchée ».
Aviateur, résistant et député —
Pierre Hénault (1892-1971) participa comme aviateur
à la Première Guerre mondiale et fut trois fois blessé. Pendant l’entre-deux-guerres, il
travailla dans un cabinet d’informations financières et voyagea en Europe, en Afrique du
Nord et en Amérique. Combattant en 1939-1940, il entra dans la Résistance après
l’armistice. En 1945, il créa le Parti républicain de la Liberté. En 1948, il fut élu député de
la Manche (réélu en 1951, 1955 et 1958) et, en 1965, maire de Villedieu-les-Poëles.
Les Hénault dans l’histoire —
Citons aussi : Jean de Hénault (1611-1682), né à Paris,
receveur des aides et tailles, familier du surintendant Fouquet, auteur de diverses œuvres
en prose et en vers, ami de Molière et Boileau qui dit de lui : « Hénault est un Virgile » ;
Patrick Hénault, né à Alger en 1940, licencié en droit et diplômé de l’IEP de Paris et de
l’ENA, qui a mené une carrière diplomatique en ambassade et au ministère, ambassadeur
en Australie à partir de 2003 ; Thierry Hénault, né à Boulogne-Billancourt en 1945,
licencié en sciences économiques et diplômé de l’ESCP, qui a mené une carrière dans le
secteur alimentaire : Nestlé, Quaker Oats Europe, dont il devint président en 1992, puis
Pdg de Ducros de 1997 à 2001 ; Jean-Charles Hénault, né à Boulogne-Billancourt en 1948
et frère de Thierry, licencié en droit, qui a mené une carrière dans la publicité, membre
du