//img.uscri.be/pth/388d9bd92ac0bc76321b20c184579ada33c7ba36
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Origine du nom de famille JAUBERT

De
2 pages
JAUBERT

A l’origine — Le patronyme Jaubert est issu d’un ancien nom de personne d’origine
germanique, Gautberht (de gaut-, nom du peuple gothique, et -berht, brillant, illustre).
Plus de 4 500 personnes le portent en France aujourd’hui. Leurs trois premiers
départements d’implantation sont les Alpes-de-Haute-Provence, la Gironde et la
Dordogne.
Compositeur du thème de Quai des Brumes — Le compositeur Maurice Jacques-
Joseph-Eugène Jaubert (1900-1940) exerça divers petits métiers avant de devenir
directeur de la musique chez Pathé. Il composa également de la musique de scène pour
le théâtre et le cinéma et des œuvres symphoniques lyriques : Concert flamand, l’eau vive
(sur un texte de Jean Giono) ; La guerre de Troie n’aura pas lieu de Giraudoux ; Quai
des brumes (Marcel Carné) ; Air pur (René Clair). Mobilisé en 1939, il trouva
malencontreusement la mort en 1940 en faisant sauter un pont.
Un historien de l’Encyclopédie — Né à Bordeaux en 1715, Pierre Jaubert collabora,
en tant qu’historien, à l’Encyclopédie de Diderot. Il publia également de nombreux
ouvrages, dont notamment Des causes de la dépopulation et des moyens d’y remédier
(1767). Il mourut à Paris en 1780.
La plus bath des javas — Né à Marseille en 1907, l’acteur André-Alexis Jaubert fut plus
connu sous le pseudonyme d’Andrex. Débutant comme chansonnier, il obtint un grand
succès avec des titres tels que La rue de Lappe et La plus bath des javas. Dès 1932, il
entreprit une carrière d’acteur en jouant des rôles ...
Voir plus Voir moins
J
AUBERT
A l’origine —
Le patronyme Jaubert est issu d’un ancien nom de personne d’origine
germanique, Gautberht (de gaut-, nom du peuple gothique, et -berht, brillant, illustre).
Plus de 4 500 personnes le portent en France aujourd’hui. Leurs trois premiers
départements d’implantation
sont les Alpes-de-Haute-Provence,
la
Gironde
et la
Dordogne.
Compositeur du thème de Quai des Brumes —
Le compositeur Maurice Jacques-
Joseph-Eugène Jaubert (1900-1940) exerça divers petits métiers avant de devenir
directeur de la musique chez Pathé. Il composa également de la musique de scène pour
le théâtre et le cinéma et des œuvres symphoniques lyriques : Concert flamand, l’eau vive
(sur un texte de Jean Giono) ; La guerre de Troie n’aura pas lieu de Giraudoux ; Quai
des brumes (Marcel Carné) ; Air pur (René Clair). Mobilisé en 1939, il trouva
malencontreusement la mort en 1940 en faisant sauter un pont.
Un historien de l’Encyclopédie —
Né à Bordeaux en 1715, Pierre Jaubert collabora,
en tant qu’historien, à l’Encyclopédie de Diderot. Il publia également de nombreux
ouvrages, dont notamment Des causes de la dépopulation et des moyens d’y remédier
(1767). Il mourut à Paris en 1780.
La plus bath des javas —
Né à Marseille en 1907, l’acteur André-Alexis Jaubert fut plus
connu sous le pseudonyme d’Andrex. Débutant comme chansonnier, il obtint un grand
succès avec des titres tels que La rue de Lappe et La plus bath des javas. Dès 1932, il
entreprit une carrière d’acteur en jouant des rôles de mauvais garçon et de truand, aux
côtés d’Arletty, Michel Simon, Fernandel ou Raimu. Il figure dans plus d’une centaine de
films, tournés entre 1932 et 1982 : Toni (1935) ; Hôtel du Nord (1938) ; Quatre jours à
Paris (1955) ; La cuisine au beurre (1953). Il mourut à Paris en 1989.
Les Jaubert dans l’histoire —
Citons aussi : le diplomate Aimery de Jaubert de
Barrault, ambassadeur en Espagne en 1602 ; le diplomate Antoine de Jaubert de Barrault
(Bordeaux, 1582 – Paris, 1655), fils du précédent ; l’archevêque Jean de Jaubert de
Barrault (1583-1643), frère du précédent ; le général Jean-François Jaubert de la Bastide
de Château-Morand (1659-1727) ; le gouverneur des îles de Saint-Domingue et de la
Tortue Joseph-Charles Jaubert de la Bastide de Château-Morand, frère du précédent ; le
général Louis Jaubert de Nanthiat, né en 1713 à Nanthiat (Dordogne) ; le député et
avocat Antoine-Pierre Jaubert (1748-1822), né à Pellissanne (Bouches-du-Rhône) ; le
député Jean-François-Jérôme Jaubert de Passa, né en 1754 à Passa (Pyrénées-
Orientales), son frère Joseph fut condamné à mort et guillotiné en 1794 comme prêtre
réfractaire ; le magistrat François Jaubert (1758-1822), natif de Condom (Gers) ; l’évêque
Guillaume-Auguste Jaubert, né et mort à Condom (1762-1825) ; le bibliothécaire de la
ville de Metz Louis de Jaubert (1764-1823) ; le diplomate Amédée Jaubert (1779-1847),
l’un des fondateurs de la Société de géographie et de la Société asiatique de Paris ; le
magistrat Maximilien Jaubert (1781-1865), originaire d’Aix-en-Provence ; l’agronome
François-Jacques Jaubert de Passa (1785-1856), nommé membre correspondant de
l’Académie des sciences en 1824 ; le député Hippolyte-François Jaubert (Paris, 1798 –
Montpellier, 1874), fondateur en 1854 de la Société botanique de France ; le peintre
Alfred de Jaubert (Metz, 1804 – Paris, 1862), qui exposa au Salon de 1841 Le Giaour,
d’après un poème de Lord Byron ; le général Pascal-Philippe Jaubert, né et mort à
Roquebrune-sur-Argens (1827-1915) ; l’avocat Dominique Jaubert (1840-1918) ; le
bénédictin Henri-Paul-Antoine-Marie Jaubert (Marseille, 1852 – Valence, 1915) ; le
conservateur du musée pédagogique de la ville de Paris Ernest-François Jaubert (1856-
1942), originaire de Digne, également poète et traducteur ; le peintre Henri Jaubert, né
et mort à Digne (1860-1936) ; le député Alexis Jaubert (Larche, Corrèze, 1879 – id. ;
1961), élu au Sénat en 1952 et 1955 ; le général André-Pierre-Louis Jaubert (1887-1969),
originaire de Digne ; l’ingénieur général de l’armement Michel Jaubert, né en 1914 à
Guingamp (Côtes-d’Armor) ; l’universitaire Jean Jaubert, né en 1941 à Oran (Algérie),
professeur
de
biologie
marine
et
directeur
fondateur
du
laboratoire
d’écologie
expérimentale
à
l’université
de
Nice-Sophia
Antipolis,
directeur
fondateur
de
l’Observatoire océanographique européen de Monaco ; etc.
Autres noms de même signification :
Gaubert (8 500, Aveyron), Jauberthie (80, Lot),
Jaubertou (80, Corrèze), Jobert (3 000, Paris), Joubert (20 000, Haute-Loire), Joubin