//img.uscri.be/pth/8f1d85e754b86a734ed36132572e7c21fa0f98d1
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Origine du nom de famille LAGARDE

De
2 pages
LAGARDE

A l’origine — Lagarde désigne le nom de la localité d’origine de la famille (nom de lieu
fréquent dans le Sud-Ouest, évoquant la présence d’une tour de garde). Il y a environ
18 600 Lagarde aujourd’hui en France.
Le record du Lagarde et Michard — André Lagarde, l’un des deux auteurs de la
collection Lagarde et Michard de manuels scolaires de littérature, est décédé en 2001, à
l’âge de quatre-vingt-neuf ans. Ses six volumes chronologiques (du Moyen Age au XXème
siècle) ont été tirés en tout à vingt millions d’exemplaires.
Un ministre plénipotentiaire — Attaché d’ambassade à Rome, Léonce Lagarde (1860-
1936) entra dans l’administration coloniale en 1882. Envoyé deux ans plus tard à Djibouti,
il y fut chargé du gouvernement d’Obock et des relations diplomatiques délicates entre la
France et le négus éthiopien Ménélik. Ministre plénipotentiaire auprès de ce dernier en
1897, promu duc d’Entotto, il vécut une dizaine d’années à Addis-Abeda avant de quitter
la diplomatie en 1910.
Une femme de tête — Née en 1956, Christine Lagarde a toujours su mener plusieurs
projets de front. Championne de natation synchronisée, avocate titulaire d’un DESS de
droit social, elle connut une carrière exceptionnelle en entreprise, devenant présidente du
comité stratégique mondial de Baker & Mckenzie et membre du conseil de surveillance
d’ING Gru. En 2007, elle fut appelée comme ministre de l’Economie, des Finances et de
l’Emploi.
Un général des galères du Levant et du Ponant — Capitaine ...
Voir plus Voir moins
L
AGARDE
A l’origine —
Lagarde désigne le nom de la localité d’origine de la famille (nom de lieu
fréquent dans le Sud-Ouest, évoquant la présence d’une tour de garde). Il y a environ
18 600 Lagarde aujourd’hui en France.
Le record du Lagarde et Michard —
André Lagarde, l’un des deux auteurs de la
collection Lagarde et Michard de manuels scolaires de littérature, est décédé en 2001, à
l’âge de quatre-vingt-neuf ans. Ses six volumes chronologiques (du Moyen Age au XXème
siècle) ont été tirés en tout à vingt millions d’exemplaires.
Un ministre plénipotentiaire —
Attaché d’ambassade à Rome, Léonce Lagarde (1860-
1936) entra dans l’administration coloniale en 1882. Envoyé deux ans plus tard à Djibouti,
il y fut chargé du gouvernement d’Obock et des relations diplomatiques délicates entre la
France et le négus éthiopien Ménélik. Ministre plénipotentiaire auprès de ce dernier en
1897, promu duc d’Entotto, il vécut une dizaine d’années à Addis-Abeda avant de quitter
la diplomatie en 1910.
Une femme de tête —
Née en 1956, Christine Lagarde a toujours su mener plusieurs
projets de front. Championne de natation synchronisée, avocate titulaire d’un DESS de
droit social, elle connut une carrière exceptionnelle en entreprise, devenant présidente du
comité stratégique mondial de Baker & Mckenzie et membre du conseil de surveillance
d’ING Gru. En 2007, elle fut appelée comme ministre de l’Economie, des Finances et de
l’Emploi.
Un général des galères du Levant et du Ponant
— Capitaine de fantassins, le baron
Antoine Lagarde-Adhémar (1510-1578) était surnommé le Polin en raison de sa façon de
signer ses écrits. Chargé d’aller négocier le concours des Turcs dans la guerre qui
opposait la France à Charles Quint en 1541, il ramena à Toulon la flotte de Barberousse.
La campagne stérile pour son roi ne le fut pas pour ce marin diplomate puisqu’il fut
nommé général des galères. Mais lorsqu’il participa à l’attaque de la flotte anglaise en
1545, il fut accusé de lâcheté et arrêté. Réhabilité en 1552, il porta secours aux Etats
pontificaux, seconda l’expédition du duc de Guise à Naples et prit part aux guerres de
Religion en Gironde, en Charente et à La Rochelle (1569-1573).
Le chambellan du tsar
— Page aux écuries de Monsieur frère du roi en 1789, le comte
Augustin Lagarde-Pelletier (1780-1834) était à peine âgé de douze ans lorsqu’il décida, au
moment de la Terreur, d’émigrer vers Coblentz et de rejoindre les armées des Princes.
Passé au service de la Russie en 1806, il se fit très vite remarquer pour ses compétences.
Nommé major général puis chambellan de l’empereur Alexandre, il ne retrouva sa patrie
que sous Louis XVIII qui le fit général et commandant de Nîmes. Blessé dans une
émeute, il renonça au service militaire et accepta d’être ambassadeur en Bavière (1816)
puis à Madrid (1820). Il accéda au rang de pair de France en 1823.
Les Lagarde dans l’histoire
— Citons aussi : Philippe Bribard de Lagarde (1710-1767),
organisateur des fêtes particulières de Louis XV, introducteur des costumes historiques
dans les pièces de théâtre ; le comte d’Empire Joseph de Lagarde (1755-1839), secrétaire
général du Directoire, préfet de la Seine-et-Marne ; Paul Anton Bötticher de Lagarde
(1827-1891), linguiste adversaire du libéralisme et du matérialisme économique, auteur
des Ecrits allemands salués par le parti national-socialiste ; le général Jean Lagarde, né
en 1920 à Lyon ; le médecin Antoine Lagarde, né en 1925 à La Rochelle, fils de l’industriel
Antoine Lagarde, conseiller général de Seine-Maritime ; l’universitaire et juriste Paul
Lagarde, né en 1934 à Rennes, directeur de la Revue critique de droit international
privé ; Pierre-Jean de Lagarde, né en 1932, créateur du concours “Chefs d’œuvre en
péril” en 1963, récompensant et aidant ceux qui permettaient de sauver un monument
ancien ; son fils, Olivier de Lagarde, journaliste à France Inter ; son homonyme Olivier de
Lagarde, auteur en 1998 d’un dictionnaire sur Les Noms de famille en Normandie ;