//img.uscri.be/pth/772dcad95d8931e38ede995a90179eb9c0be0811
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Origine du nom de famille LAMY

De
2 pages
LAMY
A l’origine — Le patronyme Lamy a été donné par dérision à quelqu’un qui n’était guère
un “ami” ou bien pour désigner un amant. La France compte actuellement plus de
22 000 Lamy, un millier en Belgique.
Un retournement de veste — L’homme de guerre originaire de Charleroi Charles
François Joseph de Lamy (1736-1809) s’enrôla très jeune sous les drapeaux autrichiens ;
il se trouva ainsi opposé à la France en 1792, mais il entra à son service en 1794, lors de
la seconde invasion de la Belgique par les Français.
Fort-Lamy, capitale du Tchad — Natif de Mougins, François Lamy (1858-1900) a su
mener de front sa carrière d’officier militaire et celle d’explorateur. En 1898, il commanda
l’escorte de la mission Foureau qui traversa le Sahara du nord au sud. Menant une
colonne dirigée contre Rabah, il fut tué au combat à Kousseri. Comme il avait pacifié le
Tchad, les autorités donnèrent son nom à la capitale du Tchad, Fort-Lamy, aujourd’hui
N’Djamena.
Une parenté inattendue — Berthe Lamy, fille du Jurassien Alphonse Lamy, est la mère
de l’écrivain et ministre de la Culture André Malraux (1901-1976).
Le saviez-vous ? — Le métal rare thallium a été découvert en France par le savant
jurassien Claude-Auguste Lamy (1820-1878). Professeur à la faculté de Lille, il avait
obtenu en 1866 la chaire de chimie industrielle à l’Ecole centrale des arts et manufactures
de Paris.
De l’abandon du Droit par amour pour la musique — Le musicologue, compositeur,
avocat, littérateur, philologue et ...
Voir plus Voir moins
L
AMY
A l’origine —
Le patronyme Lamy a été donné par dérision à quelqu’un qui n’était guère
un “ami” ou bien pour désigner un amant. La France compte actuellement plus de
22 000 Lamy, un millier en Belgique.
Un retournement de veste —
L’homme de guerre originaire de Charleroi Charles
François Joseph de Lamy (1736-1809) s’enrôla très jeune sous les drapeaux autrichiens ;
il se trouva ainsi opposé à la France en 1792, mais il entra à son service en 1794, lors de
la seconde invasion de la Belgique par les Français.
Fort-Lamy, capitale du Tchad —
Natif de Mougins, François Lamy (1858-1900) a su
mener de front sa carrière d’officier militaire et celle d’explorateur. En 1898, il commanda
l’escorte de la mission Foureau qui traversa le Sahara du nord au sud. Menant une
colonne dirigée contre Rabah, il fut tué au combat à Kousseri. Comme il avait pacifié le
Tchad, les autorités donnèrent son nom à la capitale du Tchad, Fort-Lamy, aujourd’hui
N’Djamena.
Une parenté inattendue —
Berthe Lamy, fille du Jurassien Alphonse Lamy, est la mère
de l’écrivain et ministre de la Culture André Malraux (1901-1976).
Le saviez-vous ?
— Le métal rare thallium a été découvert en France par le savant
jurassien Claude-Auguste Lamy (1820-1878). Professeur à la faculté de Lille, il avait
obtenu en 1866 la chaire de chimie industrielle à l’Ecole centrale des arts et manufactures
de Paris.
De l’abandon du Droit par amour pour la musique —
Le musicologue, compositeur,
avocat, littérateur, philologue et esthète Charles Lamy, pseudonyme de Charles Martens
(1866-1921), laisse une œuvre considérable, profondément inspirée de l’idéal catholique.
Après des études de droit, de philosophie et de lettres, il abandonna sa carrière d’avocat
pour se consacrer à des activités littéraires, philosophiques et musicologiques. Outre ses
nombreuses collaborations à diverses revues, il écrivit plusieurs monographies de
compositeurs, des critiques d’œuvres musicales et composa plusieurs œuvres musicales.
L’historien de son abbaye —
Le prélat de l’abbaye de Tongerloo et de Leffe Henri
Lamy, dit Hugues de Fosse en religion (1879-1949), gagna rapidement l’estime des autres
prélats et obtint des postes toujours plus importants, jusqu’à celui de définiteur de l’ordre
en 1927. Il visita également la mission de Buta, au Zaïre et les paroisses desservies par
ses religieux en Angleterre. Il mena en parallèle des recherches historiques, sur son ordre
ou sur l’abbaye de Tongerloo.
Des peintres marseillais —
A Marseille, une dynastie de peintres porte le nom de
Lamy. Le grand-père Louis-Auguste (1746-1831) fut un paysagiste reçu à l’Académie de
peinture en 1788. Ses fils Antoine, né en 1780, et Jean-Auguste (1770-1844) furent les
élèves de leur père et se spécialisèrent dans les portraits et les natures mortes. Ses petits-
fils Augustin, né en 1817, et Joseph (1819-1861) excellèrent dans les différentes
disciplines de leurs ascendants : paysages, natures mortes, portraits, marines, etc.
Les Lamy dans l’histoire —
Parmi les autres personnages célèbres qui ont porté le
nom, citons : le peintre jurassien Henry Lamy, mort en 1455, auteur de miniatures sur
l’Apocalypse pour Amédée VIII de Savoie ; l’oratorien philosophe Bernard Lamy (1640-
1715), chassé d’un couvent du Dauphiné pour ses opinions trop cartésiennes ; Charles
Lamy (1689-1743), peintre d’histoire, membre de l’Académie française en 1735 ; le
botaniste Edouard Lamy de la Chapelle (1803-1886), auteur de travaux sur les lichens et
les mousses de la Haute-Vienne et du Mont-Dore ; le prélat et orientaliste Thomas Lamy
(1827-1907), professeur d’Ecriture sainte, de syriaque et d’hébreu à l’université de
Louvain ; l’écrivain Etienne Lamy (1845-1919), député de gauche du Jura, directeur du
journal Le Correspondant, élu à l’Académie française en 1905 et devenu son secrétaire
perpétuel ; le peintre Pierre-Désiré Franc-Lamy, né en 1855 à Clermont-Ferrand,