//img.uscri.be/pth/b767b0e1ec1d8114979bf016c5b8ee51e3dc9625
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Origine du nom de famille LECLERCQ

De
2 pages
LECLERCQ

A l’origine — Leclercq est un patronyme très fréquent dans le nord de la France et
désignant un homme jouissant du privilège de clergie. On trouve actuellement 33 000
porteurs de ce nom en France aujourd’hui. Leur département de plus forte implantation
est le Nord. Plus de 7 800 personnes portent aujourd’hui ce patronyme en Belgique.
Le saviez-vous ? — Le patron de presse Jean Prouvost, né à Roubaix en 1885 et mort
en 1978, ministre de l’Information en 1940, avait épousé en 1951 une Denise Leclercq,
née à Roubaix en 1924.
Les noces de Bonaparte — Le mariage civil du jeune général Napoléon Bonaparte avec
Joséphine de Beauharnais fut célébré en 1796 par un administrateur municipal nommé
Charles-Théodore Leclercq. Son fils Pierre Leclercq (1777-1851) connut la renommée
grâce à ses proverbes dramatiques publiés dans la Revue de Paris et la Revue des Deux
Mondes.
Le temps des cerises — Plusieurs Leclercq se sont engagés dans l’insurrection de la
Commune de Paris en 1871. François Leclercq, né en 1815, servit dans le 83ème bataillon
fédéré. Henri Leclercq, né en 1831, sergent dans l’armée impériale, devint capitaine des
troupes communardes. Joseph Leclercq, né en 1851, déserta, quittant les troupes
impériales en déroute, pour rejoindre la Commune où il devint sergent. Philippe Leclercq,
né en 1808, reçut le grade de caporal au sein du 81ème bataillon fédéré. Tous furent
arrêtés lors de l’effondrement du mouvement parisien et condamnés à la prison ferme ou
à la ...
Voir plus Voir moins
L
ECLERCQ
A l’origine —
Leclercq est un patronyme très fréquent dans le nord de la France et
désignant un homme jouissant du privilège de clergie. On trouve actuellement 33 000
porteurs de ce nom en France aujourd’hui. Leur département de plus forte implantation
est le Nord. Plus de 7 800 personnes portent aujourd’hui ce patronyme en Belgique.
Le saviez-vous ? —
Le patron de presse Jean Prouvost, né à Roubaix en 1885 et mort
en 1978, ministre de l’Information en 1940, avait épousé en 1951 une Denise Leclercq,
née à Roubaix en 1924.
Les noces de Bonaparte —
Le mariage civil du jeune général Napoléon Bonaparte avec
Joséphine de Beauharnais fut célébré en 1796 par un administrateur municipal nommé
Charles-Théodore Leclercq. Son fils Pierre Leclercq (1777-1851) connut la renommée
grâce à ses proverbes dramatiques publiés dans la Revue de Paris et la Revue des Deux
Mondes.
Le temps des cerises —
Plusieurs Leclercq se sont engagés dans l’insurrection de la
Commune de Paris en 1871. François Leclercq, né en 1815, servit dans le 83ème bataillon
fédéré. Henri Leclercq, né en 1831, sergent dans l’armée impériale, devint capitaine des
troupes communardes. Joseph Leclercq, né en 1851, déserta, quittant les troupes
impériales en déroute, pour rejoindre la Commune où il devint sergent. Philippe Leclercq,
né en 1808, reçut le grade de caporal au sein du 81ème bataillon fédéré. Tous furent
arrêtés lors de l’effondrement du mouvement parisien et condamnés à la prison ferme ou
à la déportation.
Engagement politique en Belgique —
Les hommes politiques du nom de Leclercq ont
chacun marqué leur époque. Le jurisconsulte Mathieu Leclercq (1796-1889) était membre
du Congrès national de 1830. Le magistrat Olivier Leclercq (1760-1842) occupa des
hautes fonctions tant au barreau de Bruxelles et dans la magistrature que lors de ses
missions à l’étranger, ce qui explique qu’il se trouvait à Paris lorsque éclata la Révolution.
Gilles Leclercq, né vers 1530, était un ardent partisan de l’Evangile selon Calvin, et
également un des plus fervents opposants à Philippe II d’Espagne, ce qui lui valut d’être
banni et de mourir en exil.
Une vocation familiale —
Les frères Henri et Patrick Leclercq firent tous deux une
brillante carrière dans la diplomatie. Henri Leclercq, né à Roubaix en 1936, fut directeur
d’études à l’Institut des hautes études de défense nationale (1987) et ministre
plénipotentiaire. Patrick Leclercq, né à Lille en 1938, occupa les fonctions d’ambassadeur
de France en Jordanie (1985-1989) puis en Egypte (1991-1996).
Renseignement et sabotage —
Deux célèbres résistants de la Seconde Guerre
mondiale portent le nom de Leclercq. Le résistant Georges Leclercq (1891-1943), mutilé
de la Grande Guerre, est le fondateur en novembre 1940 du service de renseignements
Luc. Quant à Robert Leclercq (1917-1970), il était le commandant national du groupe
général de sabotage G pendant la Seconde Guerre mondiale.
Carnets de route —
Deux voyageurs de ce nom, aux buts différents, ont mis par écrit
leurs impressions de voyages. Le missionnaire récollet Chrétien Leclercq, né en 1630,
effectua des missions d’évangélisation chez les Indiens du Canada (1655) et publia de
cette expérience une Nouvelle relation de la Gaspésie, qui conte les mœurs et la religion
des sauvages gaspésiens, porte-croix, grands adorateurs du soleil et d’autres peuples de
l’Amérique septentrionale, dite le Canada (1691). Conseiller à la Cour d’appel de
Bruxelles, Jules Leclercq (1848-1928) consigna les impressions de ses nombreux voyages
autour du monde dans une foule d’ouvrages parmi lesquels Le Caucase glacé (1881),
Voyages dans le nord de l’Europe (1875), Au pays de Paul et Virginie (1895), ou encore
Terres antiques et terres lointaines (1911).