//img.uscri.be/pth/ebfd2607832b37eff120c571c87e8376439ea0e3
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Origine du nom de famille LEMOINE

De
2 pages
LEMOINE

A l’origine — Le patronyme Lemoine a pu désigner, comme un surnom, quelqu’un qui
prenait des manières de moine. Mais, plus fréquemment, il a été attribué à une
personne... dodue, les moines ayant la réputation d’être bien nourris ! Autre hypothèse :
il pourrait s’agir d’une déformation de "le moigne", surnommant alors un estropié (de
moigne, manchot, qui a aussi donné le mot moignon en français). Ils sont environ 39 200
à porter ce nom en France aujourd’hui.
Artistes peintres — Marie-Victoire Lemoine (1754-1820), élève du peintre Ménageot, se
spécialisa dans les portraits, les miniatures et les scènes d’enfants. Un de ses
autoportraits, L’Intérieur de l’atelier d’une femme peintre, est exposé au Metropolitan
Museum de New York. C’est à François Lemoine (1668-1737) que l’on doit les fresques du
chœur de l’église des Jacobins et le plafond de la chapelle de la Vierge à Saint-Sulpice. Il
obtint le titre de premier peintre du roi, mais se tua de neuf coups d’épée peu après la
mort de sa femme.
Et le cardinal Lemoine ? — Avant de donner son nom à une station du métro parisien,
le cardinal Lemoine avait été un célèbre prélat. Né à Cressy au XIIIème siècle, Jean
Lemoine, reçu docteur en théologie à Paris, partit pour Rome où il fut nommé cardinal.
En 1302, il fut envoyé en France comme légat du pape Boniface VIII. Il s’efforça de
rétablir la paix entre le roi Philippe le Bel et le Saint-Siège et parvint à gagner l’estime du
roi sans perdre son crédit auprès du pape. ...
Voir plus Voir moins