//img.uscri.be/pth/48770621690cb1bd4e7946fc356ce41dc4132570
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Origine du nom de famille LEPRINCE

De
2 pages
LEPRINCE

A l’origine — Ce nom a pu aussi bien surnommer une personne travaillant pour un
prince ou en prenant les allures que désigner un lieu d’origine. Les Leprince sont près de
4 000 aujourd’hui en France. Leurs trois premiers départements d’implantation sont
l’Orne, Paris et l’Ille-et-Vilaine.
Le prince de Russie — Le peintre Jean-Baptiste Leprince (1734-1781) devint une
vedette au XVIIIème siècle en renouvelant les thèmes de la peinture grâce à un long
séjour en Russie. Né à Metz, il étudia à Paris et obtint la protection du maréchal de Belle-
Isle, gouverneur de Metz, qui le fit entrer comme élève de François Boucher, peintre très
en vogue à l’époque. Leprince connut rapidement le succès avec des dessins et gravures
de paysages et scènes rustiques. Fuyant un mariage malheureux, il s’enfuit en Hollande,
puis embarqua pour la Russie en 1758, où les recommandations du maréchal de Belle-
Isle lui ouvrirent le palais du Tsar. Il fut chargé de décorer plusieurs plafonds du palais
impérial, mais en profita pour dessiner tout ce qu’il voyait : palais et maisons de bois,
riches et pauvres, soldats, scènes de la vie publique, cérémonies civiles et religieuses.
Comme Saint-Petersbourg ne lui suffisait pas, il voyagea en Livonie, chez les Samoyèdes,
puis n’hésita pas à traverser toute la Sibérie jusqu’au Kamchatka en dessinant des scènes
exotiques. Revenu à Paris en 1764, il obtint un grand succès avec ses peintures, dessins
et gravures évoquant une Russie alors mystérieuse, ...
Voir plus Voir moins