//img.uscri.be/pth/2de77e2a9f8fa16ac3600d89194dc40c3c55d1bd
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Origine du nom de famille MACHET

De
2 pages
MACHET

A l’origine— En ancien français, le mot désignait une sorte de petit oiseau. En tant que
patronyme faut-il supposer qu’il a été attribué à un oiseleur ? ou à une personne aimant
siffler ? La France compte aujourd’hui plus de 2 150 porteurs du nom Machet. On en
retrouve la majorité dans la Marne, la Savoie et la Charente.
Le confesseur de Charles VII — Gérard Machet, né à Blois vers 1380, s’est éteint à
Tours en 1448. Docteur en théologie, Machet demeura professeur au célèbre collège de
Navarre ; il y rencontra Gerson avec qui il se lia d’amitié. Il fut ensuite nommé vice-
chancelier de l’Université et, en cette qualité, il harangua l’empereur Sigismond lorsque le
prince fit son entrée à Paris en 1416. Depuis quatre ans, il était précepteur du dauphin.
Charles étant monté sur le trône, Machet eut, comme ministre, parmi ses attributions les
affaires qui pouvaient toucher en même temps la politique et la foi. Alors qu’il s’était retiré
à Lyon auprès de Gerson, il fut rappelé à la cour où il reprit ses premières fonctions.
Chargé de présider l’interrogatoire de Jeanne d’Arc en mars 1429, il l’accueillit avec une
sympathie bienveillante. Il l’accompagna ensuite à l’armée. Peu avant le sacre de Charles
VII, la ville de Troyes refusait de se soumettre face à l’armée française. Or, Machet était
un ancien condisciple de l’évêque du lieu. Leurs liens et l’insistance de Machet ouvrirent
au roi la capitale de Champagne. Machet fut successivement chanoine de Paris, ...
Voir plus Voir moins