//img.uscri.be/pth/93ca5cbff7b954997e7c19e42d006e1af5fb86e0
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Origine du nom de famille MANN

De
2 pages
MANN

A l’origine — Mann a deux significations possibles. Il peut dériver du nom de personne
d’origine germanique Mano (de man, homme), ou bien évoquer la localité d’origine de
l’ancêtre initial. Les Mann sont plus de 1 200 aujourd’hui en France. Leurs trois premiers
départements d’implantation sont le Haut-Rhin, le Bas-Rhin et la Moselle.
La tradition allemande — Thomas Mann (1875-1955), né à Lübeck, reste un géant de
la littérature allemande au XXème siècle. Il s’est fait connaître par une saga familiale
parue en 1901, Les Buddenbrooks, roman social décrivant le déclin d’une grande famille,
souvent comparé au naturalisme bourgeois des Goncourt. Ses romans suivants sont des
œuvres psychologiques, mettant l’accent sur le pathologique et la mort, et sur la
sensibilité et l’intelligence développées au détriment des facultés actives. On retiendra
Tristan (1903), La Mort à Venise (1910), filmé par Visconti en 1971, La Montagne
magique (1924), et la tétralogie Joseph et ses frères, écrite de 1933 à 1943. Il quitta
l’Allemagne hitlérienne dès 1933 et écrivit jusqu’à sa mort : Faustus (1947), L’élu (1951).
Il a obtenu le prix Nobel de littérature en 1929. Son frère Heinrich Mann (1871-1950), né
à Lübeck, également romancier, se rattache à un esthétisme immoraliste et individualiste.
Ses romans contiennent une satire sociale dans un style souvent excessif et heurté : Le
Pays de cocagne (1900), Professeur Unrat (1905), qui inspira le film L’Ange bleu, et Une
petite ville (1909). ...
Voir plus Voir moins
M
ANN
A l’origine —
Mann a deux significations possibles. Il peut dériver du nom de personne
d’origine germanique Mano (de man, homme), ou bien évoquer la localité d’origine de
l’ancêtre initial. Les Mann sont plus de 1 200 aujourd’hui en France. Leurs trois premiers
départements d’implantation sont le Haut-Rhin, le Bas-Rhin et la Moselle.
La tradition allemande —
Thomas Mann (1875-1955), né à Lübeck, reste un géant de
la littérature allemande au XXème siècle. Il s’est fait connaître par une saga familiale
parue en 1901, Les Buddenbrooks, roman social décrivant le déclin d’une grande famille,
souvent comparé au naturalisme bourgeois des Goncourt. Ses romans suivants sont des
œuvres psychologiques, mettant l’accent sur le pathologique et la mort, et sur la
sensibilité et l’intelligence développées au détriment des facultés actives. On retiendra
Tristan (1903), La Mort à Venise (1910), filmé par Visconti en 1971, La Montagne
magique (1924), et la tétralogie Joseph et ses frères, écrite de 1933 à 1943. Il quitta
l’Allemagne hitlérienne dès 1933 et écrivit jusqu’à sa mort : Faustus (1947), L’élu (1951).
Il a obtenu le prix Nobel de littérature en 1929. Son frère Heinrich Mann (1871-1950), né
à Lübeck, également romancier, se rattache à un esthétisme immoraliste et individualiste.
Ses romans contiennent une satire sociale dans un style souvent excessif et heurté : Le
Pays de cocagne (1900), Professeur Unrat (1905), qui inspira le film L’Ange bleu, et Une
petite ville (1909). Il s’opposa à la guerre 1914-1918 et critiqua dans ses romans les
intellectuels et les dirigeants de l’Allemagne de Guillaume II, puis dénonça la montée du
nazisme et quitta l’Allemagne en 1933 pour la France. Il partit ensuite aux Etats-Unis où il
publia des articles autobiographiques en 1946.
Le tout Hollywood —
Pas moins de quatre Mann se sont distingués comme réalisateurs
dans le cinéma américain. Anthony Mann (1906-1967) a fait tous les métiers du cinéma
avant de commencer à tourner en 1942. Il est surtout connu pour ses westerns avec de
grands acteurs (Stewart, Fonda, Cooper) : Winchester 73, Du sang dans le désert, La
charge des tuniques bleues et des films historiques comme La chute de l’empire romain
(1964). Daniel Mann, né en 1912, a permis à trois actrices de gagner un oscar : Shirley
Booth dans Come back, little Sheba (1952), Anna Magnani dans La rose tatouée (1955) et
Elizabeth Taylor dans Butterfield 8 (1960). Delbert Mann, ancien pilote de guerre né en
1920, a tourné de 1955 à 1980 et a reçu de nombreux oscars. Après plusieurs
mélodrames médiocres, il a tourné David Copperfield, Jane Eyre et A l’Ouest rien de
nouveau pour la télévision. Michael Mann a réalisé des films noirs dans la veine de Sam
Peckinpah, en particulier Comme un homme libre.
Les Mann dans l’histoire —
Citons aussi : le peintre anglais Alexander Mann (1853-
1908), élève de Carolus-Durand, qui exécuta des scènes de genre et sujets rustiques
exposés à la Royal Academy de Londres à partir de 1883 ; Louis Mann (1875-1944), né à
Paris, professeur d’histoire-géographie au lycée de Chaumont, élu adjoint au maire
socialiste de Chaumont en 1919, réélu jusqu’en 1935 ; l’acteur américain Hank Mann
(1887-1971), qui joua de 1914 à 1943 et se distingua dans Les lumières de la ville (1930),
Les temps modernes (1935) et Le dictateur (1940) avec Charlie Chaplin ; l’écrivain
israélien Mendel Mann (1916-1975), né en Pologne, qui combattit dans l’armée rouge de
1941 à 1945, puis s’installa en Israël, auteur de romans sur la guerre et sur la réalité
israélienne, dont : La chute de Berlin et Les remords de Samson ; le peintre israélien Ilan
Mann (1941-1972), né au kibboutz Evron, qui étudia à Tel Aviv et à l’Ecole des beaux-arts
de Paris, où il mourut ; André Mann, élu maire de Vogelsheim (Haut-Rhin) en 2001 ; etc.
Autres noms de même signification :
Man (200, Landes), Manini (10, Bouches-du-
Rhône), Manus (400, Rhône), Manon (1 400, Gironde), Mannon (70, Gironde), Manet
(2 200, Nord), Maneix (100, Haute-Vienne), Manat (150, Cantal)...© Archives & Culture.
Reproduction et diffusion interdites. Usage privé