//img.uscri.be/pth/1993778693120faaaa831de0d3be3bb23acc9c54
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Origine du nom de famille MARTY

De
2 pages
MARTY

A l’origine — Le patronyme Marty dérive tout simplement du nom de baptême Martin
comme d’ailleurs beaucoup d’autres en France. Sous cette forme, il s’agit d’un nom
essentiellement présent en Midi-Pyrénées. Il y a environ 31 300 porteurs du nom Marty
en France.
Le cardinal Marty — Monseigneur François Marty est né en 1904 à Pachins dans
l’Aveyron. Docteur en théologie, prêtre en 1930, il devint évêque en 1952, archevêque de
Paris en 1968 et cardinal en 1969. Il se retira dans son Rouergue natal en 1981 et mourut
en 1994 dans un accident d’automobile. Il joua un rôle important au Concile Vatican II et
fit en sorte que les laïcs participent davantage à l’organisation de l’Eglise. “Nul n’est
propriétaire de l’Esprit Saint”, aimait à dire monseigneur François Marty.
Un As de la Grande Guerre — Alexandre-Adrien Marty (1894-1918), originaire de
Toulouse, fut l’un des premiers pilotes d’aviation de l’armée française et devint l’un des As
de la Grande Guerre. Il fut tué au cours d’un combat aérien le 9 juin 1918.
Vingt mille variétés de plantes — Le notaire de Carcassonne Léonce Marty (1852-
1930) était botaniste par passion. Il commença tout enfant un herbier remarquable qui
finit par compter 20 000 variétés différentes de plantes et qui peut être, aujourd’hui
encore, admiré à la faculté des Sciences de Toulouse.
Les Marty dans l’histoire — Citons aussi : Maître Gabriel-Jean-Louis Marty, né en 1905
dans l’Aude, bâtonnier de l’ordre des avocats, doyen de la Faculté de ...
Voir plus Voir moins
M
ARTY
A l’origine —
Le patronyme Marty dérive tout simplement du nom de baptême Martin
comme d’ailleurs beaucoup d’autres en France. Sous cette forme, il s’agit d’un nom
essentiellement présent en Midi-Pyrénées. Il y a environ 31 300 porteurs du nom Marty
en France.
Le cardinal Marty —
Monseigneur François Marty est né en 1904 à Pachins dans
l’Aveyron. Docteur en théologie, prêtre en 1930, il devint évêque en 1952, archevêque de
Paris en 1968 et cardinal en 1969. Il se retira dans son Rouergue natal en 1981 et mourut
en 1994 dans un accident d’automobile. Il joua un rôle important au Concile Vatican II et
fit en sorte que les laïcs participent davantage à l’organisation de l’Eglise. “Nul n’est
propriétaire de l’Esprit Saint”, aimait à dire monseigneur François Marty.
Un As de la Grande Guerre —
Alexandre-Adrien Marty (1894-1918), originaire de
Toulouse, fut l’un des premiers pilotes d’aviation de l’armée française et devint l’un des As
de la Grande Guerre. Il fut tué au cours d’un combat aérien le 9 juin 1918.
Vingt mille variétés de plantes —
Le notaire de Carcassonne Léonce Marty (1852-
1930) était botaniste par passion. Il commença tout enfant un herbier remarquable qui
finit par compter 20 000 variétés différentes de plantes et qui peut être, aujourd’hui
encore, admiré à la faculté des Sciences de Toulouse.
Les Marty dans l’histoire —
Citons aussi : Maître Gabriel-Jean-Louis Marty, né en 1905
dans l’Aude, bâtonnier de l’ordre des avocats, doyen de la Faculté de droit de Toulouse,
président de celle des Sciences sociales ; Henri Marty-Lavauzelle, diplômé de Sciences
politiques (né en 1929), directeur des Editions Lavauzelle ; le général Emile-Henri-Charles
Marty (1868-1950), originaire de Villefranche ; Jean-Hippolyte Marty, né en 1835 dans
l’Aude, pharmacien-inspecteur général ; André Marty (1886-1956), fils d’un condamné à
mort par contumace de la commune narbonnaise, député de Seine-et-Oise et conseiller
municipal de Paris ; Bernard-Gabriel Marty (1830-1914), député du Tarn ; Charles-Joseph
Marty-Laveaux, né à Paris en 1823, directeur de l’Ecole des Chartes et lui-même
chartiste ; le compositeur Eugène-Georges Marty, né en 1860 à Paris et dont les œuvres
furent exécutées tout au long de l’Exposition universelle de 1900 ; l’ingénieur Henri-
Edouard Marty, né en 1902 à Carmaux, fondateur et directeur de la Société pour la
diffusion de l’électricité et de l’Union des ingénieurs de la région de Toulouse ; Jean-
Antoine Marty (1838-1916), avocat, maire de Carcassonne, député de l’Aude, ministre du
Commerce, de l’Industrie, des Postes et des Colonies dans le cabinet Casimir-Périer ;
Jean-Baptiste Marty (1779-1863), originaire de Cahors, hussard sous l’Empire devenu un
excellent comédien de théâtre puis maire de Charenton ; plus près de nous : l’ingénieur
Marcel Marty, né en 1918 à Carcassonne, diplômé de Polytechnique et des Ponts et
Chaussées, directeur général délégué, directeur général, Pdg puis président d’honneur
de la CGEE-Alsthom devenue Cegelec en 1989 ; Guy Marty, né en 1931 dans l’Aveyron,
chef de cabinet adjoint de Paul Ramadier, conseiller auprès de Pierre Mauroy ; Robert
Marty, né en 1931 dans le Lot-et-Garonne, ingénieur général du génie rural, des eaux et
forêts en Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées, PACA, Corse ; le député de Dordogne Elie
Marty, né à Saint-Cyprien, Dordogne en 1930, président des Producteurs de lait de la
Dordogne, président de la Fédération départementale des syndicats d’exploitants
agricoles de la Dordogne (1960), maire de Saint-Aubin-de-Cadelech (1977) et conseiller
général de la Dordogne ; etc.
Autres noms de même signification
: Lamartine (350, Allier), Martin (270 000, Paris),
Martinat (2 200, Cher), Martinaud (1 550, Charente-Maritime), Martineau (14 100,
Vendée), Martinelli (2 750, Alpes-Maritimes), Martinet (13 900, Paris), Martinez (66 600,
Bouches-du-Rhône), Marti (5 300, Pyrenées-Orientales), Martini (6 700, Bouches-du-
Rhône), Martinière (1 000, Rhône), Martinod (900, Haute-Savoie), Martinon (2 100,
Rhône), Martinot (3 250, Paris), Martinou (100, Garonne)...© Archives & Culture.
Reproduction et diffusion interdites. Usage privé seulement.