//img.uscri.be/pth/cc5a5571c861d5825fbd90aadc7983d2a545a154
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Origine du nom de famille NÈGRE

De
2 pages
N È G R E

A l’origine — Le patronyme Nègre, que l’on retrouve fréquemment dans le Sud-Ouest,
le Languedoc et la Provence, a été attribué à un homme brun ou très noir de cheveux.
On recense aujourd’hui en France près de 6 400 porteurs du nom Nègre.
Georgina Dufoix... née Nègre — Nègre est le nom de jeune fille de Georgina Dufoix.
Secrétaire d’Etat à deux reprises (1981 et 1983-1984), ministre des Affaires sociales et de
la Solidarité également à deux reprises (1984-1986 et 1988), porte-parole du
gouvernement de 1984 à 1986, elle a été chargée de mission auprès du président de la
République de 1988 à 1995, député socialiste du Gard en 1986 et présidente du conseil
d’administration de la Croix-Rouge de 1989 à 1992. Mais elle a interrompu son parcours
politique au moment de l’affaire du sang contaminé. Sa famille, protestante, originaire de
Saint-Jean-de-Bruel (Aveyron) puis installée à Nîmes, a une filiation établie depuis le
début du XVIIème siècle. Son père Alain Nègre (1917-1967) était conseiller municipal de
Nîmes.
Le saviez-vous ? — Georgina Dufoix et Gaston Deferre, ancien ministre et député-
maire de Marseille, sont cousins. Ils ont un arrière-arrière-grand-père commun : le
banquier Prosper Nègre (1799-1879).
Sénateur pour quinze ans — Pierre-Marie-Louis Nègre, né en 1854 à Montpellier,
s’inscrivit au barreau de la cour d’appel de Montpellier après des études de droit. Devenu
très jeune bâtonnier de l’ordre des avocats, il attendit l’âge mûr pour se lancer ...
Voir plus Voir moins
N
ÈGRE
ÈGRE
A l’origine —
Le patronyme Nègre, que l’on retrouve fréquemment dans le Sud-Ouest,
le Languedoc et la Provence, a été attribué à un homme brun ou très noir de cheveux.
On recense aujourd’hui en France près de 6 400 porteurs du nom Nègre.
Georgina Dufoix... née Nègre —
Nègre est le nom de jeune fille de Georgina Dufoix.
Secrétaire d’Etat à deux reprises (1981 et 1983-1984), ministre des Affaires sociales et de
la
Solidarité
également
à
deux reprises (1984-1986 et
1988),
porte-parole
du
gouvernement de 1984 à 1986, elle a été chargée de mission auprès du président de la
République de 1988 à 1995, député socialiste du Gard en 1986 et présidente du conseil
d’administration de la Croix-Rouge de 1989 à 1992. Mais elle a interrompu son parcours
politique au moment de l’affaire du sang contaminé. Sa famille, protestante, originaire de
Saint-Jean-de-Bruel (Aveyron) puis installée à Nîmes, a une filiation établie depuis le
début du XVIIème siècle. Son père Alain Nègre (1917-1967) était conseiller municipal de
Nîmes.
Le saviez-vous ? —
Georgina Dufoix et Gaston Deferre, ancien ministre et député-
maire de Marseille, sont cousins. Ils ont un arrière-arrière-grand-père commun : le
banquier Prosper Nègre (1799-1879).
Sénateur pour quinze ans —
Pierre-Marie-Louis Nègre, né en 1854 à Montpellier,
s’inscrivit au barreau de la cour d’appel de Montpellier après des études de droit. Devenu
très jeune bâtonnier de l’ordre des avocats, il attendit l’âge mûr pour se lancer vraiment
dans la politique. Il devint sénateur en 1907 et le resta quinze ans, bénéficiant en effet
de la loi de 1914 qui prolongeait le mandat des sénateurs pour cause de guerre. Membre
de la gauche républicaine, il s’intéressa d’abord aux problèmes agraires puis à
l’enseignement supérieur à Alger, au recrutement de l’armée active, à l’admission aux
urgences dans les hôpitaux... Il ne se représenta pas en 1920.
Industriel et politique —
Président du tribunal de commerce de Bordeaux ainsi que de
la chambre de commerce et d’industrie de l’Aquitaine au début des années 1990,
Jacques Nègre a fait toute sa carrière dans l’industrie, particulièrement dans la meunerie.
Il est né à Bordeaux en 1924 et a fait des études de droit, de lettres et de commerce. A
partir de 1993, il est vice-président du conseil régional d’Aquitaine. Il est aussi conseiller
du commerce extérieur de la France.
Condamnés pour leur foi —
Après la Révocation de l’Edit de Nantes, plusieurs Nègre
furent arrêtés et condamnés pour avoir conservé leur foi protestante : le drapier Jean
Nègre, de Peyremale, fut envoyé aux galères à vie, en 1689, à l’âge de vingt-cinq ans ; le
passementier André Nègre, d’Alais, avait vingt-cinq ans lorsqu’il fut envoyé aux galères en
1718 mais il fut libéré au bout de dix-huit ans ; le cardeur Louis Nègre, de Montarin près
d’Uzès, condamné aux galères en 1750, mourut quant à lui à l’hôpital des Chiourmes en
1759.
Les Nègre dans l’histoire —
Parmi les autres porteurs du nom, citons : Prosper Nègre
(1799-1879), négociant puis banquier, fondateur à Nîmes de la banque Nègre-Bergeron ;
Charles Nègre, peintre et graveur du XIXème siècle, originaire de Grasse dans les Alpes-
Maritimes ; Max Nègre (1880-1960), inspecteur général des eaux-et-forêts à Nîmes ;
Georges Nègre, peintre et sculpteur, né en 1883 ; Nicolas Nègre, portraitiste du XVIIème
siècle né à Saint-Aman ; Edouard Nègre, né à Nice en 1906, docteur ès sciences,
professeur de technologie-œnologie à l’ENS agronomique de Montpellier, directeur de la
station de technologie INRA ; Eric Nègre, né en 1915 à Montpellier, agrégé de chirurgie,
professeur à la Faculté de médecine de Montpellier, joueur international de football ; etc.
Autres noms de même famille :
Lenègre (150, Puy-de-Dôme), Negrel (1 400,
Bouches-du-Rhône), Negrerie (300, Corrèze), Negret (300, Charente-Maritime), Negri
(1 600, Bouches-du-Rhône), Negrie (200, Aveyron), Negrin (300,