//img.uscri.be/pth/5d9be76a34e034aa2020e106c1a0bb159e368d9e
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Origine du nom de famille NEUVILLE

De
2 pages
NEUVILLE

A l’origine — Neuville fut utilisé de manière assez évidente pour nommer une ville ou un
village nouvellement créés. Ces termes sont issus du latin nova villa, villa désignant à
l’origine un vaste domaine agricole. Comme patronyme, Neuville a surtout servi à
désigner un village ou lieu-dit de ce nom. Aujourd’hui, on recense près de 4 300 Neuville
en France, surtout implantés en Corrèze ou émigrés dans le Pas-de-Calais et à Paris.
Des spécialistes des sermons — Pierre-Charles Frey de Neuville naquit en 1692 à
Vitré, dans une famille noble de Bretagne. Entré chez les jésuites, il devint rapidement
provincial de l’ordre, c’est-à-dire supérieur d’une province religieuse. Il prononça de
nombreux sermons qu’il publia avant de mourir à Rennes en 1773. Cependant, c’est son
frère Anne-Joseph Neuville, né en 1693 à Coutances, qui connut véritablement la gloire
grâce à ses sermons très prisés. Lui aussi jésuite, il prêcha à Paris où il rencontra un vif
succès et il publia pas moins de cinq volumes de sermons. Lors de la dissolution de la
Compagnie de Jésus en 1773, il eut l’autorisation de rester en France et de se retirer à
Saint-Germain-en-Laye jusqu’à sa mort.
Des familiers du roi — Nicolas Neuville, seigneur de Villeroi, était un ami des rois de
France. Né en 1542, il commença par obtenir la confiance de la redoutable Catherine de
Médicis qui lui confia deux négociations importantes en Espagne et en Italie. Ayant
épousé la fille de l’Aubespine, il lui succéda à la ...
Voir plus Voir moins