//img.uscri.be/pth/cde1d4b048aad972c2e1f0daa0cedc2c0bb8b2f9
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Origine du nom de famille NICOLAS

De
2 pages
NICOLAS

A l’origine — Le patronyme Nicolas est issu du nom de baptême popularisé par le saint.
Il est fort représenté, par 52 000 Nicolas environ en France de nos jours.
Le plus jeune maire de France — Eugène Nicolas, né en 1879, fut élu en 1902 maire
de Champsac à l’âge de vingt-deux ans. Cette élection fut invalidée par le Conseil d’Etat,
Eugène n’ayant pas l’âge minimum requis de vingt-cinq ans. Plus tard, il devint sénateur
de son département natal, la Haute-Vienne.
Des Nicolas versés dans les sciences — Plusieurs Nicolas se spécialisèrent dans les
sciences, dont : le jésuite Pierre Nicolas (1663-1708), provincial du Languedoc, qui se
consacra aux sciences mathématiques ; le chirurgien nîmois Jean Nicolas, qui entreprit à
la fin du XVIIIème siècle les premières inoculations ; le médecin et chimiste Pierre-
François Nicolas (1743-1816), qui fut l’un des principaux collaborateurs du Nouveau
dictionnaire universel et raisonné de médecine paru en 1772 ; Adolphe Nicolas, né en
1936, créateur et directeur du laboratoire de tectonophysique de Nantes, auteur
notamment de quatre traités traduits en plusieurs langues sur les principes de la
tectonique ; l’ingénieur Jean Nicolas, né en 1931, titulaire de nombreux brevets pris en
France et à l’étranger dans le domaine des matériaux et des composants pour
l’électronique, auteur de publications techniques ; etc.
Des hommes de lettres — Citons le littérateur Augustin Nicolas (1622-1695), natif de
Besançon, qui usait aussi bien du ...
Voir plus Voir moins
N
ICOLAS
A l’origine —
Le patronyme Nicolas est issu du nom de baptême popularisé par le saint.
Il est fort représenté, par 52 000 Nicolas environ en France de nos jours.
Le plus jeune maire de France —
Eugène Nicolas, né en 1879, fut élu en 1902 maire
de Champsac à l’âge de vingt-deux ans. Cette élection fut invalidée par le Conseil d’Etat,
Eugène n’ayant pas l’âge minimum requis de vingt-cinq ans. Plus tard, il devint sénateur
de son département natal, la Haute-Vienne.
Des Nicolas versés dans les sciences —
Plusieurs Nicolas se spécialisèrent dans les
sciences, dont : le jésuite Pierre Nicolas (1663-1708), provincial du Languedoc, qui se
consacra aux sciences mathématiques ; le chirurgien nîmois Jean Nicolas, qui entreprit à
la fin du XVIIIème siècle les premières inoculations ; le médecin et chimiste Pierre-
François Nicolas (1743-1816), qui fut l’un des principaux collaborateurs du Nouveau
dictionnaire universel et raisonné de médecine paru en 1772 ; Adolphe Nicolas, né en
1936, créateur et directeur du laboratoire de tectonophysique de Nantes, auteur
notamment de quatre traités traduits en plusieurs langues sur les principes de la
tectonique ; l’ingénieur Jean Nicolas, né en 1931, titulaire de nombreux brevets pris en
France et à l’étranger dans le domaine des matériaux et des composants pour
l’électronique, auteur de publications techniques ; etc.
Des hommes de lettres —
Citons le littérateur Augustin Nicolas (1622-1695), natif de
Besançon, qui usait aussi bien du français que de l’espagnol ou de l’italien, auteur de
nombreux ouvrages ; l’avocat bordelais Jean-Jacques-Auguste Nicolas, né en 1807, qui
écrivit beaucoup sur les personnages de la Bible ; l’archéologue et écrivain anglais sir
Harris Nicolas (1799-1848) ; l’homme de théâtre Roger Nicolas (1919-1977), auteur et
comédien ; Fernand Nicolas, président de l’académie de Macon, créateur de la revue 71-
Images de Saône-et-Loire ; etc.
Et les vins Nicolas ? —
Trente-et-une succursales en 1875, cent-sept en 1906, deux
cent quinze en 1930, plus de trois cent cinquante de nos jours... La maison Nicolas, dont
la notoriété dépasse de loin les limites de la région parisienne, est depuis longtemps
spécialisée dans la distribution des vins et spiritueux. Dès 1822, un Nicolas, le fondateur
de l’entreprise familiale dont le siège se trouvait au 53 rue Sainte-Anne à Paris (dans le
deuxième arrondissement), ouvrit les trois premiers dépôts et s’imposa comme l’un des
précurseurs du succursalisme. Son arrière-petit-fils, Etienne Nicolas, prit la direction de la
société en 1922 et sut la faire progresser pendant quarante ans. Aujourd’hui, Nicolas fait
partie du groupe Castel.
Les Nicolas dans l’histoire —
Citons aussi : Léandre-Alexandre Nicolas (1844-1915),
député de l’Aube de 1906 à 1914 ; Michel Nicolas, né en 1810, professeur de théologie
protestante ; le géographe Jean Nicolas de Tralage, mort en 1699, natif de Limoges, qui
publia, entre autres, une Description géographique du royaume de France en 1693 ; le
libraire Alain Nicolas, né en 1953, président du syndicat national de la librairie ancienne et
moderne ; le général de corps aérien Bernard Nicolas, né en 1935, ancien président du
Conseil permanent de sécurité aérienne, délégué général du groupement des industries
françaises aéronautiques et spatiales (Gifas) ; l’ecclésiastique Marie-Joseph Nicolas, né en
1906, arrière-petit-fils de l’apologiste Auguste Nicolas (1807-1888), ancien doyen de la
faculté de théologie de Toulouse, auteur de plusieurs ouvrages de référence ; le
publicitaire Philippe Nicolas, né en 1940, co-fondateur et président de l’agence Cam
Galaxy, auteur des livres Du Bruit dans la Tête et Le Printemps d’Alex Zadkine ; etc.
Autres noms de même signification :
Nickelaus (30, Marne), Niclausse (80, Paris),
Nicol (6 300, Morbihan), Nicola (970, Vaucluse), Nicolai (4 370, Corse-du-Sud), Nicolaon
(270, Allier), Nicolay (1 140, Moselle), Nicole (3 100, Pas-de-Calais), Nicolet (2 920,
Doubs), Nicolin (490, Côte-d’Or), Nicolle (7 930, Seine-Maritime), Nicou (800,