//img.uscri.be/pth/464b697ee9fde1b9995bb9ccf85d5eb58a9c5e14
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Origine du nom de famille NOBLET

De
2 pages
NOBLET

A l’origine — Difficile aujourd’hui de se prononcer sur la signification exacte de ce
patronyme : il a pu désigner une personne noble, ou prenant des allures de noble, tout
comme une personne au service d’un noble... Les Noblet sont plus de 5 400 aujourd’hui
en France. Leurs trois premiers départements d’implantation sont le Morbihan, la Loire-
Atlantique et l’Ille-et-Vilaine.
Trois sœurs sur les planches— Après une formation au conservatoire, Alexandrine
Noblet (1810-1876) intégra la Comédie-Française. Elle se fit remarquer par sa prestation
dans la pièce de Marivaux Le Jeu de l’amour et du hasard (1827). Elle rejoignit par la
suite l’Odéon où elle connut un grand succès du autant à ses talents d’interprète qu’à sa
grande beauté. Elle revint à la Comédie-Française dont elle devint sociétaire en 1837. Elle
excella dans les rôles classiques. Ses deux sœurs, Lise Noblet, morte en 1853, et Mme
Dupont, furent deux grandes chanteuses d’opéras.
Au tableau d’honneur de la Grande Guerre — De nombreux Noblet ont
courageusement combattu durant la Première Guerre mondiale, risquant bien souvent
leur vie sur le front. Citons, à titre d’exemple, le capitaine au 15ème bataillon de
chasseurs à pieds Marcel Noblet, qui reçut cette citation posthume à l’ordre de l’armée :
« Envoyé isolément à Cerney le 9 août vers 16 heures pour y prendre le contact du
colonel C…, qu’on supposait encore dans cette localité, y a constaté la présence de
l’ennemi, en a fait la reconnaissance et ...
Voir plus Voir moins
N
OBLET
A l’origine —
Difficile aujourd’hui de se prononcer sur la signification exacte de ce
patronyme : il a pu désigner une personne noble, ou prenant des allures de noble, tout
comme une personne au service d’un noble... Les Noblet sont plus de 5 400 aujourd’hui
en France. Leurs trois premiers départements d’implantation sont le Morbihan, la Loire-
Atlantique et l’Ille-et-Vilaine.
Trois sœurs sur les planches—
Après une formation au conservatoire, Alexandrine
Noblet (1810-1876) intégra la Comédie-Française. Elle se fit remarquer par sa prestation
dans la pièce de Marivaux Le Jeu de l’amour et du hasard (1827). Elle rejoignit par la
suite l’Odéon où elle connut un grand succès du autant à ses talents d’interprète qu’à sa
grande beauté. Elle revint à la Comédie-Française dont elle devint sociétaire en 1837. Elle
excella dans les rôles classiques. Ses deux sœurs, Lise Noblet, morte en 1853, et Mme
Dupont, furent deux grandes chanteuses d’opéras.
Au
tableau
d’honneur
de
la
Grande
Guerre
De
nombreux Noblet ont
courageusement combattu durant la Première Guerre mondiale, risquant bien souvent
leur vie sur le front. Citons, à titre d’exemple, le capitaine au 15ème bataillon de
chasseurs à pieds Marcel Noblet, qui reçut cette citation posthume à l’ordre de l’armée :
« Envoyé isolément à Cerney le 9 août vers 16 heures pour y prendre le contact du
colonel C…, qu’on supposait encore dans cette localité, y a constaté la présence de
l’ennemi, en a fait la reconnaissance et s’est maintenu à son contact, monté sur un
mauvais cheval de réquisition, bien qu’il fût entouré de cavaliers ennemis et soumis à un
feu très vif. Le 10 août, au plateau d’Aspach, est allé, sous une grêle de balles, a 18 h 30,
porter à bicyclette aux compagnies de premières ligne l’ordre de se retirer et n’est rentré
qu’avec les derniers éléments. S’est particulièrement distingué dans différents combats
livrés les 9 et 10 août 1914. Officier de la plus grande valeur, cité déjà à l’ordre de la
division et de l’armée. Chargé, le 16 octobre 1915, d’enlever une position très fortement
tenue par l’ennemi, s’en est emparé en donnant à sa compagnie un élan irrésistible. A
continué la progression au-delà de l’objectif assigné en capturant de nombreux
prisonniers et une mitrailleuse. Arrivant avec sa compagnie devant un réseau électrifié
intact, où plusieurs de ses chasseurs trouvèrent la mort, a détruit lui-même à coups de
revolver un chevalet du réseau et a de ses propres mains ouvert la brèche à son unité.
Officier de la plus haute valeur. Modèle de bravoure et d’initiative intelligente, a su
maintenir sa compagnie dans un secteur particulièrement difficile sous de très violents
bombardements qui ont peu à peu réduit son effectif à 60 hommes. Blessé mortellement
en exécutant une reconnaissance audacieuse en avant des premières lignes. »
Les Echos —
Figure discrète mais incontournable de la presse d’information en France,
Eric Noblet contribua au développement du quotidien économique Les Echos jusqu’en
2005. Avec Nicolas Beytout, il coordonna et dirigea la refonte complète du journal en
2003. Journaliste de formation, après avoir présidé pendant dix ans aux destinées
d’hebdomadaires d’information du groupe Hersant en Normandie, il entra aux Echos en
1984. Successivement directeur commercial du quotidien puis directeur général de la
régie Echofi, qu’il créa en 1990, il est l’un des moteurs du développement de ce groupe
depuis deux décennies. En 1999, il devint logiquement directeur délégué, éditeur des
Echos et de ses suppléments qu’il a d’ailleurs tous lancés : Série Limitée, Les Echos’ Sup,
Série Vins, Horizon Régions.
Cinéma ou télévision ? —
Quelques porteurs du patronyme Noblet ont activement
travaillé dans l’industrie de l’audiovisuel. La comédienne Myra Noblet a tourné dans le
téléfilm Touch the Sun : Princess Kate en 1988. L’actrice Ann Sophie Noblet a donné la
réplique dans Waxwork en 1988. Le comédien Laurent Noblet a fait quelques apparitions
remarquées dans Le Sang du renard en 1996. Thierry Noblet a travaillé sur les effets
spéciaux de Banlieue 13 en 2004. Enfin, le comédien Emmanuel Noblet a tourné dans
Face ou pile en