//img.uscri.be/pth/fd1ecebd57d401bae7e7ee436009cbe97e5dd65c
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Origine du nom de famille PETIT

De
2 pages
PETIT

A l’origine — Le patronyme Petit a été attribué en surnom à une personne de petite
taille. Il y a en France plus de 115 000 personnes portant ce nom ! Ce qui en fait le
quatrième nom de France par la fréquence. On en compte 6 200 personnes en Belgique.
Une aventurière sous Louis XIV — L’aventurière Marie Petit (1675-avant 1715)
s’embarqua, vêtue en homme, avec Fabre, envoyé de Louis XIV , pour la cour de Perse.
Fabre mourut à Erevan sans doute empoisonné et la laissa seule avec sa mission
d’ambassadrice à remplir. Elle parvint à se rendre à la cour du roi de Perse mais, de
retour en France, elle fut arrêtée et emprisonnée. Elle écrivit une relation de ses voyages.
Les adieux de Napoléon — Après l’abdication de l’empereur en avril 1814, Napoléon fit
ranger dans la cour du château de Fontainebleau sa garde impériale et dit : “Je ne puis
vous embrasser tous, mais j’embrasse votre général. Venez général Petit, que je vous
presse sur mon cœur”. Il s’agissait du général Jean-Martin Petit (1772-1856), baron et
pair de France. Cette scène restée célèbre sous le nom des Adieux de Fontainebleau, fut
le sujet d’un tableau du peintre Horace Vernet.
De nombreuses vocations médicales — Le médecin François Pourfour du Petit (1664-
1741), membre de l’Académie des sciences, spécialiste des maladies des yeux, inventa un
grand nombre d’instruments opératoires. Le chirurgien Jean-Louis Petit (1674-1750),
directeur de l’Académie de chirurgie, sauva en 1726 le roi de Pologne atteint ...
Voir plus Voir moins