//img.uscri.be/pth/8d926c4fa564be3dedaa48d56dfa5739e3c43e4e
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Origine du nom de famille RAMADIER

De
2 pages
RAMADIER

A l’origine — Le nom de Ramadier, porté par un peu plus de 800 personnes reste très
concentré sur la Lozère. A l’origine, ce patronyme a désigné une personne qui possédait
une ramade, c’est-à-dire une tonnelle de verdure. Ils sont près de 900 aujourd’hui en
France.
Trois fois ministre — Paul Ramadier, né en 1888 à La Rochelle d’une famille originaire
de Serverette en Lozère, docteur en droit, avocat à la Cour d’appel de Paris, Croix de
guerre 1914-1918, devint maire de Decazeville en 1919 puis député socialiste en 1828.
Son parcours politique le mena ensuite au sous-secrétariat d’Etat aux mines dans le
gouvernement de Front populaire en 1936. Ministre du Travail en 1938, il refusa de
donner les pleins pouvoirs à Pétain en 1940 et passa à la Résistance. A1a Libération, il fut
réélu député, maire et fut nommé ministre du Ravitaillement dans le premier cabinet De
Gaulle (1944-1945) puis garde des sceaux dans le gouvernement Blum (1946-1947).
Appelé à la présidence du Conseil en janvier 1947, il exclut les ministres communistes du
gouvernement, adhéra au Plan Marshall et fit voter le statut de l’Algérie. Face à une
agitation sociale qui lui valut les critiques de son propre parti, il donna sa démission en
novembre. Il fut cependant encore nommé ministre de la Défense (1948-1949) et des
Affaires économiques (1956-1957). Il mourut à Rodez en 1961.
Un consul menacé — Né en 1636 à Serverette, Alexis Ramadier y était marchand de
voiles et tissus. Devenu consul de ...
Voir plus Voir moins